Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Oblivion Song Tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
5 votants

 

Point(s) fort(s) :


Deux univers prenants et bien construits
Des personnages explorés davantage

Point(s) faible(s) :


Une partie graphique qui ne plaira pas à tout le monde
Une menace déjà peu abordée dans le tome 1 une nouvelle fois esquissée


 
En résumé
 

Oblivion Song tome 2 marque la continuité de l’exploration du nouvel univers créée par Robert Kirkman avec davantage d’attrait et d’exploration des personnages dans deux univers opposés bien construits. L’auteur parvient très bien à gérer les différents aspects de son histoire.

 
Infos techniques
 

Histoire : Robert Kirkman
Dessin : Lorenzo De Felici
Couleur : Annalisa Leoni
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

Deuxième couplet !

L’avis du Kit : 

I

l aura fallu attendre un peu plus d’une année pour voir la suite tant attendue de la nouvelle création de Robert Kirkman (Walking Dead, Invincible, Outcast)  arrivée dans nos librairies.

Les frères Cole se sont enfin retrouvés après une séparation de 10 années, mais Nathan est détenu depuis peu par le gouvernement pour la catastrophe causée par le passé, et Ed se sent perdu dans un monde qu’il ne considère désormais plus comme le sien. Malgré les dangers de cet autre parallèle, ce dernier avait forgé sa place auprès de survivants, loin de la corruption et de la vie consumériste de son univers d’origine. De son côté, Nathan veut racheter ses fautes en empêchant l’armée de développer sa création.

Après une mise en place introductive dans le tome 1, qui nous avait plutôt bien tenu en haleine, nous retrouvons avec plaisir la dernière création initiée par le très créatif Robert Kirkman pour Image Comics et Skybound. Cette fois, on plonge directement sur les enjeux introduits dans le précédent arc narratif, à savoir l’opposition flagrante entre les deux héros malgré leur longue séparation et leur retrouvaille. L’un veut racheter ses pêchés et l’autre retourner dans un monde qu’il a adopté depuis bien longtemps. On retrouve bien entendu les créatures voraces et sans pitié du monde  d’Oblivion. Elles sont un peu ici comme dans Walking Dead, une excuse pour montrer qu’au final la menace pesant sur l’Humanité n’est autre que l’Homme lui-même. Il ne tient qu’à lui de changer pour éviter le pire. Quand j’ai lu cette deuxième partie, j’y ai vu un message très actuel, sur la volonté d’un retour à l’essentiel, aux choses vraies, alors que le monde contemporain reste tourné davantage tourné vers l’hyper-consommation et le chacun pour soi. Une histoire fantastique qui comme tout récit de science -fiction parle au lecteur sur des faits du quotidien dont il peut éventuellement se rapprocher. Une très bonne deuxième partie à mes yeux, on regrettera juste le fait que la menace latente déjà présente dans le 1er tome et de nouveau à peine esquissée ici. Il est donc certain que nos héros auront fort à faire dans le suite à venir.

Côté graphique, on retrouve donc l’artiste italien Lorenzo De Felici, habitué du 9ème art autant en Europe qu’aux États-Unis où il a planché sur des couvertures chez Marvel. Mon avis sur son style ne changera guère davantage que le 1er tome : on adhère ou pas. Certes, son trait est bien particulier et ne plaira sans nul doute pas forcément à tout le monde. J’insiste de nouveau sur le fait que d’un côté la ville de Philadelphie semble très précise et ordonnée dans les détails alors qu’en ce qui concerne le monde parallèle de l’Oblivion et sa faune, tout est déformé et imprécis. Cela accentue davantage la séparation des deux mondes. Lorsque les créatures d’Oblivion débarquent dans “notre monde”. Du coup, on semble comme les personnages, un peu perdus et menacés par le manque de repère. Le travail de la coloriste Annalisa Leoni aide en ce sens et accentue notre position de malaise dans l’Oblivion et en présence de ses créatures. On notera comme le précédent tome, une belle édition française de la part de Delcourt qui a toujours la primauté d’édition sur ce titre comme l’an dernier sur le 1er arc narratif.

En définitive, Oblivion Song tome 2 marque la continuité de l’exploration du nouvel univers créée par Robert Kirkman avec davantage d’attrait et d’exploration des personnages dans deux univers opposés bien construits. L’auteur américain a bien mis en place son univers, tout en esquissant une autre menace qu’il dissémine tranquillement depuis le tome 1. Voyons voir ce qu’il nous prépare désormais pour le 3ème tome de son “Chant de l’Oubli”.

