Le 1er collectif comics de France

 


 
 

King in Black Tome 1 chez Panini Comics

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
9 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un début très puissant pour l'évènement principal.
Immortal Hulk et Gwenom sont très bons à suivre.
Les planches de Stegman, assez dingues.

Point(s) faible(s) :


Des choix de tie-ins étranges (Namor, Venom où ?).
Des tie-ins relativement anecdotiques.
Salvador Larroca


 
En résumé
 

Ce tome 1 de King in Black signe une arrivée fracassante ! L’évènement principal semble tenir ses promesses, notamment si on a suivi le run sur Venom. Pour les autres, l’ancrage émotionnel ne sera pas aussi fort. Reste les tie-ins, pas forcément indispensables

 
Sommaire
 

Episode 1 : King in Black 1
Episode 2 : King in Black 2
Episode 3 : King in Black - Immortal Hulk 1
Episode 4 : King in Black Return of the Valkyries 1
Episode 5 : Gwenom VS Carnage 1
Episode 6 : King in Black Iron Man / Dr. Fatalis
Episode 7 : Planet of the Symbiotes 1
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

La nuit est sauvage !

King in Black arrive avec ce tome 1 ! Cet event Marvel signe l’arrivée sur Terre de Knull, Dieu des Symbiotes découvert dans les pages du Venom de Donny Cates. On le retrouve donc à l’écriture de cette conclusion à son run. Pour la publication en France, Panini a repris le principe existant sur Empyre. Ainsi, on a donc l’event et des tie-ins publiés ensemble. Voyons donc ce que nous réserve Panini Comics avec ce tome 1 de King in Black !

King in Black #1 et #2

Scénariste : Donny Cates
Dessins : Ryan Stegman
Couleurs : Frank Martin

Parlons des deux premiers numéros immédiatement, comme ça, c’est fait ! Cela démarre très fort et ça ralentit très fort derrière.

Ce qui est certain, c’est que les gens n’ayant pas lu au moins le premier tome du run de Donny Cates ne comprendront pas grand-chose à ce qui se passe ici. Comme trop souvent chez Marvel, on se retrouve face à un event qui est un morceau découpé d’un run. Cela donne plus de grandeurs à cette portion de l’histoire mais niveau compréhension, cela sera compliqué, même s’il faut saluer les efforts de Donny Cates en matière de mise en contexte.

Bref, Knull débarque et c’est le dawah partout ! Eddie ainsi que tous les héros de la Terre vont chercher à l’arrêter comme ils peuvent. Comme pour Absolute Carnage, Cates et Stegman poussent tous les boulards à fond la caisse ! Ça explose partout, la relation Dylan / Eddie est toujours aussi forte et ils n’oublient vraiment pas de nous impliquer dans l’action.

Le premier numéro est vraiment réjouissant mais le deuxième va faire redescendre la sauce afin de préparer des tie-ins dont certains que nous n’aurons pas en France (sur Namor, par exemple). C’est dommage tant cela flingue un peu le rythme. C’est aussi dommage de savoir que nous n’aurons pas les numéros de Venom alors qu’ils prolongent ce qui se passe pour Eddie.

Ryan Stegman est à fond, même si certaines planches sont assez passables. Comme souvent, son style visuel correspond tout à fait à la grandiloquence de Donny Cates. Tout est démesuré, parfois grotesque et c’est un vrai régale.


King in Black – Immortal Hulk

Scénariste : Al Ewing
Dessins : Aaron Kuder
Couleurs : Frank Martin et Erick Arciniega

Un superbe tie-in. Pas indispensable pour la lecture de la série principale mais ce récit permet d’offrir à Al Ewing et Aaron Kuder un moment récréatif très touchant.

On suit un Hulk faible après les évènements de sa série et qui erre dans Manhattan. Alors qu’il aperçoit des créatures étranges, il va vivre une nuit prenante.

Le numéro a la particularité d’être muet, laissant alors à Kuder le champ libre pour s’exprimer. On est donc sur un numéro vraiment très chouette qui par la force de ses planches nous transportent. On suit avec attention ce Hulk fragile tenter de survivre dans un Manhattan ravagé.


