Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Supergirl S03E23 – Battles Lost and Won (Bilan)

 
Not'Note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) Fort(s)


Une intrigue globale de qualité
Des personnages qui ont tous leur place
L'aspect pro-diversité

Point(s) Fabile(s)


La réalisation
Le manque de subtilité global
Le rythme en dents de scie


 
Infos Techniques
 

La fin de saison 3 de Supergirl confirme toute la sympathique de la série. L’intrigue globale aura été bonne et servie par des personnages tous impliqués.

 
En résumé...
 

Une série de : Ali Adler, Greg Berlanti, Andrew Kreisberg
Scénario de l'épisode : Robert Rovner, Jessica Queller
Réalisation de l'épisode : Jesse Warn
Principaux acteurs : Melissa Benoist, Mehcad Brooks, Chyler Leigh, Jeremy Jordan, David Harewood, Katie McGrath
Diffuseur VO : The CW
Diffuseur VF : CStar
Univers :
 
Publié il y a 2 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

Il pleut !

En faisant le bilan de la première partie de la saison, j’émettais quelques réserves sur certains futurs développements que je sentais peut-être trop grossiers.

A l’heure du bilan complet, le résultat est globalement positif parce que la saison a réussi à capitaliser sur ses forces et à surprendre le spectateur qui pensait avoir vu venir certains éléments. Le développement des personnages est très bon et même Wynn aura droit à sa gloire pendant un épisode, permettant de l’approfondir. On a un focus très important sur les relations entre les personnages et l’arrivée de la Legion qui pouvait inquiéter est finalement bien géré, si on excepte un maquillage franchement raté pour Brainiac-5.

Cela permet de montrer une Kara plus franche, plus au clair avec elle-même, ce qui va l’aider dans son combat contre Reign. Et clairement, la méchante de cette saison 3 aura été réussie. Parce que les scénaristes sont parvenus à nous attacher émotionnellement à cette jeune femme qui perd le contrôle sur elle-même et sur sa vie pour devenir une entité maléfique. Le travail d’écriture permet aux personnages de se réunir autour d’elle pour la battre. Que ce soit Lana, Kara ou Alex, toutes en ressortiront grandies et ce sont bien leurs relations qui font le sel des épisodes. Parce que chacune a une personnalité bien affirmée et la volonté de se battre. Evidemment, il y a des ratés avec ce manque de subtilité récurrent dans certains comportements ou dialogues (les inévitables engueulades, notamment) mais la séparation de Alex et Maggie et ses conséquences montrent aussi le talent des scénaristes pour traiter de sujets pas toujours évidents à maîtriser. Mais plus largement, chacun des personnages de la série a sa place, a des intrigues à lui et apporte un intérêt dans le scénario établit pour la saison. A ce titre, la fin de cette saison offre de nombreuses perspectives réjouissantes pour la suite avec de nombreux personnages qui se voient offrir des changement de position. Et au vu des thématiques que la saison 4 va aborder, ça s’annonce très sympathique à suivre.

Car c’est là que la série parvient toujours à surprendre, elle est une défenderesse de la diversité, de l’empouvoirement et parvient à jongler avec ces thèmes pour donner corps à des personnages qui les incarnent parfaitement. C’est quand les scénaristes s’immergent dans leurs thématiques que la série devient agréable à suivre.

Mais les plus gros problèmes viennent de deux aspects, à mon avis. Tout d’abord, le sentiment de rallonge des trois derniers épisodes, construits bizarrement, peut-être impactés par le départ forcé de Andrew Kreisberg. La série offre une fin d’intrigue à Reign qui se plante assez magistralement dans l’utilisation de la mythologie kryptonienne et dans le discours sur le poids des croyances. L’autre défaut vient de la réalisation. Finalement, au-delà des épisodes réalisés par Jesse Warn et Glen Winter, le reste est fade, chiant et les combats sont d’une mollesse assez effrayante. Au-delà du manque d’impact, ce sont surtout les chorégraphies mal construites et le montage qui font peur.

Bref, cette saison 3 confirme tout le plaisir que j’ai à regarder Supergirl. La série fonctionne en offrant une mise en avant de la diversité et en proposant des intrigues de qualité couplées à une écriture solide et cohérente des personnages. Bien entendu, les défauts sont toujours présents, au rang desquels, un rythme souvent lent dans les épisodes, le manque de subtilité dans l’écriture et une réalisation à la mollesse épuisante. Mais ce n’est rien face au plaisir communicatif que le casting parvient à partager.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Supergirl S03E23 – Battles Lost and Won (Bilan)

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 2 semaines et 1 jour.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.