Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Hexed

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
6 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un univers riche.
Un scénario solide.
Les dessins de Dan Mora mariés aux couleurs de Gabriel Cassata : un régal.

Point(s) faible(s) :


Les dessins de Emma Rios parfois un peu brouillons.


 
En résumé
 

Hexed est une réussite en tout point. Un scénario aux petits oignons dans un univers magique riche et très travaillé avec des personnages complexes et attachants. Et pour couronner le tout le second récit, qui représente la majorité de l’œuvre, nous offre un spectacle visuel époustouflant. À lire absolument.

 
Infos techniques
 

Histoire : Michael Alan Nelson
Dessin : Emma Rios, Dan Mora
Couleur : Cris Peter, Gabriel Cassata
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

L’avis de Spider-Matt :

L

ucifer est une voleuse, mais pas n’importe laquelle. Son domaine d’activité est la magie. Et c’est au service d’une certaine Val qu’elle met ses talents à profit afin de lui fournir de plus en plus d’objets étant liés à cette pratique. Bien sûr, pour arriver à ses fins elle utilise elle-même autant d’incantations et de grigris que nécessaire. Mais un malheureux malentendu avec un puissant adversaire va la pousser dans ses derniers retranchements et faire basculer sa vie.

Glénat nous offre l’intégralité de la série de Michael Alan Nelson dans un bel omnibus de plus de 400 pages. La série se découpe en deux partie. La première compte quatre chapitres et la seconde en contient douze. La première moitié nous permet d’appréhender l’univers que l’auteur nous propose. Nous faisons le tour des personnages et l’histoire se concentre sur un ennemi resurgissant du passé de Lucifer. Rien que dans cette entrée en matière nous pouvons ressentir l’énorme potentiel de cette série. Et ça ne fait que se confirmer dans le récit majeur qui suit.

L’auteur établit un univers magique, certes, mais avec des règles strictes. Il n’utilisera pas de Deus Ex Machina mystique dans son œuvre et n’usera pas du “Ta gueule, c’est magique”. Il fourmille d’idées mais ne se perd pas dans sa narration pour autant. Chaque objet ou réalité (car oui, il y a aussi des dimensions alternatives) obéit à des lois et des principes. Et ce sont aux personnages de jouer selon les principes établis. J’ai parfois eu l’impression d’une immense partie d’échecs entre les différents protagonistes. “Si j’utilise cet objet, qui a cette particularité dans cette dimension alors mon adversaire sera tenté d’utiliser cet artefact, mais il a une contrainte…”

Vous serez donc mis à contribution et il vous faudra être un minimum concentré pour bien profiter du spectacle ! Les possibilités offertes par ce récit son énormes et arrivé à la fin j’aurais aimé en voir davantage. Plus d’artefacts complètement dingues, de créatures ésotériques et de mondes à explorer. Une bonne preuve que Michael Alan Nelson m’a complètement emporté dans son monde.

Les différents personnages sont tous très travaillés ainsi que leur background. On s’y attache rapidement et les ennemis ne sont pas forcément ceux que l’on croit. L’ambiance n’est pas manichéenne, chacun a ses propres motivations et son lot d’erreurs à son actif. Ils font de mauvais choix et doivent vivre avec. Faire un parallèle avec le célèbre John Constantine serait assez logique et on est forcé de constater une similarité entre les deux magiciens. Deux tête brûlées prêtes à faire n’importe quoi pour se tirer des pires situations dans lesquelles ils finissent par s’empêtrer à cause de leurs manigances. Mais Hexed s’en démarque très vite par la créativité et l’originalité dont fait preuve son auteur.

La partie graphique de la première histoire, assurée par Emma Rios est réussie mais sans plus. J’ai eu un réel souci avec les visages dessinés. À l’inverse, Dan Mora livre une très grande prestation sur le second récit. Ses traits sont fins, son travail détaillé, il s’amuse avec la construction de ses planches. Une véritable claque visuelle. D’autant plus que le coloriste Gabriel Cassata abat un boulot de dingue sur les couleurs. Chaque lieu a une ambiance particulière, ce qui permet au lecteur de s’immerger encore plus dans l’histoire. Un rendu très propre et une réelle alchimie avec le dessinateur. Un régal pour les yeux.

Hexed est une réussite en tout point. Un scénario aux petits oignons dans un univers magique riche et très travaillé avec des personnages complexes et attachants. Et pour couronner le tout le second récit, qui représente la majorité de l’œuvre, nous offre un spectacle visuel époustouflant. À lire absolument.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Hexed

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Spider-Matt, il y a 1 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #22338

    Spider-Matt
    Modérateur

    Hexed est une réussite en tout point. Un scénario aux petits oignons dans un univers magique riche et très travaillé avec des personnages complexes et attachants. Et pour couronner le tout le second récit, qui représente la majorité de l’œuvre, nous offre un spectacle visuel époustouflant. À lire absolument.

    [Retrouvez l’article de spider-matt à l’adresse [Review] Hexed]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.