Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Falcon et le Soldat de l’Hiver – Episode 5

 
Not'Note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) Fort(s)


Une écriture plus humaine
Sam Wilson, meilleur personnage de cet épisode
Une réalisation posée et bourrée de thématiques visuelles
Un discours bien plus évocateur et intelligent
Des instants de simplicités rares dans une production Marvel Studios
Sam et Bucky

Point(s) Fabile(s)


Comment va être l'épisode 6 ?
Et les autres personnages ?
Un aspect économique et sociétal parfois oublié
Les combats
TROP D'INTRIGUES !


 
Infos Techniques
 

C’est le début de la fin ! Sam et Bucky entament leur dernière escale avant le final de Falcon et le Soldat de l’Hiver disponible le 23 Avril prochain.

Mais avant ça, place à cette épisode 5 long d’une heure et dont la review commence maintenant.

 
En résumé...
 

Une série de : Malcolm Spellman
Scénario de l'épisode : Dalan Musson
Réalisation de l'épisode : Kari Skogland
Principaux acteurs : Sebastian Stan, Anthony Mackie, Erin Kellyman, Wyatt Rusell, Daniel Bruhl
Diffuseur VO : Disney+
Diffuseur VF : Disney+
Univers :
 
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Qui porte le bouclier ?

C’est le début de la fin ! Sam et Bucky entament leur dernière escale avant le final de Falcon et le Soldat de l’Hiver avec cet épisode 5 long d’une heure !.

Pour Captain America

Autant vous le dire de suite, cet épisode 5 est sans doute le meilleur de la série ! Pourtant, j’ai toujours l’étrange impression qu’il manque quelque chose, pour être plus précis j’ai eu le sentiment pendant mon visionnage que quelque chose n’était pas à sa place.

Tout démarre très vite, après le cliffhanger du précédent épisode, peut-être que celui choisi allait se poser mais non. La scène d’introduction n’est autre qu’une bonne vieille baston à l’ancienne, qui clôt un arc au sein de la série ainsi que la dynamique entre certains personnages mis en place depuis le second épisode.

Un choix qui perturbe mais qui va rapidement nous amener sur quelque chose de bien plus intéressant, cohérent et surtout attendu par beaucoup : du développement !

Ainsi, passé le très sobre panneau Falcon and Winter Soldier, les 45 minutes restantes vont servir à développer et faire évoluer son casting.

Il n’est nullement question de revenir ici mais sur le déroulé, mais sachez que l’on tient ici parmi les meilleurs moments du show. Des scènes et capsules empreintes de simplicité, d’émotion et de naturel tout en parvenant à être très bien écrites.

Oncle Sam

La série vient enfin confronter ses problèmes et thématiques abordées puis éclipsées au court des 4 derniers épisodes.

Une dynamique pour le moins déstabilisante mais qui donne le ton avant un épisode final qui s’annonce chaotique, car oui pour le coup, ce rythme et cette mise en scène est un atout pouvant se transformer en point faible.

L’habitude. Pour près de 4 heures de show maintenant, nous avons fait face à un rythme complètement aléatoire, une direction parfois bancale et une surcharge de références, bref une mixture étrange qui contrairement à son aîné WandaVision n’arrivait jamais à trouver un équilibre parfait entre ce que l’on montre et ce que l’on dit.

Exemple en un nom : Sam Wilson.

La série se nomme Falcon et le Soldat de l’Hiver, suggérant ainsi l’ascendant de Sam sur Bucky en terme d’importance (“bah oui c’est le nouveau Captain America“).

Pourtant, rien. Un personnage parfois creux, caricatural et sans saveur.

Mais ici, il se révèle (enfin) totalement. Notamment dans une scène que je ne vais pas spoiler mais qui en dit beaucoup sur la situation des personnes afro-américaines aux USA. Un instant ou Anthony Mackie se libère et offre une prestation remarquable toute en retenue. Sam qui d’ailleurs est LE personnage de cet épisode, j’ai ressenti énormément à ses côtes et j’aurais espéré que ce soit le cas depuis le début.

Un discours intéressant

De l’autre côté de la barrière, on a le droit à un épisode bien plus posé et réfléchi que ses prédécesseurs.

Même si encore une fois il est important de faire la part des choses, l’épisode traite de différents sujets notamment l’économie, le gouvernement et l’héritage (des problématiques et sujets déjà abordées dans l’épisode 1). Avec bien plus de temps devant lui, l’épisode se permet de traiter ces sujets avec beaucoup de réflexion et d’intelligence notamment en évoquant les rapports humains.

