Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Star Wars Tome 1 (2020)

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
5 votants

 

Point(s) fort(s) :


Trois séries aux grandes qualités scénaristiques.
La mise en avant de Leïa dans Star Wars.
La très bonne surprise de Sombres Visions.

Point(s) faible(s) :


Peu d'intérêt pour des nouveaux lecteurs.
Les visages des acteurs par Angel Unzueta.
Les planches de Emilio Laiso.


 
En résumé
 

Ce nouveau Tome 1 du magazine comics Star Wars était de très bonne qualité MAIS il n’a aucun intérêt pour qui ne l’a pas lu depuis longtemps. Les arcs se poursuivent et une nouvelle mini sur Dark Vador très intrigante se lance. Les arcs se poursuivent avec une très grande qualité scénaristique.

 
Sommaire
 

Episode 1 : Star Wars 62 : Le châtiment de Shu-Torun (I)
Episode 2 : Star Wars 63 : Le châtiment de Shu-Torun (II)
Episode 3 : Docteur Aphra 26 : Les pires du pire (I)
Episode 4 : Docteur Aphra 27 : Les pires du pire (II)
Episode 5 : Dark Vador Sombres Visions 1
Editeur Kiosque :
 
Publié 17 janvier 2020 par

 
Dans le détail...
 
 

L’avis de Comics Grincheux

Petit préambule avant d’attaquer la review. Nous n’avons pas chroniqué les derniers tomes de Star Wars V3, manque de temps et aussi un peu d’envie. Chti et moi-même partagions un avis assez mitigé sur les arcs en cours de la série principale et la conclusion de Dark Vador ne nous a particulièrement marqués. Cette relance du magazine comics Star Wars au tome 1 étant malgré tout marquante, il fallait en parler.

En effet, le magazine intègre la gamme des softcovers chez Panini Comics. La hausse de prix est assez conséquente mais pour avoir comparé, il y a quand même du mieux. Le papier de la précédente version était bon mais celui-ci est meilleur, d’après moi et rend mieux les couleurs. Néanmoins, il y a toujours des problèmes de textes et planches floues sur mon exemplaire. On a également un épisode supplémentaire, 4 au lieu de 5.

Ceci étant dit, parlons du contenu de ce Tome 1 de Star Wars en comics avec la série principale, Doctor Aphra et une mini-série sur Dark Vador (eh oui, encore !)

Star Wars

Histoire : Kieron Gillen
Dessins : Andrea Broccardo, Angel Unzueta
Couleur : Guru-eFX

Le dernier arc de Kieron Gillen débute ici et autant le dire, ça envoie le pâté. L’auteur va ici reconnecter avec son run sur Dark Vador et les différentes pistes disséminées dans les arcs précédents. Il y a un sentiment de cohésion globale qui me plaît énormément.

Le scénariste est certes un fan de l’univers mais il est aussi un auteur hors-pair. Tout se connecte et la trahison de Trios, la reine de Shu-Torun ne restera pas sans conséquence. Comme auparavant, les parallèles entre elle et Leïa sont très pertinents et plaisants. C’est la générale de la Résistance qui prend encore une fois le lead dans le scénario. Elle est celle par qui les plans interviennent, les autres restant en second plan. Ce n’est pas dérangeant car l’intrigue se resserre et se replie sur elle, sa psychologie et ce qui fait d’elle un personnage d’envergure. C’est d’autant plus important que l’on est à un moment où la série avance vers L’Empire Contre-Attaque et il faut donc montrer comment Leïa s’est définie en tant que figure forte de la Rébellion.

Du côté des dessins, je n’avais pas été séduit par la prestation de Andrea Broccardo pendant le début de l’arc précédent, il relève ici très bien le niveau. Ses traits sont fins et il ne tente pas de copier les visages des acteurs, contrairement à son comparse. En effet, Angel Unzueta a la fâcheuse manie, comme Salvador Larroca de scanner les visages. Mais les autres personnages sont bien servis, notamment Trios. Dans les deux cas, les compositions sont sages mais mettent bien en valeur le script de Kieron Gillen. Les couleurs de Guru-eFX sont très belles, notamment pour la prestation de Unzueta.

