Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Little Bird

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Les traits de Ian Bertram
Un propos intelligent et intéressant

Point(s) faible(s) :


Une narration inutilement complexe
Un univers assez austère


 
En résumé
 

Dans un univers uchronique, l’empire américain, aussi nationaliste que théocratique, essaie d’envahir le Canada depuis de nombreuses années, jusqu’à l’acculer à un point de non retour. Un temps de grande violence où la jeune « petit oiseau » se révèle être le cœur d’une révolte qui pourrait tout changer.

 
Infos techniques
 

Histoire : Darcy Van Poelgeest
Dessin : Ian Bertram
Couleur : Matt Hollingsworth
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 5 mois par

 
Dans le détail...
 
 

♫ Petit oiseau, si t’as pas d’ailes, bah, tu peux pas voler ! ♫

E

ncore en cours de parution Outre-atlantique chez Image Comics, Glénat nous offre dans un superbe écrin l’intégralité de Little Bird, dernière création en date de Ian Bertram. Dans la même collection, l’éditeur avait déjà publié deux œuvres du célèbre dessinateur, Dans l’antre de la pénitence et Bowery Boys. C’est cette fois le scénariste Darcy Van Poelgeest qui va permettre à Bertram de nous montrer l’étendue de ses talents.

Dans un univers uchronique, l’empire américain, aussi nationaliste que théocratique, essaie d’envahir le Canada depuis de nombreuses années, jusqu’à l’acculer à un point de non retour. Un temps de grande violence où la jeune « Petit oiseau » se révèle être le cœur d’une révolte qui pourrait tout changer. La résistance est en marche.

La lecture de Little Bird s’avère aussi unique que perturbante. Son univers est à chaque page plus riche et singulier, curieux mélange entre science fiction, fantasy et réécriture de l’Histoire. Des peuples proches des tributs indiennes du XVIe siècle, des technologies robotiques, des armes organiques, chaque chapitre amène son lot de découvertes déstabilisantes, une mythologie étonnante. L’intrigue se met lentement en place dans une narration aussi complexe que dense, assez particulière. Nous suivons différents protagonistes aux motivations aussi troublées que troublantes, menant le plus souvent à de sanglants dénouements. Le titre baigne donc dans une atmosphère violente, malaisante et constamment sur le fil. Je dois avouer que je ne suis pas arrivé à rentrer totalement dans le récit pour toutes ces raisons, le mélange des genres et la narration particulière empêchant toutes réelles immersions.

Pourtant le propos de l’œuvre est des plus intéressants, analyse pertinente de l’Amérique d’aujourd’hui, mais avant tout de la violence de la religion. Incroyablement sombre, la vision des auteurs sur cette religion qui divise et verse le sang est aussi nihiliste que passionnante, et malheureusement d’actualité.

Bertram est un artiste au trait reconnaissable entre mille, qui colle parfaitement à l’univers singulier que Poelgeest met en place. Le dessin de Little Bird est d’une beauté peu commune, d’une rare violence graphique, la nature y prend une place importante, et les émotions des personnages sont vibrantes. La conception de l’univers graphique est assez géniale, le design des personnages particulièrement réussi.

Little Bird est donc pour ma part une lecture mitigée, un graphisme d’une rare beauté au service d’un propos intéressant, malheureusement noyé derrière une narration ampoulée et un univers mélangeant les genres auquel je n’ai pas adhéré.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.


Vos commentaires :

Accueil Forums Little Bird

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Rouflaquettes, il y a 4 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #27978

    Ginlange
    Modérateur

    Dans un univers uchronique, l’empire américain, aussi nationaliste que théocratique, essaie d’envahir le Canada depuis de nombreuses années, jusqu’à l’acculer à un point de non retour. Un temps de grande violence où la jeune « petit oiseau » se révèle être le cœur d’une révolte qui pourrait tout changer.

    [Retrouvez l’article de ginlange à l’adresse Little Bird]

  • #28020

    Rouflaquettes
    Participant

    Je rejoins ton avis. Je pense que l’histoire aurait mérité d’être beaucoup plus longue au vu du nombre de personnages, de la richesse de l’univers et du foisonnement de révélations. Tout va très vite et du coup, je suis aussi resté en retrait dans ma lecture, m’empêchant de réellement m’attacher aux personnages et de m’investir dans leur histoire.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.