Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Paper Girls tome 3

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Des personnages criant de naturel
Des révélations au compte-goutte
La méthode "Lost" qui fonctionne parfaitement

Point(s) faible(s) :


Le titre pourrait s'étaler sur de nombreux numéros.


 
En résumé
 

Paper Girls est une totale réussite. A la façon de la série télé Lost, des ados ordinaires sont confrontées à des événements extraordinaires dans ce titre addictif signé Brian K. Vaughan. Le titre est bien écrit, les pages sont soignées, les héroïnes attachantes et l’intrigue principale se dévoile au compte-goutte.

 
Infos techniques
 

Histoire : Brian K. Vaughan
Dessin : Cliff Chiang
Couleur : Matt Wilson, Dee Cunnife
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Paper Girls continue à explorer des futurs (im)probables en emportant nos quatre livreuses de journaux au fil des temps.
Après avoir exploré l’année 2016, les adolescentes de 1988 se retrouvent dans un futur lointain qui ressemble à un passé préhistorique.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

L’avis de Matt :

P

aper Girls est donc la nouvelle série de Brian K. Vaughan, l’auteur de titres acclamés comme Saga, Les Seigneurs de Bagdad ou Y Le Dernier Homme mais aussi un des architectes de la série télé Lost. A chaque fois, plus que l’intrigue principale de ses titres, c’est le sens du dialogue et la maîtrise de la narration qui font mouche. Le titre est cette fois illustré par Cliff Chiang que j’avais découvert sur Wonder Woman écrit par Brian Azzarrello durant la période New 52 de DC Comics.
Pourquoi ce foisonnement de détails ? Parce qu’encore une fois le titre est court à résumer et que je cherche à gagner du temps.

 

Histoire simple, personnages attachants

On ne va pas revenir sur le pitch de la série, il a été détaillé dans notre critique du tome 1 de Paper Girls. KJ, Mac, Tiffany et Erin sont maintenant dans une jungle luxuriante où elles vont croiser des guerriers primitifs, une jeune femme indigène et… une voyageuse temporelle. Difficile de dire si cette époque appartient à un passé ancestral ou à un futur lointain (du moins, au début du livre).
Un peu à la manière de Lost, Vaughan jette pêle-mêle de nombreux éléments en début de tome pour leur donner une explication au fur et à mesure. Ce faisant, il fait aussi avancer la trame principale de sa série. Chaque nouveau volume est alors aussi intriguant qu’il est difficile à résumer. Pour ne pas spoiler, je peux vous dire que les filles vont faire face à une sorte de tamanoir géant, manquer de se noyer dans une rivière et commettre un meurtre. Comme l’auteur, je jette des éléments et il faudra lire le bouquin pour comprendre de quoi je parle.
Ah, j’oubliais que l’une des Paper Girls va avoir une vision du futur qui va créer des tensions dans le groupe.

Paper Girls 3 page 1

Un titre addictif

Paper Girls exerce sur moi une sorte de magie. Le titre est difficile à résumer mais il est intriguant, très prenant à lire et addictif. Les personnages sont particulièrement bien écrits et l’auteur soigne leurs réactions à tous types d’événements, qu’il s’agisse de l’apparition de créatures inédites ou de l’apparition de leurs premières règles. Car oui, elles peuvent apparaître n’importe quand, même dans une époque qui n’est pas la leur. Ces filles sont pleines des préjugés de leur époque et les transportent avec elles. Elles ont chacune une personnalité bien marquée et les rencontres qu’elles font au fil des épisodes de la série influencent leur caractère et leur perception du monde. De ce point de vue aussi, le travail de Brian K. Vaughan est exemplaire.

L’exercice n’est pas simple non plus pour le dessinateur Cliff Chiang. Il doit illustrer une histoire qui, la plupart du temps, repose sur des dialogues entre des personnages. Pourtant, les pages ne semblent jamais figées et les protagonistes sont expressifs. Si ce tome 3 comporte moins de créatures et de machines farfelues que le volume précédent, Chiang ne démérite pas. Même dans des jungles luxuriantes, il ne fait pas, par exemple, d’économie sur les décors et dessine arbre après arbre là où d’autres auraient préféré des aplats de couleurs.

Paper Girls 3 page 2

C’est bien parce que…

En résumé, il est difficile d’expliquer pourquoi Paper Girls est un titre si addictif. La magie opère, c’est tout. Un mystère qui se dissipe lentement au fil des épisodes, des personnages attachants car particulièrement bien écrits et des dessins simples mais d’une grande richesse sont les points forts de cette série. A la manière de Lost, l’histoire se concentre sur des personnages qui pourraient venir de notre monde, celui de tous les jours, mais dont le quotidien est pimenté de petites bizarreries. Leurs réactions sont alors totalement naturelles. Les héroïnes nous ressemblent et c’est peut être ça le secret de la magie de Paper Girls.

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Toutes les images présentes sur ce site sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Elles sont utilisées au titre du droit de citations prévu par l’Art.L.122-5 3° du Code de la propriété intellectuelle.

Pour toute réclamation, contactez nous
Lien direct : https://www.lescomics.fr/reclamation-droit-dauteur/


 
Matt est animateur et producteur en radio et en télé depuis 2006. Autodidacte, il lance plusieurs programmes dont C'est Quoi Ton Job ? ou L'Upperground, récompensés par des prix nationaux. Avec La Sélection Comics, il parle de BD américaine au plus d'1.3 million d'auditeurs de Sud Radio, Vibration, Voltage et beaucoup d'autres. Il est le fondateur de LesComics.fr.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Paper Girls tome 3

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Matt, il y a 2 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #21277

    Matt
    Admin bbPress

    Paper Girls est une totale réussite. A la façon de la série télé Lost, des ados ordinaires sont confrontées à des événements extraordinaires dans ce titre addictif signé Brian K. Vaughan. Le titre est bien écrit, les pages sont soignées, les héroïnes attachantes et l’intrigue principale se dévoile au compte-goutte.

    [Retrouvez l’article de matt à l’adresse [Review] Paper Girls tome 3]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.