Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Black Magick Tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Sublime
Intelligent dans l'écriture
Une mythologie qui se déploie
Un rythme soutenu
Un univers fascinant


 
En résumé
 

Le tome 2 de Black Magick est encore une merveille. Intelligent, profond, l’intrigue policière que brosse Greg Rucka est originale grâce à l’univers wiccan mais aussi rondement menée. Et les dessins subliment l’œuvre par un trait fin et élégant. Incontournable.

 
Infos techniques
 

Histoire : Greg Rucka
Dessin : Nicola Scott
Couleur : Chiara Arena (assistance)
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Comment reconnaître une sorcière ?

Le tome 1 de Black Magick avait beaucoup plu par chez nous. Moi-même, j’avais été conquis lors des lectures en VO. Ce tome 2 qui termine le premier arc était très attendu pour confirmer la promesse du premier tome.

Spoiler : il ne déçoit pas du tout !

Première confirmation : les dessins. Le trait de Nicola Scott est encore meilleur. La composition des pages, la qualité des expressions faciales, de la gestuelle, la retranscription de l’anatomie, c’est simple : tout est parfait. Et les touches de couleurs par endroits renforcent l’aspect mystique de la série et donnent alors une aura encore plus spéciale à ce que nous lisons.

Ensuite, la qualité de l’écriture de Greg Rucka est à son paroxysme. J’ai souvent tendance à le considérer comme le meilleur auteur actuel et ici, il ne me fera pas revenir sur mon jugement. La série et son univers prennent leur envol. On prend plaisir à suivre Rowan Black alors qu’elle lutte pour comprendre la conspiration qui se dessine autour d’elle et de son cercle de sorcières. J’apprécie particulièrement le fait qu’elles ne soient pas présentées comme des méchantes. Comme les dessins, l’histoire est dans des nuances de gris, avec des personnages finalement très humains malgré leurs pouvoirs. Que ce soit dans ses relations avec les autres ou dans son travail, on apprend réellement à découvrir qui est Rowan et on se rend compte qu’elle est loin d’être parfaite. On en apprend plus sur son passé et ses premiers pas dans la magick ainsi que sur l’univers qui gravite autour d’elle.

Cette plongée dans son passé et son présent donne du relief à la mythologie ainsi qu’à une intrigue qui gagne autant en complexité qu’en intensité. Si on pouvait reprocher au premier tome d’être un peu mou à certains moments, il n’en est rien, ici. Le récit monte crescendo alors que l’on découvre la réalité des adversaires que Rowan doit affronter et que le mystère autour d’elle se dévoile. On comprend qui elle est, on en apprend plus sur les autres sorcières et là encore, on sent un travail de recherche dans l’approche qu’a choisi Greg Rucka. Tout semble avoir été étudié pour ne pas raconter d’absurdités et témoigne d’un grand respect pour ces croyances. Et c’est sûrement là la plus grande réussite du comics. Tout est une marque de respect envers des éléments inconnus où l’équipe artistique aurait pu tomber facilement dans la caricature. L’intrigue fait preuve d’intelligence, tout ce qui arrive est amené avec parcimonie, avec minutie et les deux artistes se complètent parfaitement. Surtout, le génie de Greg Rucka s’exprime dans le mélange harmonieux des genres, entre le thriller d’un côté et le fantastique de l’autre. Comme souvent, le scénariste maîtrise parfaitement son sujet.

Mais ce génie se manifeste aussi dans l’écriture des dialogues où le relationnel est impeccable. Que ce soit avec son collègue où le malaise s’installe ou avec Alex et leur relation fusionnelle, tout est hyper crédible, réaliste. Pas besoin ici d’avoir les bases et les origines, on comprend rapidement que ces deux relations sont essentielles et riches pour Rowan. Et c’est là que la maîtrise de Nicola Scott apporte tout son sel à l’œuvre. A travers les mimiques, à travers l’importance qu’elle accorde aux regards, on sent toute leur histoire commune. Et c’est l’humanité qui ressort de l’œuvre qui frappe le plus. Malgré la magie, malgré l’enquête, on suit des individus avec une histoire, une personnalité propre.

Bref, ce tome 2 de Black Magick est encore une merveille. Intelligent, profond, l’intrigue policière que brosse Greg Rucka est originale mais aussi rondement menée. Et les dessins subliment l’œuvre. Incontournable.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Black Magick Tome 2

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 1 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #21904

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Le tome 2 de Black Magick est encore une merveille. Intelligent, profond, l’intrigue policière que brosse Greg Rucka est originale grâce à l’univers wiccan mais aussi rondement menée. Et les dessins subliment l’œuvre par un trait fin et élégant. Incontournable.

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse [Review] Black Magick Tome 2]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.