Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Walking Dead – L’Étranger & Le Retour de Negan

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
6 votants

 

Point(s) fort(s) :


Les ingrédients de la saga bien présents.
Le dépaysement de la saga sur le Vieux Continent.

Point(s) faible(s) :


Bien trop court malheureusement.


 
En résumé
 

Alors que l’épidémie explose aux Etats-Unis, et que Rick Grimes tente de retrouver sa famille et de se construire un avenir, son frère – Jeffrey – se trouve en Europe, à Barcelone, plus exactement. Il va devoir tenter de survivre, aidé de Claudia, une jeune catalane qui a très vite pris la mesure des événements dramatiques auxquels ils sont confrontés.

 
Infos techniques
 

Scénario : Brian K. Vaughan, Robert Kirkman
Dessin : Marcos Martin, Charlie Adlard
Encrage : Cliff Rathburn
Editeur :
 
Editeur VO : ,
 
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Walking Back Negan !

A

lors que nous pension l’univers comics Walking Dead terminé avec le 33ème et dernier tome de la saga sortie en début d’année 2020, son créateur Robert Kirkman nous a offert une surprise de taille avec non pas une suite, mais plutôt un spin-off en one-shot ainsi qu’un bonus de son récit principal. Le papa de la saga a laissé le champ libre à Brian K. Vaughan. Ce dernier s’attèle à un court récit se déroulant sur en Espagne au début du chaos, avec un certain Jeffrey Grimes.

Robert Kirkman quant à lui va préciser le devenir du génial et détestable Negan , en parallèle des derniers événements survenus dans la trame principale. Le but premier à la création de ce comics étant d’aider les comic-shop aux USA financièrement par la vente de celui-ci en pleine pandémie mondiale de la Covid-19.

Les éditions Delcourt ont décidé de regrouper ces deux histoires dans le même packaging. Le premier dans un hardcover en format librairie BD et le second dans un format plus typique des comics single U.S.

L’Étranger.

Brillante idée de la part de Kirkman que de confier ce spin-off à un auteur aussi prolifique et doué que Brian K. Vaughan. Celui-ci a autant d’œuvres connues du côté de l’indé (Saga, Paper Girls) que chez Marvel (Ultimate X-Men, Runaways…). Ici, Vaughan plonge le lecteur au début du chaos quand les morts se relèvent et s’en prennent au vivant. Mais il nous projette de l’autre côté de l’Atlantique, en Europe, du côté de l’Espagne. On se retrouve dans une Barcelone infestée de “rôdeurs”. Le héros est un voyageur américain du nom de Jeffrey Grimes, qui est sauvé in extremis des zombies par une jeune femme prénommée Claudia. Nous suivons alors leurs pérégrinations dans la capitale catalane. Ils doivent y survivre et éventuellement trouver de l’aide où qu’elle puisse être.

L’attrait ici est de mener le lecteur fan du titre dans un autre contexte et un autre pays. Permettant ainsi d’exploiter la licence un peu plus, comme dans les adaptations télévisuelles. Le fait que Marcos Martin s’occupe des planches n’est pas un mal et permet de montrer un peu de nouveauté comme le récit. Même si on doit une certaine uniformité à Cliff Rathburn toujours chargé des niveaux de gris.

Le Retour de Negan.

Un bonus fourni avec ce recueil, au format single U.S : Le Retour de Negan. Cet épilogue à Walking Dead est dans la continuité des derniers récits de Kirkman plus qu’un vrai retour du personnage. Ici, le personnage de Negan a semble-t-il trouvé un peu la paix. Mais une rencontre impromptue le fait de nouveau sortir de ses gonds. Au final, l’homme à la batte de baseball aux fils barbelés va donc repartir en campagne pour une mission des plus inattendues et personnelle. On en sait donc ici un peu plus sur Negan, personnage mythique de la saga qui était passé inaperçu dans les ultimes tomes. Le trio Kirkman/Adlard/Rathburn est une nouvelle fois de service pour le bonheur des fans et apporter un peu d’aide en faveur des comic-shops !

