Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Monstress Tome 4

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un univers prodigieux et excitant qui continue de se déployer sous nos yeux.
Les personnages évoluent.
Un tome pivot.
Les planches de Sana Takeda.

Point(s) faible(s) :


Rien, nada, walouh !


 
En résumé
 

Monstress est une série exceptionnelle. Dotée de l’un des univers de fantasy les plus excitants de ces dernières années, les artistes ont créé des personnages attachants. En même temps, elles ont créé une œuvre féministe, traitant de dépression, de révolte et de guérison. Un travail brillant mais méconnu.

 
Infos techniques
 

Histoire : Marjorie Liu
Dessin : Sana Takeda
Couleur : Sana Takeda
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Monstrueusement excellent !

Monstress m’a époustouflé dès le premier tome. La qualité de son univers, la manière dont Marjorie Liu, l’autrice, parvenait à nous immerger dedans sans alourdir son récit était formidable. Trois tomes plus tard, on arrive à un pivot, démonstration que si le récit avance, il le fait en prenant son temps et en respectant ses personnages.

Car c’est là la première grande qualité de la série et ce tome ne fait que le confirmer. Ce sont eux qui dictent le rythme d’avancée. Ou plutôt elles. Œuvre de deux femmes, Monstress est une série qui frappe par le nombre de personnages féminins qui peuplent son univers. Toutes importantes, toutes dotées de personnalités complexes, elles montrent là encore le talent d’écriture de Marjorie Liu. Maika, notre héroïne, a beaucoup progressé. Le lien avec son monstre s’est renforcé, construit et elle a établi une relation avec lui.

Un tome qui avance

Mais dans ce tome, elle se fait rapidement capturée par un individu étrange. Ce dernier va nous faire explorer un nouveau pan de l’univers de Monstress que l’on avait entraperçu jusque-là. Le personnage va aussi révéler à Maika des secrets sur son histoire personnelle, nous permettant de renforcer notre lien avec elle. De prime abord, on pourrait y voir un tome de transition. Or, une fois l’ensemble lu, le sentiment d’une grande progression nous envahit. L’autrice parvient en six chapitres à renverser le jeu, en posant des enjeux nouveaux et des personnages revitalisés.

Comme dans chaque tome de Monstress, on en ressort quelque peu secoué. Beaucoup d’informations à appréhender et à intégrer. Néanmoins, je suis surtout toujours bluffé par la maîtrise narrative. Marjorie Liu nous met à la place de Maika en continu, c’est par elle que l’on découvre l’univers, au travers de dialogues qui ne font pas d’effets bourratifs comme cela peu parfois être le cas dans la fantasy. La narration, malgré une grande abondance de dialogues, est fluide. L’univers ne cesse de se dévoiler sous nos yeux et bien accompagné par la superbe patte de Sana Takeda, on glisse aisément dans ce voyage.

Chaque chapitre nous apporte un nouvel élément, une pierre qui s’ajoute à l’édifice d’un univers déjà riche. C’est d’ailleurs, selon moi, l’univers de fantasy le plus jouissif que j’ai eu à découvrir depuis longtemps. Jouant sur le merveilleux, plongeant dans la mythologie asiatique, ajoutant du politique, de la tragédie, les artistes parviennent à construire un monde extraordinaire.

Une patte artistique fabuleuse

Et ce monde ne serait pas le même sans le travail de la dessinatrice, Sana Takeda. Son trait manga fait des merveilles et sa colorisation est d’une beauté incomparable. Elle trace un trait raffiné et élégant avec un sens de la mode dingue. Les inspirations mélangent la fantasy, très dark et le steampunk, le tout dans une ambiance rappelant l’Asie. Les compositions laissent les personnages respirer et exister dans leur espace. Que ce soit dans les dialogues où elle construit des plans soignés, sans excès ou les scènes d’action hyper dynamiques et sanglantes, elle nous en met plein la vue.

Bref, comment vous convaincre que Monstress est une série exceptionnelle ? Peut-être en vous disant qu’elle a construit l’un des univers de fantasy les plus excitants de ces dernières années ? Les artistes sont parvenues à mettre en scène des personnages attachants et à créer une œuvre féministe, traitant de dépression, de révolte et de guérison. Un travail brillant, trop injustement méconnu.

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums Monstress Tome 4

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 2 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #31798

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Monstress est une série exceptionnelle. Dotée de l’un des univers de fantasy les plus excitants de ces dernières années, les artistes ont créé des personnages attachants. En même temps, elles ont créé une œuvre féministe, traitant de dépression, de révolte et de guérison. Un travail brillant mais méconnu.

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Monstress Tome 4]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.