Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Daredevil par Ann Nocenti et John Romita Jr. Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Des réflexions très actuelles et modernes
De superbes dessins
Des méchants retors

Point(s) faible(s) :


Le crossover avec X-Factor : incompréhensible


 
En résumé
 

Le premier tome du run de Ann Nocenti et John Romita Jr. est une vraie réussite. D’une modernité bluffante dans de nombreux aspects (thématiques, narration), il n’a pas pris une ride et on retrouve un JRJr au sommet de sa forme.

 
Infos techniques
 

Histoire : Ann Nocenti
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Al Williamson
Couleur : Janet Jackson, Christie Scheele, Gregory A. Wright
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 19 octobre 2018 par

 
Dans le détail...
 
 

“L’arme nucléaire, c’est la fin acceptée de l’humanité” Théodore Monod

Daredevil par Ann Nocenti et John Romita Jr m’a été chaudement recommandé par mon libraire préféré. C’est donc avec curiosité que je me suis lancé dans la lecture d’un run que beaucoup considère comme excellent mais dont assez peu parlent.

Daredevil et moi, ce n’est pas une histoire de fin connaisseur. Je connais les récits classiques comme The Man Without Fear et Born Again mais au-delà de ça, j’ai très peu de connaissances. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez débarquer avec ce tome sur le perso. Vous reconnecterez les éléments assez rapidement puisque tout est assez souvent rappelé. En fait, Ann Nocenti a pris la suite du run de Frank Miller et je craignais assez qu’elle reste dans la droite ligne de son travail. C’était méconnaître l’autrice ! Au début de ce recueil, cela fait quelques temps qu’elle a repris le héros et l’arrivée du dessinateur John Romita Jr. sonne comme un nouveau départ pour emmener son run vers les sommets.

Autant le dire tout de suite, les premières pages mettent de gros taquets dans la tronche. Le récit date des années 80 et pourtant, c’est encore d’une actualité brûlante. L’autrice traite de la peur du nucléaire et des effets destructeurs que l’homme pose à son environnement. A la lecture, il est frappant de constater que rien ou si peu n’a changé depuis et c’est un constat aussi amer que triste. C’est quelque chose qui va être un fil rouge pendant tout le tome et qui fonde la plupart des intrigues. Pour autant, elle n’en oublie pas de développer Matt Murdock et son alter-ego rouge ainsi que le reste des personnages. Ce que j’en retiens, c’est qu’elle reste dans la ligne du travail de Miller avec un Matt torturé mais elle apporte sa touche en lui apportant plus de lumière, un aspect un peu plus drôle. Surtout, elle corrige un aspect qui me gonflait chez Frank Miller : l’écriture de Karen Page. Placée en position de victime permanente dans Born Again, l’auteur lui faisait vivre des horreurs incroyables sans que ça n’ait de réel intérêt. Ici, l’autrice offre au personnage l’occasion de rayonner à plusieurs moments en ayant le droit à un rôle de soutien moral pour Daredevil. La narration de l’autrice est brillante et chaque couche s’additionne au fur et à mesure de la progression pour ne plus former qu’une seule et même histoire une fois que toutes les pièces du puzzle ont été rassemblées.

S’il fallait mettre en avant un défaut pour le recueil, ce serait le bazar provoqué par le crossover dans lequel la série fut impliquée et qui concernait la série X-Factor. C’est bien simple, on ne comprend rien à ce qui se passe précisément et ça plombe l’intrigue proposée par Ann Nocenti. Pourtant, cette intrigue est passionnante car elle va mettre Daredevil et un de ses vilains récurrents face à une ennemie imprévisible. En effet, cette dernière souffre d’un dédoublement de la personnalité qui la fait passer d’une femme gentille et naïve à une femme psychopathe qui assassine à tour de bras. Le parallèle est évidemment exagéré mais il permet de poser un miroir inversé à Matt Murdock qui ne sait comment agir face à elle et il n’est pas le seul. Le personnage va permettre à John Romita Jr. de véritablement s’éclater dans les dessins.

Et pour ce qui est des dessins, si j’avoue que le style du bonhomme a le don de me déplaire aujourd’hui, la puissance dont il disposait à cette époque n’a pas disparu. Son trait est vif, dynamique et d’une précision assez dingue. La comparaison avec ses travaux actuels est juste ahurissante. On sent toute l’énergie des coups portés par chacun des protagonistes, c’est violent, voire très violent à certains moments. Mais le dessinateur sait aussi parfaitement composer les moments plus calmes, avec des cadrages précis dans les dialogues ou une belle mise en valeur du ténébreux quartier de Hell’s Kitchen. Bref, c’est de la folie et il parvient à gérer le chaos généré par les répercussions de X-Factor avec brio.

Bref, ce premier tome du run de Ann Nocenti et John Romita Jr. est une vraie réussite. D’une modernité bluffante dans de nombreux aspects (thématiques, narration), il n’a pas pris une ride et on retrouve un JRJr au sommet de sa forme.

Et si vous voulez d’autres reviews sur le personnage, vous pouvez retrouver le premier et deuxième tome du Daredevil de Charles Soule, la série la plus récente. Mais aussi les débuts de Mark Waid sur le héros ou les débuts de Frank Miller sur le personnage.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Daredevil par Ann Nocenti et John Romita Jr. Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 6 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #21903

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Le premier tome du run de Ann Nocenti et John Romita Jr. est une vraie réussite. D’une modernité bluffante dans de nombreux aspects (thématiques, narration), il n’a pas pris une ride et on retrouve un JRJr au sommet de sa forme.

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse [Review] Daredevil par Ann Nocenti et John Romita Jr. Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.