Avec les récits Le retour de Negan et surtout L’Étranger, la saga Walking Dead continuent grâce à Brian K. Vaughan et Robert Kirkman. Même si c’est bien trop court, la sauce prend. On ne boudera donc nullement notre plaisir avec ces bonus. Et surtout après l’émotion ressentie il y a plusieurs mois lors du vrai final du titre.

 


L’avis de Captain Talbot :

Avec L’étranger, Delcourt ravive la flamme Walking Dead qui s’était éteinte avec le dernier tome. Elle ne demandait qu’à s’enflammer de nouveau. J’ai pour ma part eu un peu de réticence avec l’arrivée de ce one-shot, en effet le nom de Brian K. Vaughan n’est pas celui qui m’enflamme le plus. Ne remuons pas le couteau dans des plaies qui ont du mal à cicatriser, laissons à notre ami Grincheux un début d’année paisible.

Deux très bons récits !

L’étranger nous plonge dans une Espagne elle aussi frappée par la zombification du monde. On y retrouve Jeff, jeune américain en voyage, qui va en vain essayer de sauver un jeune africain d’une attaque de zombie. Lui aussi sera sauvé à son tour par Claudia une jeune espagnole, un sauvetage motivé par la seule présence d’une lampe de poche dans sa poche arrière. Vous découvrirez pourquoi en lisant L’étranger, un sprint dans Barcelone avec l’eldorado américain en point de mire.

Je vais peut être vous surprendre, mais ce court récit est très bon, certes il nous laisse avec un sentiment de “on en veut plus”, mais K. Vaughan sait parfaitement intégrer son récit dans l’univers de la franchise. Il nous offre deux personnages attachant en peu de pages et le final fait son petit effet.

Même si nous découvrons ce titre alors que la série principale est terminée, sa parution originale a eu lieu en 2016, la série n’étant alors pas finie. Dès lors la question était de savoir si ce spin-off intégrait la continuité de la série de Robert Kirkman. cette question motivée par les révélations intervenant à la fin du récit. Et c’est Kirkman lui même qui leva le voile via une annonce twitter. Et de mon point de vue, cette annonce donne une valeur supplémentaire au récit de Vaughan et Martin, passant le titre de sympathique à indispensable pour les fans de Walking dead.

Marcos Martin, créateur de The Panel Syndicate avec Vaughan, signe les dessins. Toujours impeccable, il s’intègre pleinement dans la lignée de la série, permettant ainsi une immersion rapide dans le récit espagnol.

L’étranger est un incontournable de la série Walking Dead, montrant ainsi la place possible pour des spin-off à l’univers de Kirkman. On s’est tous demandé ce qui se passait sur les autres continents en lisant la série principale. Vaughan et Martin nous offre une brève réponse. Évidemment on trouve ça trop court mais cette dose nous permet de calmer le manque pour un temps.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Trentenaire originaire du Grand Ouest. Fan de ciné, de comics, de SF, d'Heroic Fantasy. Bercé par les années 80, forgé par le années 90, mes goûts pour la pop culture de ces deux décennies précises s'y retrouvent. Les années 80 m'ont fait découvrir les comics via les éditions Lug et l'univers Star Wars.


Vos commentaires :

Accueil Forums Walking Dead – L’Étranger & Le Retour de Negan

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #36680
      Kit Fisto
      Modérateur

      Alors que l’épidémie explose aux Etats-Unis, et que Rick Grimes tente de retrouver sa famille et de se construire un avenir, son frère – Jeffrey – se trouve en Europe, à Barcelone, plus exactement. Il va devoir tenter de survivre, aidé de Claudia, une jeune catalane qui a très vite pris la mesure des événements dramatiques auxquels ils sont confrontés.

      [Retrouvez l’article de kit-fisto à l’adresse Walking Dead – L’Étranger & Le Retour de Negan]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.