Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Shazam Anthologie

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
6 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une anthologie très complète
Le graphic novel Power Of Shazam!
Un bon rédactionnel de la part de Urban


 
En résumé
 

Que vous soyez expert du personnage ou que vous le découvriez, Shazam Anthologie est un ouvrage à ne pas manquer. Une véritable bible retraçant l’histoire de Shazam à travers différents récits s’étalant sur 80 ans et agrémentée de textes explicatifs très complets. Un hommage au plus puissant mortel du monde.

 
Infos techniques
 

Histoire : Bill Parker, Otto Binder, Elliot S! Maggin, E. Nelson Bridwell, Roy Thomas, Joey Cavalieri, Jerry Ordway, Mark Waid, Paul Dini, Sholly Fish, Jeff Parker, Geoff Johns
Dessin : C.C. Beck, Mac Raboy, Pete Costanza, Jack Binder, Bud Thompson, Curt Swan, Kurt Schaffenberger, Gil Kane, Jerry Ordway, Oscar Jimenez, Alex Ross, Rick Burchett, Doc Shaner, Dale Eaglesham, Mayo Sen Naito
Encrage : Pete Costanza, Bob Oksner, Vince Colletta, José Marzan Jr., Dan W. Davis
Couleur : Carl Gafford, Jerry Ordway, Tom McCraw, Eric Hector, Jordie Bellaire, Michael Atiyeh, Mayo Sen Naito
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 3 avril 2019 par

 
Dans le détail...
 
 

High Voltage on emojidex 1.0.34SHAZAM !! High Voltage on emojidex 1.0.34

L’avis de Spider-Matt :

S.H.A.Z.A.M. En prononçant ces six petites lettres le jeune Billy Batson est investi des pouvoirs de six Dieux anciens : la sagesse de Salomon, la force d’Hercule, l’endurance d’Atlas, la puissance de Zeus, le courage d’Achille et la vitesse de Mercure. Une constante qui suivra ce héros, de sa première apparition dans le numéro deux de Whiz Comics, en février 1940 jusqu’à nos jours dans le comics Shazam! né sous la plume de Goeff Johns.

Le volume proposé par Urban est découpé en quatre grandes parties : de 1940 à 1953, de 1973 à 1985, de 1986 à 2010 et de 2011 à aujourd’hui. Le passage à l’ère moderne se fait réellement sentir à partir de la troisième partie et Urban se paie même le luxe de nous offrir deux numéros de la toute nouvelle série Shazam! scénarisée par Geoff Johns débutée en décembre 2018. Chaque grande partie a droit à une remise en contexte de l’époque et chaque récit a un édito nous mettant dans l’ambiance de celui-ci ainsi qu’une courte biographie des artistes intervenants. Au niveau du rédactionnel, nous sommes donc clairement gâtés.

Pour être franc, avant de lire cette anthologie, je ne connaissais presque rien de ce personnage. J’avais bien lu quelques comics où il tenait le rôle principal mais je l’avais surtout vu faire quelques apparitions ici et là, aussi bien dans la Justice League que lors de crossover ou event majeurs. Ce qui m’a frappé est le statut hors du temps et à part du personnage. Bien que les droits de celui-ci furent achetés par DC Comics en 1970 il faudra attendre de longues années avant de le voir évoluer parmi des héros tels que Superman ou Batman. La Marvel Family et lui devant dans un premier temps se cantonner à la Terre-S tandis que les héros classiques évoluent sur Terre-1. Les toutes premières histoires sont bien entendu très simples et extrêmement naïves mais en étant tout de même représentatives de leurs époques respectives et en mettant en avant les préoccupations présentes alors. Que ce soit envers les premières bombes atomiques, la prise de conscience écologique ou le féminisme. Avec le temps, les histoires et les personnages évoluent, se modernisent, se complexifient et, bien sûr, les origines du héros sont remises au goût du jour plusieurs fois. Malgré le passage du temps sur les différentes histoires, un sentiment bon enfant domine, lié à la nature de Billy qui reste avant tout un simple gamin. Je ne connaissais pas bien non plus la Marvel Family qui est pourtant indissociable de l’histoire de Shazam, on la retrouve très souvent dans ce volume et la dynamique de ce petit groupe fonctionne très bien. Mary Marvel, Captain Marvel Jr ou encore l’oncle Dudley ont tous des personnalités très attachantes et apportent beaucoup aux histoires, ne se contentant pas que de simples apparitions. Par la même occasion, la galerie des ennemis de Shazam s’étoffera avec l’arrivée du charismatique et célèbre Black Adam ou encore de la famille du Docteur Sivana. De plus, nous avons droit à l’excellent graphic novel Power Of Shazam! de 1994, scénarisé et dessiné par Jerry Ordway et qui nous fait basculer d’un coup dans un récit résolument plus sombre, adulte, moderne et au style graphique détonant avec ce qui avait était fait jusqu’alors dans les années 80. À partir de ce moment, les comics voyant apparaître Shazam sont radicalement différents des débuts du héros.

