Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Shang-Chi Avis sur le film

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) Fort(s)


Des scènes d'action fluides et lisibles
Un héros attachant
Un univers graphique intéressant

Point(s) Faibles(s)


Manque d'un supplément d'âme
Le cahier des charges Marvel
La surenchère finale


 
En résumé...
 

Malgré des efforts honorables, les films Marvel ont du mal à sortir de leur étouffant carcan. Shang-chi manque d’un supplément d’âme et d’une liberté dans sa narration. Mais cette origin story a le mérite de rester un solide divertissement, à la réalisation fluide, aux intéressantes influences, et au propos actuel.

 
Infos Techniques
 

Realisation : Destin Daniel Cretton
Scénario : Dave Callaham
Musique : Joel P. West
Studio : Disney, Marvel Studio
Principaux acteurs : Simu Liu, Tony Leung Chiu-wai, Awkwafina
Univers Partagé :
 
Inspiré D'un Comics De :
 
Publié il y a 2 semaines par

 
Dans le détail...
 
 
D

evant la caméra, le retour de la moitié de la population terrestre à la fin d’Endgame fut rude, le monde bousculé et affaibli va mettre un certain temps à s’en remettre, et encore plus longtemps à en tirer les conséquences. Derrière la caméra, c’est plutôt un monde bousculé par le Covid qui s’offre à nous, lui aussi a des leçons à en tirer. Avec une industrie du cinéma qui a du mal à se remettre debout, Marvel fait face à un défi inédit. En effet, il faut rebondir après une période de 10 ans, la fin de l’Infinity Saga, et également de reprendre du service au cinéma après un planning de sorties totalement déboussolé suite à la pandémie. Après une sortie décalée, voilà enfin Shang-Chi arriver sur les toiles des salles. Et voici donc notre avis sur Shang-Chi !

Phase 4, nous voilà !

Le studio a donc entamé sa quatrième phase à la télé et non au cinéma, avec WandaVision, suivi de Falcon et le Soldat de l’hiver et Loki. La plateforme Disney+ s’en est vu grandement récompensé, acquérant un attrait alors inexistant et une réelle plus value. C’est en juillet que le retour du MCU eu lieu avec le très en retard biopic sur Black Widow. En quatre œuvres, Les studio Marvel ont donc donné le ton : un cinéma plus en phase avec son époque et ses combats, et le multivers en toile de fond. Shang-Chi en est une nouvelle fois la preuve.

Shang-Chi, jeune chinois immigré aux États-Unis va devoir affronter un passé qu’il pensait avoir laissé derrière lui lorsqu’il est pris dans la toile d’une mystérieuse organisation, les dix anneaux.

C’est en choisissant un personnage totalement inconnu du grand public, et soyons francs, d’un grand nombre de fans de la Maison des idées, que le film débute. Après plus de 24 films au compteur, surprendre est plus compliqué, les grands héros de Marvel étant bien installés. C’est en allant chercher dans le catalogue des héros plus anecdotiques que le MCU compte se renouveler (même stratégie du coté du DCU avec le superbe The suicide Squad sorti cet été). Le public est prêt à accueillir de nouvelles têtes, certaines étant tombées à la fin du jeu en 2019.

Origin story sous hautes influences

Une énième origine story était risquée, même si l’étape semble obligatoire pour présenter une nouvelle tête d’affiche. Mais le rythme enlevé des les premières minutes du film permettent de sauter quelques séquences obligatoires. Le récit est éclaté avec de multiples flashbacks dans une narration plutôt bien sentie. Les personnages sont attachants en quelques minutes et l’action démarrent très rapidement, pour ne plus nous lâcher pendant près d’une heure. S’imprégnant des codes des films de kung-fu, du wu xia pian, les séquences d’actions sont remarquablement chorégraphiées, et les mouvements de caméra très fluides offrent une grande lisibilité très appréciable.

Rapidement après la découverte du joyeux protagoniste, arrive la présentation du principal antagoniste, le père de celui-ci et également boss de l’organisation des 10 anneaux. Joué par le formidable Tony Leung Chiu-wai (acteur du culte In the Mood for Love), l’acteur arrive à rendre la menace aussi crédible que juste grâce à un background assez étoffé. Son organisation, les 10 anneaux n’en est pas à sa première apparition dans le MCU. Même si le film peut facilement se regarder déconnecté de l’ensemble de l’univers étendu, avoir vu Iron Man 3 de Shane Black et le court métrage All Hail The King peut être utile pour mieux profiter d’une partie de l’intrigue et la réapparition d’un personnage.

S’amuser sans se réinventer

Puis le film prend un détour inattendu, à la limite du fantastique, s’inspirant du bestiaire et des légendes asiatiques, avec une fraicheur visuelle encore inédite dans le MCU. Malheureusement arrive rapidement le (long) final, devant répondre au cahier des charges du studio. Sous forme de surenchère d’actions et d’enjeux constants, pour un résultat aussi fatiguant que plat. Malgré de belles intentions et des efforts honorables, les films Marvel ont encore du chemin à faire et du mal à sortir de leur étouffant carcan. En cela, Shang-Chi manque d’un supplément d’âme et d’une réelle liberté dans sa narration. Mais cette origin story a le mérite de rester un solide divertissement, à la réalisation fluide, aux intéressantes influences, et au propos actuel.

Car en choisissant un casting entièrement asiatique, et en s’imprégnant de la culture chinoise pour présenter un nouveau protagoniste dans un blockbuster hollywoodien, Marvel envoie de nouveau un geste fort après Black Panther en 2016. Selon les propres dires du réalisateur, Destin Daniel Cretton, sans Black Panther, il n’y aurait pas de Shang-Chi.

Bien entendu, nous attendent nos deux scènes post-génériques. L’une d’elle semblant teaser un peu plus le multivers avec l’apparition de deux têtes d’affiches du MCU en prime. L’autre la suite de Shang-chi, sans trop de subtilité. Ah bon ?

S’imprégnant des codes du Wu xia pian et des légendes chinoises, sans rien réinventer, Marvel livre un solide divertissement, c’est déjà ça.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.


Vos commentaires :

Accueil Forums Shang-Chi Avis sur le film

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40041
      Ginlange
      Modérateur

      Malgré des efforts honorables, les films Marvel ont du mal à sortir de leur étouffant carcan. Shang-chi manque d’un supplément d’âme et d’une liberté dans sa narration. Mais cette origin story a le mérite de rester un solide divertissement, à la réalisation fluide, aux intéressantes influences, et au propos actuel.

      [Retrouvez l’article de ginlange à l’adresse Shang-Chi Avis sur le film]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.