La note du Kit : 

 

L’avis de Ginlange : 

D

ire que ce deuxième tome se faisait attendre est un doux euphémisme. Le premier étant sorti en mars 2018, il aura fallu plus d’un an pour que ce tome deux arrive dans nos librairies. Delcourt nous ayant fait la surprise pour l’arrivée de la série de sortir en avance les 6 premières issues rassemblées avant même leurs publications chez Image Comics, une avant-première cause de cette longue attente enfin récompensée. Heureusement, impossible d’être déçu par la suite d’Oblivion Song.

Démarrant sur les chapeaux de roues, nous reprenons l’intrigue quelques secondes après la terrible révélation de la fin du premier tome, cliffhanger insoutenable. Cette révélation va totalement bouleverser la dynamique des premiers chapitres pour accélérer l’intrigue qui va partir dans une toute autre direction, les rapports de force ayant été totalement bouleversés. En à peine 6 numéros, Kirkman réinvente déjà la dynamique d’une œuvre qui aurait pu continuer encore longtemps tant l’univers est riche, mais celui-ci étonne une nouvelle fois par les constants mouvements de ses choix de narration qui emplissent le titre d’une grande fraîcheur.

Très différent du premier par son intrigue changeante, ce deuxième tome garde pourtant sa grande fluidité de lecture, un véritable page turner qu’il est presque obligatoire de lire d’une traite. Entre révélation, cliffhanger et une intrigue haletante, l’attente laisse vite place à l’excitation qui peut difficilement se contenir, ce chant est hypnotisant.

En six nouveaux chapitres, Kirkman joue admirablement bien du concept qu’il a mis en place, arrivant à surprendre inlassablement. Là où le titre aurait pu facilement être un comics d’univers parallèle lambda, où l’intrigue aurait pu facilement s’inspirer d’autres œuvres de fiction ayant le même pitch de départ, Kirkman livre véritablement une œuvre unique. Un renouvellement constant dans un concept qu’il prend à rebours, un concept connu qu’il dépoussière, où l’inattendu devient la norme. Mais la force du titre tient également à un deuxième point, la qualité d’écriture des personnages. Tous intéressants, évoluant sans cesse, complexes et loin d’être manichéens, chacun tour à tour peut s’avérer détestable ou attachant. Tous ont une importance dans un récit devenant choral, tous important également pour saisir le propos de la série, sur les merveilles et les difficultés de la vie. Une vie qu’il faut partager, vivre ensemble, et réapprendre à aimer, alors que le monde autour de nous change et devient grisâtre. Les ambivalences morales, les choix cornéliens, la culpabilité, l’enfermement, Oblivion Song est riche de thématiques passionnantes et terriblement modernes.

Lorenzo de Felici est un compagnon de taille pour illustrer les mots de Kirkman, le duo fonctionne et se complète parfaitement. Parfois plus proche du style franco-belge, les traits de Felici sont d’un dynamisme imparable, libres et enlevés, il croque à merveille des aliens tous différents, aussi effrayants qu’ils peuvent être drôles. Les couleurs d’Annalisa Leoni sont à souligner, complétant merveilleusement bien le dessin, alternant des atmosphères différentes selon la dimension en jeu, il apporte énormément à la lecture. Celle-ci ce terminant une nouvelle fois sur un cliffhanger dont Kirkman à le secret, l’attente va être longue.

C’est donc une nouvelle fois une réussite pour le duo Kirkman/Felici dans un second tome haletant, fluide, surprenant et toujours aussi passionnant, grâce à une intrigue et des personnages aussi riches que complexes.

La note de Ginlange :

 

Ils ont kiffé :

 

Retrouvez Oblivion Song Tome 2 chez Excalibur Comics !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Trentenaire originaire du Grand Ouest. Fan de ciné, de comics, de SF, d'Heroic Fantasy. Bercé par les années 80, forgé par le années 90, mes goûts pour la pop culture de ces deux décennies précises s'y retrouvent. Les années 80 m'ont fait découvrir les comics via les éditions Lug et l'univers Star Wars.


Vos commentaires :

Accueil Forums Oblivion Song Tome 2

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Kit Fisto, il y a 2 semaines et 6 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #28109

    Kit Fisto
    Modérateur

    Oblivion Song tome 2 marque la continuité de l’exploration du nouvel univers créée par Robert Kirkman avec davantage d’attrait et d’exploration des personnages dans deux univers opposés bien construits. L’auteur parvient très bien à gérer les différents aspects de son histoire.

    [Retrouvez l’article de kit-fisto à l’adresse Oblivion Song Tome 2]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.