Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Lazarus Intégrale Volume Un

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
24 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un univers riche et détaillé.
Un univers (malheureusement) crédible.
Un dessin complétant la narration.
Une édition généreuse.

Point(s) faible(s) :


Le manque de liant entre les deux arcs.


 
En résumé
 

Avec Lazarus Volume Un, Greg Rucka nous emmène dans un futur plus ou moins proche. Dans ce futur, les États ne sont plus et ce sont 16 familles qui se partagent le monde au travers de leurs multinationales. Le reste de la population mondiale est divisée en deux catégories. Entre servage et “déchets” …

 
Infos techniques
 

Scénario : Greg Rucka
Dessin : Michael Lark, Brian Level
Encrage : Michael Lark, Brian Level
Couleur : Santi Argas
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 7 juillet 2023 par

 
Dans le détail...
 
 

Le futur est moyenâgeux.

Lazarus Volume Un est une republication chez Urban Comics de la série autrefois publiée par (feu) Glénat Comics. Si Urban continue la tomaison et le format du précédent éditeur (comme souvent lorsqu’il reprend une licence), l’éditeur propose également une republication de la série, dans son dernier format phare Urban. Comme pour les séries déjà ressorties dans ce format, on y trouve l’équivalent de deux tomes “classiques” dans un grand format soigné. Mais, Lazarus (volume un), de quoi ça parle ?

Futur dystopique ?

Avec Lazarus Volume Un, Greg Rucka nous emmène dans un futur plus ou moins proche. Dans ce futur, les États ne sont plus et ce sont 16 familles qui se partagent le monde au travers de leurs multinationales. Le reste de la population mondiale est divisée en deux catégories. On retrouve les (quelques) serfs qui travaillent pour une famille et ont accès à une vie plus digne. Mais l’essentiel de la population, nommé les “déchets”, correspond à une population démunie, vivant dans des terres plus stériles. Une forme de régression vers un monde féodal où seul le sang fait le pouvoir. Le sang de la famille et donc de la puissance, mais aussi le sang de l’adversaire. En effet, l’auteur nous met rapidement face à la lutte de pouvoirs des familles.

L’histoire suit la famille Carlyle, et principalement son Lazare, Forever Carlyle. Cheffe militaire, Forever est l’épée de la famille, envoyée sur tout le territoire pour régler les problèmes, qu’ils soient internes ou frontaliers. Car la menace est partout : entre les déchets luttant contre l’oppression et les autres familles lorgnant le contrôle de terres plus fertiles.

Un monde complexe

La technologie mise de côté, on se retrouve pratiquement dans nos cours d’histoire sur le Moyen-Âge. Rucka ne nous épargne pas sur les détails et le fonctionnement de ce monde, que ce soit politique, économique ou sociologiques. De même la science n’est pas mise de côté, on découvre rapidement les aptitudes particulières du Lazare, sorte de super champion championne de chaque famille. La première partie de Lazarus Volume Un n’est d’ailleurs pas avare, et place de belle manière le décor. En effet, Rucka plante de nombreuses graines, tout en nous dépeignant l’état du monde grâce à une intrigue accès espionnage/sabotage. Et ici, la finalité n’est clairement pas la conclusion qui est évidente, mais bien de faire le tour d’horizon de ce monde et des protagonistes.

Le second arc de ce volume continue d’ailleurs à apporter plus de contenu à ce monde en s’attardant plus sur Forever et sur les “déchets”. J’ai toutefois trouvé que ça manquait de liens entre les deux arcs, principalement à cause d’un twist à la fin du premier arc qui n’est pas (encore) exploré.

Un bel ouvrage

Aux dessins, Michael Lark offre de belles planches au récit. Son travail est lisible et complet. Que ce soit dans la fluidité des combats, les environnements, les technologies, une grande régularité se dégage de l’ensemble. L’artiste a une tendance à opter pour des cases larges, donnant un effet cinématographique au récit. C’est loin d’être déplaisant, je dirais même que ça m’a plongée encore plus dans ce monde. Santi Argas officie à la colorisation du titre. On est sur des teintes froides, bleus et violets, sinon sombres. Cela renforce l’inhospitalité de ce futur.

Le bleu est d’ailleurs repris dans l’édition d’Urban pour le dos et la quatrième de couverture. D’ailleurs, l’éditeur nous offre une édition généreuse, outre son format agrandi. En effet, les bonus font pratiquement office d’encyclopédie, avec une présentation détaillée des 16 familles et leur répartition dans le monde. On trouve également une chronologie des évènements qui ont mené à ce monde sans gouvernement. Ce format Urban est un format que j’apprécie personnellement, bien qu’il puisse sans doute rendre les titres moins accessibles financièrement.

Ce Volume Un de l’intrégrale Lazarus est une réédition bienvenue du titre. C’est clairement l’occasion de (re)découvrir une vision certes pessimiste de l’avenir mais très bien menée par Greg Rucka. Ce dernier offre une vision complète de son univers, à tout niveau. Et il est magnifiquement accompagné avec des planches excellentes de Michael Lark renforçant la narration.

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Ombre planant au dessus de Lescomics City, traquant sans répit les fautes dans les ruelles de nos articles. Et de temps en temps, il prose sa patte également.


Vos commentaires :

Accueil Forums Lazarus Intégrale Volume Un

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par ChtiDkois, le il y a 1 année.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #44892
      ChtiDkois
      Participant

      Le futur est moyenâgeux. Lazarus Volume Un est une republication chez Urban Comics de la série autrefois publiée par (feu) Glénat Comics. Si Urban con
      [Retrouvez l’article de chtidkois à l’adresse Lazarus Intégrale Volume Un]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.