Le 1er collectif comics de France

 


 
 

V pour Vendetta

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Toujours une référence du 9ème art.
Un dystopie trentenaire au message toujours autant d'actualité.
Un style graphique à part et bien ancré.

Point(s) faible(s) :


Rien. Je ne veux aucune vendetta sur ma personne.


 
En résumé
 

1997, une Angleterre qui aurait pu exister… Dirigé par un gouvernement fasciste, le pays a sombré dans la paranoïa et la surveillance à outrance. Les « ennemis politiques » sont invariablement envoyés dans des camps et la terreur règne en maître. Mais un homme a décidé de se dresser contre l’oppression. Dissimulé derrière un masque au sourire énigmatique, il répond au nom de V : V pour Vérité, V pour Valeurs… V pour Vendetta !

 
Infos techniques
 

Scénario : Alan Moore
Dessin : David Lloyd
Encrage : David Lloyd
Couleur : David Lloyd
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 4 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

“Souviens-toi, souviens-toi du 5 novembre”

O

euvre de référence depuis plus de 30 ans, V pour Vendetta de Alan Moore et David Lloyd s’est offert une nouvelle édition cette année chez Urban Comics dans leur collection “DC Black Label”. Une bonne occasion de s’adresser à un nouveau lectorat. Alors pour ce public de quoi parle V pour Vendetta?

Un troisième conflit mondial et nucléaire a rayé la plupart des pays du monde durant les années 80. Le Royaume-Uni a survécu au conflit. Mais pas forcément aux catastrophes naturelles et au chaos engendré par ces crises. De cet enfer, le pays a été pris en main par un parti fasciste qui réprime sans pitié les minorités et les opposants.

Mais en 1997, un révolutionnaire mystérieux chapeauté et grimé d’un masque de Guy Fawkes (conspirationniste tué au début du XVIIème siècle), commence à s’en prendre au symbole même du pouvoir en place. Ce personnage surnommé V prend bientôt sous son aile la jeune Evey injustement accusée de prostitution ayant manqué de se faire violer par des hommes du parti

Vendetta visionnaire et ô combien toujours actuel.

Alan Moore retranscrit avec brio ses idées dans ce récit. Avec un message puissant et encore si contemporain. On voit à travers cette histoire qu’un pays autrefois démocrate et libre peut chuter. Qu’il peut succomber à l’obscurantisme et au totalitarisme comme par le passé dans d’autres pays. La narration de Moore est comme à son habitude si profonde, précise et si virulent. Bien que plus que trentenaire, les thèmes abordés y sont ô combien toujours aussi contemporain : Corruption, Autoritarisme, télésurveillance, puissance & manipulation des médias, fascisme, anarchisme. “V” représente un symbole face au totalitarisme. Quoi de plus symbolique pour lui que de s’en prendre violemment aux monuments du passé, représentant une liberté disparue. Et ce afin d’ouvrir les yeux à une opinion publique manipulée et asservie.

Certes la “Vendetta” menée par notre héros n’est pas des plus reluisantes de part ses actes . Mais il nous montre qu’il faut bien se salir les mains, se sacrifier parfois pour que  le peuple puisse retrouver ses libertés. “V” reste malgré tout un humain, il agit bien, il agit mal. Il reste aussi perturbé que la société dans laquelle il vit et l’a fait (re)naître. Le lectorat se mettra plus facilement à la place de Evey. Son personnage évolue au fur et à mesure des pages du comic-book. De la jeune innocente à qui il arrive des malheurs, à la jeune femme qui finit par ouvrir les yeux et accepte elle aussi d’agir pour le bien commun.

Bref, pour ma part c’est toujours un récit magistral et utile. A lire et relire. Ca ne peut pas faire de mal. Surtout avec les heures que nous vivons depuis plusieurs années à travers les 4 coins du Globe.

Sobriété du trait au service du récit.

David Lloyd (Hellblazer, Dr Who, etc.) signe l’intégralité des planches du récit de Moore. Son style pourra peut être freiner de jeunes lecteurs trouvant le trait trop vieux de leur point de vue. Mais pour des lecteurs plus chevronnés, ce graphisme colle parfaitement à l’ambiance et à l’époque. Des planches subtiles et complexes au bénéfice d’un récit qui ne l’est pas moins! Il serait vraiment dommage de se priver surtout avec cette réédition 2020.

Pour résumer, bien que trentenaire, V pour Vendetta reste toujours aussi magistrale. Un récit dystopique culte, tout à l’image de son auteur, Alan Moore. Un message sur l’autoritarisme, le totalitarisme et l’anarchisme toujours tristement d’actualité. Tellement ancré dans l’inconscient collectif, que sa figue de proue, “V”, est devenue un symbole, une icône dont le masque est repris un peu partout dans notre société contemporaine.

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Trentenaire originaire du Grand Ouest. Fan de ciné, de comics, de SF, d'Heroic Fantasy. Bercé par les années 80, forgé par le années 90, mes goûts pour la pop culture de ces deux décennies précises s'y retrouvent. Les années 80 m'ont fait découvrir les comics via les éditions Lug et l'univers Star Wars.


Vos commentaires :

Accueil Forums V pour Vendetta

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #36022
      Kit Fisto
      Modérateur

      1997, une Angleterre qui aurait pu exister… Dirigé par un gouvernement fasciste, le pays a sombré dans la paranoïa et la surveillance à outrance. Les « ennemis politiques » sont invariablement envoyés dans des camps et la terreur règne en maître. Mais un homme a décidé de se dresser contre l’oppression. Dissimulé derrière un masque au sourire énigmatique, il répond au nom de V : V pour Vérité, V pour Valeurs… V pour Vendetta !

      [Retrouvez l’article de kit-fisto à l’adresse V pour Vendetta]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.