Le 1er collectif comics de France

 


 
 

 

Ant-Man et la Guêpe Quantumania : le film de la folie ?

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
193 votants

 

Point(s) Fort(s)


Michelle Pfeiffer et Jonathan Majors

Point(s) Faibles(s)


- Un Star Wars très cheap - Les VFX - Aucune vraie tension - Un sentiment d'inutilité - Michael Douglas


 
En résumé...
 

Les super-héros et partenaires Scott Lang et Hope Van Dyne, alias Ant-Man et la Guêpe, vont vivre de nouvelles aventures. En compagnie de Hank Pym et Janet Van Dyne, les parents de Hope, le duo va explorer la dimension subatomique et rencontrer un nouvel ennemi mortel : Kang le Conquérant !

 
Infos Techniques
 

Realisation : Peyton Reed
Scénario : Jeff Loveness d'après les personnages de Jack Kirby
Musique : Christophe Beck
Studio : Marvel Studios
Principaux acteurs : Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas, Michelle Pfeiffer, Jonathan Majors, Kathyrn Newton
Univers Partagé :
 
Inspiré D'un Comics De :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Le MCU semble être dans une période un peu trouble suite à Avengers : Endgame. De nombreux (trop pour certains) projets sont sortis durant la phase 4, entre séries Disney + et films à la qualité assez variable (votre rédacteur a aimé Éternels et She-Hulk mais détesté Moon Knight). Il revient, à l’aube de la cinquième phase du MCU, d’ouvrir ce chapitre. Et c’est le troisième film Ant-Man, nommé Ant-Man et la Guêpe : Quantumania qui a cette mission de nous introduire un peu plus le gros méchant des prochains films Avengers : Kang le Conquérant.

Les Lang en voyage

Pour résumer rapidement l’intrigue de Ant-Man et la Guêpe Quantumania, toute la petite famille de Scott Lang se retrouve propulsée dans le domaine subatomique suite à une expérience de Cassie (la fille de Scott et Hope) et de Hank Pym qui se passe mal.

Une fois passé le voyage, on découvre ce que Janet Von Dyne (toujours jouée par Michelle Pffeifer, éternelle Catwoman de Tim Burton) a vécu pendant trente ans. Le film nous introduit, à travers le récit des personnages, la menace que représente Kang (incarné par Jonathan Majors déjà aperçu dans Loki).

A partir de ce moment-là, et une fois la découverte du Quantum Realm effectuée, on se retrouve dans une tentative de recréer un (très) mauvais Star Wars. Certaines scènes ou personnages pourraient presque ressembler à un plagiat (je pense notamment à une scène qui rappelle bien trop celle de La Cantina ou encore Janet qui fait beaucoup penser à une princesse Leia).

Le domaine subatomique ou le domaine de l’ennui infini

De plus, l’imaginatif visuel que l’on pouvait espérer se retrouve être assez faible. La plupart des décors (forcément générés à partir d’un fond vert) semblent clairement manquer d’inspiration et tirer directement d’une banque d’images sans même être modifiés. Le reste des effets spéciaux est de qualité très variable, au point de se demander si le niveau vu dans Avatar : la Voie de l’Eau n’était pas un doux rêve.

De même, le film est ennuyant sans paraître long (la durée de 2 heures empêche d’avoir un moment creux) : aucune scène d’action ne fait véritablement frissonner d’excitation. Elles restent assez prévisibles dans leur approche. Soyons sincères, Peyton Reed ne sait pas bien filmer ou mettre en scène quelque chose qui n’a pas été pré-généré par ordinateur. Quant à eux, les traits d’humour sont assez lourds.

Enfin, il est à noter le rôle du film : en plus “d’introduire” le gros méchant (ou du moins… une version de lui), il nous ressasse encore et toujours le concept du multivers. Au cas où après la saison 1 de Loki, Dr Strange and the Multiverse of Madness et Spider-Man No Way Home, on n’avait toujours pas saisi.

Mais tout cela peut être (en partie) pardonné si les interprètes et l’écriture des personnages sont correctes. Alors est-ce le cas ici ?

Des personnages au charisme presque aussi petit qu’une fourmi

Hélas, et même si on aurait beaucoup aimé le contraire, l’écriture des personnages ne brille pas non plus.

La relation entre Scott Lang et sa fille Cassie est clichée au possible. La nouvelle venue dans le MCU, Kathyrn Newton n’arrive pas à rendre intéressante Cassie Lang. Evangeline Lilly (Hope van Dyne) est totalement oubliable, comme une grosse partie du cast (notamment Paul Rudd essaie mais ne s’en sort pas). La palme du personnage oubliable revenant à Hank Pym, où Michael Douglas est clairement venu car il n’avait rien de mieux à faire et avait besoin d’un peu d’argent. On ne va pas parler de MODOK ici, on a déjà assez souffert en le voyant dans le film. On peut pardonner le côté grotesque du personnage, mais la qualité des effets visuels est sans doute ce qu’on a vu de pire dans le MCU.

Cependant, on trouve quand même deux personnages intéressants : tout d’abord Kang (interprété par Jonathan Majors). Malgré l’écriture un peu aléatoire (tantôt calculateur froid et soudainement très colérique) du personnage, celui-ci tente tant bien que mal de rendre le vilain crédible et menaçant. Hélas le script passe uniquement sur ce détail en le mentionnant sans jamais le montrer. Un Easter Egg ou une vraie scène de dévastation aurait été bienvenue.

Le second personnage qui brille est Janet Van Dyne/Michelle Pfeiffer. Janet est le personnage qui connaît déjà l’endroit (ainsi que Kang). La voir passer du personnage à secourir dans le second film à leader de la rébellion est intéressant. Sans compter que Pfeiffer a compris l’importance de son rôle dans ce volet. Il reste assez désagréable cependant de la voir si peu avec le costume de la Guêpe.

En conclusion, Ant-Man et la Guêpe : Quantumania est un début de phase 5 de mauvaise qualité. Les deux premiers films ne brillaient pas particulièrement, mais le premier Ant-Man demeurait sympathique (notamment grâce aux idées de Edgar Wright avant que celui-ci ne se fasse virer et remplacer par Peyton Reed).
Si vous êtes à jour sur la série Loki, vous pouvez aisément vous passer d’aller voir cette nouvelle production du MCU. En espérant que l’annonce récente du ralentissement des productions Marvel Studios amorce une meilleure qualité générale des productions (oui on peut toujours rêver).
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Toutes les images présentes sur ce site sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Elles sont utilisées au titre du droit de citations prévu par l’Art.L.122-5 3° du Code de la propriété intellectuelle.

Pour toute réclamation, contactez nous
Lien direct : https://www.lescomics.fr/reclamation-droit-dauteur/

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
Ant Man Kang Marvel Cinematic Universe

 


Vos commentaires :

Accueil Forums Ant-Man et la Guêpe Quantumania : le film de la folie ?

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #43676
      MidnighterComics
      Participant

      Les super-héros et partenaires Scott Lang et Hope Van Dyne, alias Ant-Man et la Guêpe, vont vivre de nouvelles aventures. En compagnie de Hank Pym et Janet Van Dyne, les parents de Hope, le duo va explorer la dimension subatomique et rencontrer un nouvel ennemi mortel : Kang le Conquérant !

      [Retrouvez l’article de midnightercomics à l’adresse Ant-Man et la Guêpe Quantumania : le film de la folie ?]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.