Des rapports évoqués et montrés puisque l’épisode revient encore une fois sur les failles et troubles de nos protagonistes. Le meilleur exemple est peut-être celui de Walker, dont l’évolution ne fait que confirmer mon intérêt grandissant envers ce dernier. Un être qui représente à lui seul tout un tas de problématiques mais en même temps se révèle humain et fragile dans des scènes qui amorcent sa déconstruction.

Le meilleur duo ?

Nous y voilà, Sam et Bucky.

J’ai eu l’impression d’avoir attendu 100 ans mais je peux enfin vous le dire : il s’agit d’un bien meilleur duo que celui de Steve et Bucky. La trilogie Captain America manquait tout simplement de ce genre de scène et de dynamique. Enfin, je sens une complicité palpable entre les deux personnages, l’épisode nous offre des échanges intéressant et qui font avancer la relation de confiance entre les deux.

Beaucoup de simplicité, d’humanité et de naturel qui se mêlent pour nous offrir des instants juste banals.

Et ça fait du bien.

Et avec ça ?

Jusqu’ici beaucoup de bien à été dit concernant cette épisode, pourtant il n’est pas parfait. Le principal reproche que j’aurai à faire serait ce qui va advenir de l’épisode 6.

Si cet épisode se pose, il enchaîne aussi l’exposition et la mise en place des événements allants conclure la série. J’ai ressenti comme une immense boule au ventre arrivé à la fin de ce chapitre, comme si le dernier acte allait être noyé dans une immensité de choses faisant de Falcon et le Soldat de l’Hiver une énième série qui, comme WandaVison, va trébucher sur la ligne d’arrivée.

On peut surtout noter les Flag Smashers dont l’insertion dans le récit semble très forcé et ce n’est pas une malheureuse apparition dans cette épisode qui va nous aider. On peut aussi noter que leur discours sur les immigrés n’est toujours pas traité en profondeur. Une thématique pourtant incroyablement intéressante dans le contexte actuel, mais rapidement effacée par des sous-intrigues distillées par Malcolm Spelleman au fil de son show.

Je pense aussi à d’autres personnages (coucou Sharon et Zemo) qui voient leurs temps à l’écran réduit, eux qui possèdent un si grand potentiel.

Bonjour la technique !

D’un point de vue visuel c’est cependant un autre joli sans-faute.

Kari Skogland à l’habitude de posé des cadres qui font pétiller la rétine et c’est le cas ici avec un épisode très terre-à-terre où chaque mouvement nous paraît proche et presque tangible.

La colorimétrie offre de belles compositions qui font ressortir les doutes et combats intérieurs des personnages. Cependant, je continue d’émettre un peu de colère concernant la chorégraphie des combats bien trop éloignés du Winter Soldier des Russos. Un amas de combos incompréhensibles, c’est malheureux dans une série basée sur l’univers de Captain America.

Pour finir…

S’il n’est pas parfait,  l’épisode 5 de Falcon & le Soldat de l’Hiver est ce que j’attendais pour la série. Un épisode qui met l’accent sur les relations humaines, la politique et l’héritage. Le tout dans une ambiance simple et posée qui permet aux multiples personnages de se dévoiler. Malgré le tout, les travers précédemment évoquées pour les épisodes précédents prennent souvent le pas ici. Offrant ainsi des problèmes de rythme. L’absence de personnages est également regrettable et la peur d’un final plus que moyen (pour ne pas dire nul) se fait ressentir après les 1 heure de cette épisode.

 

PS (spoil) : il y a une scène post-credit et le personnage mystère se nomme M-

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Quand il n'est pas en hibernation ComicsQuest parle beaucoup (trop) de Bucky Barnes. Accro aux sidekicks et à Scott Snyder, il est ce qu'on peut appeler l'atout "jeune" de la bande.


Vos commentaires :

Accueil Forums Falcon et le Soldat de l’Hiver – Episode 5

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #38561
      ComicsQuest
      Participant

      C’est le début de la fin ! Sam et Bucky entament leur dernière escale avant le final de Falcon et le Soldat de l’Hiver disponible le 23 Avril prochain.

      Mais avant ça, place à cette épisode 5 long d’une heure et dont la review commence maintenant.

      [Retrouvez l’article de comicsquest à l’adresse Falcon et le Soldat de l’Hiver – Episode 5]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.