Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Alan Moore présente Swamp Thing Tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
7 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un récit qui bouleverse encore l'univers de Swamp Thing
La puissance écologique et philosophique
L'ambiance dégagée par les dessins

Point(s) faible(s) :


Abigail, encore un personnage féminin maltraitée par Alan Moore
Les visages de Steve Bissette


 
En résumé
 

Le tome 2 du run de Alan Moore sur Swamp Thing est une réussite. Pas étonnant au vu du premier tome mais le scénariste se renouvelle en variant les ambiances. Bien entendu, on est toujours face à un récit aux limites du métaphysique, avec un personnage spectateur, voyant une humanité en pleine déliquescence.

 
Infos techniques
 

Histoire : Alan Moore
Dessin : Steve Bissette, Rick Veitch, Stan Woch,
Encrage : John Totleben, Ron Randall, Tom Mandrake, Alfredo Alcala,
Couleur : Tatjana Wood
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Ciel, mon marais !

Le run de Alan Moore sur Swamp Thing se poursuit dans ce tome 2. Si l’auteur britannique avait déjà densifié et exploré ce qu’était le personnage, il continue ici son œuvre. Autant le dire, ce tome 2 est un grand oui, une fois de plus.

Au niveau de l’ambiance, le premier tome était pleinement métaphysique et ésotérique. Si bien qu’il pouvait en dérouter certains puisqu horreur, fantastique se mélangeait à des moments dignes de Lovecraft. Pour ce tome 2, l’auteur diversifie son approche. Swamp Thing va voyager dans de nombreux territoires différents, suivant les conseils d’un John Constantine qui fait sa première apparition ici. Les ambiances sont différentes, parfois plus brutales, parfois plus contemplatives, Alan Moore s’amuse à varier les atmosphères. Sa volonté reste pourtant toujours la même : creuser la mythologie de Swamp Thing.

Métaphore écologiste encore trop actuelle

En effet, c’est là que le personnage devient l’incarnation du vivant que l’on connaît aujourd’hui. Avant-gardiste, le récit l’est assurément. Comme l’avait Ann Nocenti sur son Daredevil, les interrogations sur l’écologie sont déjà présentes. En près de trente ans, la puissance du message n’a, malheureusement, pas disparu. La force écologiste du personnage n’est pas partie non plus.

On va donc beaucoup voyager dans ce tome, collé aux racines d’un Swamp Thing qui ne cesse d’évoluer. Plus terre-à-terre, le récit scrute les Etats-Unis d’Amérique, une terre aux milles ambiances et fracturée, déjà à cette époque. Le discours social de Alan Moore est toujours frappant, montrant les failles d’un système se pensant infaillible. S’il y avait un bémol à adresser, il serait sur la place de Abigail. La petite amie de Swamp Thing n’est en effet pas aussi bien lotie que son compagnon. Relégué à ce seul statut, elle sert plus régulièrement à attendre son amant qu’à agir. La fin du tome semble annoncer un arc scénaristique dédié à elle pour le tome 3, j’espère qu’elle en sortira grandie. Dommage car le personnage interroge la part d’humanité restante chez Alec Holland mais pourrait le faire plus précisément. Mais bon, ce n’est pas comme si Alan Moore avait la manie de maltraiter les personnages féminins de ses œuvres.

Du côté des dessins, le trait de Steve Bissette est toujours aussi frappant. J’ai du mal avec ses visages que je trouve étranges dans leur rendu. Assez figés, ils ne m’aident pas à entrer en empathie avec les personnages. Pourtant, son style, combiné aux couleurs, donnent des atmosphères uniques, parfaitement en osmose avec les scripts.

Bref, le tome 2 du run de Alan Moore sur Swamp Thing est une réussite. Pas étonnant au vu du premier tome mais le scénariste se renouvelle en variant les ambiances. Bien entendu, on est toujours face à un récit aux limites du métaphysique, avec un personnage spectateur, voyant une humanité en pleine déliquescence. Terriblement actuel.

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums Alan Moore présente Swamp Thing Tome 2

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #33843
      Comics Grincheux
      Maître des clés

      Le tome 2 du run de Alan Moore sur Swamp Thing est une réussite. Pas étonnant au vu du premier tome mais le scénariste se renouvelle en variant les ambiances. Bien entendu, on est toujours face à un récit aux limites du métaphysique, avec un personnage spectateur, voyant une humanité en pleine déliquescence.

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Alan Moore présente Swamp Thing Tome 2]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.