Le 1er collectif comics de France

 


 
 

The Old Guard Tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


La prestation graphique, incroyable !
La colorisation.
L'alchimie artistique de Rucka et Fernandez.
Noriko, un personnage dense et intéressant.
Une intrigue qui se politise différemment...

Point(s) faible(s) :


... Mais sans trop d'effet de surprise.


 
En résumé
 

Ce tome 2 de The Old Guard est une réussite. Moins percutant que le premier tome, il ajoute toutefois de la profondeur aux personnages et au discours. Surtout, il montre encore fois la grande symbiose artistique de Greg Rucka et Leandro Fernandez, deux artistes de talent

 
Infos techniques
 

Scénario : Greg Rucka
Dessin : Leandro Fernandez
Couleur : Daniela Miwa
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Multiplie ton immortalité !

The Old Guard revient pour un tome 2. Après avoir cartonné sur Netflix, ce qui a permis de mettre en avant le comics par la même occasion (mentez pas, on voit les stats !), Greg Rucka et Leandro Fernandez poursuivent leur récit d’action sur ces immortels.

Amour immortel

Maintenant que Nile les a rejoints et que Booker les a quitté, Andy et son équipe continuent leurs vies de mercenaire. Ils continuent de s’engager dans des missions afin de corriger les injustices. Mais un élément perturbateur va venir s’inviter, un personnage du passé qui revient mettre le bazar. Très clairement, Greg Rucka suit un schéma classique pour son récit. Les questionnements sur la condition immortelle sont toujours peu novateurs, de même que la psyché des personnages. Pourtant, comme dans le premier tome, le scénariste injecte des éléments neufs, twistant notre regard et notre perception.

Tout d’abord, le personnage de Noriko donne encore plus de relief à Andy. Tout au long du tome, Greg Rucka déconstruit que nous pensions savoir sur la guerrière immortelle. Le tome 1 l’avait présenté comme désabusée. On apprends ici pourquoi mais on en apprends encore plus. Notre perception de son cheminement évolue, se modifie par le prisme de Noriko. Alors, forcément, on délaisse un peu les autres personnages mais Nile reprend du galon.

C’est le deuxième apport du tome, qui twiste le récit. En prenant cette femme, ancienne militaire, afro-américaine, il offre un autre regard sur l’immortalité et le pouvoir qui va avec. Clairement, sa jeunesse en fait une naïve, une optimiste mais c’est cela qui donne de la profondeur au récit, à mon sens. Elle a connu beaucoup de galères et veut utiliser son pouvoir pour faire autre chose, du positif dans le monde. A l’heure de Black Lives Matter, cela donne du relief au récit.

Maestria artistique

Alors, évidemment, cela s’exprime par les dialogues mais pas seulement. Leandro Fernandez propose une fois de plus, une prestation décoiffante. Évidemment, on remarque d’abord les séquences d’action. Parfaitement découpées, elles sont sèches, percutantes et offrent une expression corporelle aux personnages totalement dingue. Chaque séquence offre une leçon de découpage tant tout est précis et détaillé. Mais c’est aussi les jeux de regard et le subtil travail sur les noirs qui offrent encore plus de densité au récit. Les séquences entre Noriko et Andy sont superbes, le dessinateur parvenant à sublimer leur romance par la gestuelle et les yeux. Une case compte déjà parmi les plus belles que j’ai lu cette année.

Et n’oublions pas la colorisation de Daniela Miwa, superbe. Grâce à ses aplats de couleurs, elle permet au style très dynamique et anguleux du dessinateur de s’exprimer pleinement.

Ensemble, Greg Rucka et Leandro Fernandez offrent un tome 2 de The Old Guard qui ajoute de la profondeur à l’ensemble de l’univers. Ils forment un duo en pleine maîtrise artistique. Chacun se complète et ajoute de la profondeur à chaque élément. Alors oui, ce n’est pas un récit innovant et qui offre un regard neuf sur l’immortalité. Pour autant, la sensibilité du récit, sa volonté de parler de notre monde parvient à toucher à chaque instant. En tant que récit d’action, le tout fonctionne parfaitement. Les personnages portent un récit violent et dynamique qui se lit rapidement et efficacement. Un véritable page-turner qui nous emporte.

Bref, ce tome 2 de The Old Guard est une réussite. Moins percutant que le premier tome, il ajoute toutefois de la profondeur aux personnages et au discours. Surtout, il montre encore fois la grande symbiose artistique de Greg Rucka et Leandro Fernandez, deux artistes de talent qui, à travers l’immortalité, interroge sur nos responsabilités individuelles dans le monde actuel.

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums The Old Guard Tome 2

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #38644
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Ce tome 2 de The Old Guard est une réussite. Moins percutant que le premier tome, il ajoute toutefois de la profondeur aux personnages et au discours. Surtout, il montre encore fois la grande symbiose artistique de Greg Rucka et Leandro Fernandez, deux artistes de talent

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse The Old Guard Tome 2]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.