Une note pour cette série :

 

Docteur Aphra

Histoire : Si Spurrier
Dessins : Emilio Laiso
Couleur : Rachelle Rosenberg

Nouvel arc pour notre pilleuse de technologies préférée ! On avait laissé Aphra dans une situation compliquée, connectée à Triple-Zéro, son droïde psychopathe. S’ils s’éloignent l’un de l’autre, ils explosent, si l’un meurt, l’autre aussi.

Bref, on se retrouve dans une situation classique mais Si Spurrier arrive à en faire quelque chose d’intéressant. Il poursuit son exploration de la personnalité d’Aphra, notamment dans ses relations et son insatiable besoin de trahir tout le monde. Forcément, la confronter avec un droïde psychopathe est pertinent puisqu’ils ont tous les deux des difficultés relationnelles. Surtout que ce sont les personnages les plus intéressants. Il était temps de les confronter et cette situation où ils doivent s’entraider malgré leur haine entraîne nécessairement des difficultés.

Pour les dessins, Emilio Laiso propose une prestation correcte sans être renversante. Les couleurs de Rachelle Rosenberg réhaussent l’ensemble et donne vie à la ville tortueuse dans laquelle est piégé notre duo. C’est de là que vient le gros problème des dessins, il y a un manque de spatialisation qui fait que les courses-poursuites finissent par se ressembler tant la ville semble avoir les mêmes coins de rue. Seuls les bas-quartiers ont une identité plus marquée mais peut-être due aux fripes que portent les personnages.

Une note pour cette série :

 

Dark Vador : Sombres Visions

Histoire : Dennis Hallum
Dessins : Paolo Villanelli
Couleur : Arif Prianto

Nouvelle mini-série sur le personnage qui m’exaspérait d’avance. Encore un récit avec Vador, me disais-je. Pauvre de moi ! Dennis Hallum a pourtant une excellente idée : montrer Le Seigneur Noir des Sith au travers du regard d’autres personnages.

Ici, c’est le point de vue d’un jeune garçon dont la planète est dominée par une créature tyrannique. Vador va se crasher sur sa planète et mener un combat contre cette créature géante. Là où ça devient intéressant et potentiellement dérageant, c’est que Dennis Hallum montre un point de vue déformé sur le personnage. On le voit différemment, quasiment comme un héros.

La mise en image de Paolo Villanelli déboîte, bien aidée par la superbe colorisation de Arif Prianto. C’est très spectaculaire et cela rend parfaitement justice au scénario concocté par l’auteur. Beaucoup d’action, parfaitement mise en images. On ressent toute la maîtrise martiale du personnage mais aussi sa puissance dans l’utilisation de la Force.

Une note pour cette série :

 

Bref, ce nouveau Tome 1 du magazine comics Star Wars était de très bonne qualité MAIS il n’a aucun intérêt pour qui ne l’a pas lu depuis longtemps. Si Spurrier continue son exploration de la personnalité de Aphra en prenant appui sur tout ce qui a été construit avant. Kieron Gillen conclut son arc donc le prendre en cours de route semble inintéressant. Seule la mini-série Dark Vador pourra permettre aux nouveaux lecteurs de s’aventurer dans cette renumérotation. Surtout qu’elle est très intéressante. Au-delà de ça, c’est une excellente suite aux aventures précédentes, menée de main de maître par Si Spurrier et Kieron Gillen.

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums Star Wars Tome 1 (2020)

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #32141
      Comics Grincheux
      Maître des clés

      Ce nouveau Tome 1 du magazine comics Star Wars était de très bonne qualité MAIS il n’a aucun intérêt pour qui ne l’a pas lu depuis longtemps. Les arcs se poursuivent et une nouvelle mini sur Dark Vador très intrigante se lance. Les arcs se poursuivent avec une très grande qualité scénaristique.

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Star Wars Tome 1 (2020)]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.