King in Black Return of the Valkyries #1

Scénaristes : Jason Aaron, Torrun Gronbekk
Dessins : Nina Vakueva
Couleurs : Tamra Bonvillain

Ici, on suit Jane Foster suite aux évènements du premier épisode de King in Black. Elle est en mission pour collecter les âmes des morts et va tomber sur une surprise. Dans le même temps, on découvre une Valkyrie ressemblant étrangement à celle du film Thor Ragnarok.

Forcément, tout est cousu de fil blanc et la fin est très attendue. Mais le reste du numéro parvient à proposer une intrigue plutôt sympathique, notamment grâce aux réflexions de Jane Foster.

Les dessins ne sont pas forcément remarquables mais ils bénéficient d’une bonne colorisation.


Gwenom VS Carnage #1

Scénariste : Seanan McGuire
Dessins : Flaviano
Couleurs : Rico Renzi

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de Spider-Gwen et avec ce tome 1 de King In Black, Panini Comics m’a permis de replonger dedans ! La première chose est que le perso est toujours cool. Je ne connaissais pas Seanan McGuire mais son écriture de l’héroïne est vraiment chouette, moins redondante que chez son prédécesseur.

On suit donc Gwen qui va se retrouver au milieu de la horde des dragons de Knull et se battre avant qu’un gros truc n’arrive. Le problème du numéro est que ce gros truc semble très lié au run de l’autrice. Du coup, n’ayant pas lu les épisodes précédents, je n’ai pas vraiment compris le lien entre les personnages ni les évènements ayant conduit à cela. Dommage pour suivre donc. Toutefois, cela m’a donné envie de m’intéresser à nouveau à Spider-Gwen. Panini, vous pourriez pas publiez les épisodes d’avant ?

Au niveau des dessins, Flaviano est qu’un que j’apprécie beaucoup et ici, son trait est fin et élégant. La colorisation de Rico Renzi donne beaucoup de cachet à ses jeux sur les noirs et c’est vraiment très beau à regarder.


King in Black Iron Man / Dr. Doom

Scénariste : Christopher Cantwell
Dessins : Salvador Larroca
Couleurs : Guru e-FX

Un tie-in plutôt étrange puisque c’est une histoire de Noël comme le laisse deviner la couverture. Doom et Iron Man font équipe pour sauver un Père Noël knullifié.

Le numéro est assez divertissant, formant une pause récréative et pleine de bonnes intentions dans un event que l’on sent déjà très sombre. Les dialogues sonnent parfois un peu étranges, décalées de trop face au contexte mais l’ambiance générale fait mouche.

Les dessins de Salvador Larroca sont habituels. Heureusement, il y a peu de visages humains mais ses compositions sont vraiment moches. L’ensemble ne respire pas, les plans sont basiques, rarement intéressants avec des personnages rigides comme des cadavres.


Planet of the Symbiotes #1

Scénaristes : Clay McLeod Chapman, Frank Tieri
Dessins : Guiu Vilanova, Danilo S. Beyruth
Couleurs : Dean White, Rachelle Rosenberg

Attention, ici, nous avons à faire à une anthologie, une compilation de petites histoires. Pour ce premier tome de King in Black, on en retrouve deux. La première est sur Scream en mission de sauvetage, la seconde se déroule à Ravencroft.

La première est plutôt sympathique même si trop courte pour construire quelque chose. La seconde tente d’avoir plus de poids dans l’event mais cela semble assez vain.

Bref, ça ne commence pas sous les meilleures auspices !


En bref, ce tome 1 de King in Black dispo chez Panini Comics signe une arrivée fracassante ! L’évènement principal semble tenir ses promesses, notamment si on a suivi le run sur Venom. Pour les autres, l’ancrage émotionnel ne sera pas aussi fort. Reste les tie-ins, pas forcément indispensables, dont certains sont sympathiques, d’autres anecdotiques mais sans rien offrir qui soit transcendant.

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


Les mots clé de cet article

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums King in Black Tome 1 chez Panini Comics

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #39681
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Ce tome 1 de King in Black signe une arrivée fracassante ! L’évènement principal semble tenir ses promesses, notamment si on a suivi le run sur Venom. Pour les autres, l’ancrage émotionnel ne sera pas aussi fort. Reste les tie-ins, pas forcément indispensables

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse King in Black Tome 1 chez Panini Comics]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.