Shazam sera amené à rencontrer assez souvent Superman. En effet, lui et l’homme d’acier se ressemblent beaucoup (ce qui aura d’ailleurs valu un procès à Fawcett). Tous deux sont surpuissants et si les extraordinaires pouvoirs de l’un vient de sa nature extraterrestre, pour l’autre l’origine est magique. Plutôt que de répondre à la demande des lecteurs et de se faire affronter les deux personnages pour enfin savoir lequel est le plus puissant, les scénaristes préféreront travailler sur la relation qu’ils entretiennent et sur le rôle de mentor de Clark envers Billy.

Enfin, la nature divine des pouvoirs de Billy est assez originale. En effet celui-ci doit se faire appeler Captain Marvel car son vrai nom, Shazam, active ou désactive ses pouvoirs. Il ne peut donc pas se présenter en tant que Shazam sans redevenir Billy. Ce qui donnera lieu à beaucoup de situations très drôles et inventives mais cela représentera aussi un point faible pour le héros.

L’intérêt d’un tel ouvrage est bien entendu également historique. J’ai eu l’impression d’accompagner ce personnage que je ne connaissais alors que très peu sur 80 ans d’histoires. Nous traversons le temps et voyons l’évolution des graphismes, des structures narratives, des enjeux et surtout l’héritage que les scénaristes et dessinateurs se transmettent de décennies en décennies. Chacun prenant soin d’embellir la mythologie du personnage, d’apporter sa pierre à l’édifice, tout en respectant le travail de ses pairs.

Bref, Que vous soyez expert du personnage ou que vous le découvriez, Shazam Anthologie est un ouvrage à ne pas manquer. Une véritable bible retraçant l’histoire de Shazam à travers différents récits s’étalant sur 80 ans et agrémentée de textes explicatifs très complets. Un hommage au plus puissant mortel du monde.

La note de Spider-Matt :

 

 

L’avis de Comics Grincheux :

Le format anthologique n’est pas forcément quelque chose que j’apprécie. Faisant partie du groupe des casses-pieds, j’aime avoir des arcs complets, des runs pour apprécier tous les enjeux et la globalité de ce qu’un auteur veut raconter. Pourtant, vu le peu de contenus publié sur Shazam, en France, c’est un format plus qu’adapté, d’autant plus que Urban fait un travail remarquable de remise en contexte à chaque fois. Spider-Matt a déjà tout dit sur le contenu et je partage totalement son avis.

Ainsi, grâce à cette lecture, vous allez en apprendre beaucoup sur le personnage et aussi découvrir comment la narration dans les comics à progresser. Malgré le poids des années sur les premiers numéros, la narration n’a pas tellement pris d’âge. Elle reste simple mais aussi simple que peuvent l’être des récits destinés à des enfants. Elle a le bon goût de ne pas faire dans la sur-explication parfois stupide de ce qui est sous nos yeux. Le dessin à la ligne claire et épurée de ces premiers numéros permet en plus d’en prendre plein les yeux.

Au fur et à mesure et notamment, dans les années 70, on se rend compte de tout l’évolution. Les histoires se font plus dynamiques jusqu’à arriver au diptyque de Convergence qui est l’un des meilleurs récits récents sur la Marvel Family, incroyablement dessiné par Doc Shaner. Le bonus ultime, c’est la publication du premier numéro de la nouvelle série Shazam par Geoff Johns qui sert de suite à son récit dessiné par Gary Frank. Espérons que Urban Comics publie cette série, vraiment excellente pour quiconque aime le personnage.

Du coup, quid du format anthologique ? Eh bien, ce n’est pas gênant, les histoires sont souvent auto-contenues, les différentes mises en contexte par Urban Comics permettent surtout de ne pas être frustré puisqu’ils expliquent toujours où et quand telle histoire a été publiée. C’est vraiment ça la grande force de ce recueil, plutôt que de nous abreuver de savoir inutile, l’éditeur cherche surtout à nous faire comprendre la période et le moment auquel le numéro a été publié. D’autant plus que le livre est vraiment massif avec ses plus de quatre-cents pages au compteur.

Bref, cette anthologie Shazam est une très grande réussite. Bénéficiant d’un très grand soin éditorial, elle permet de connaître le personnage en replaçant toujours les histoires dans leur contexte de sortie. De plus, c’est une véritable plongée dans l’histoire du médium. Un bijou !

La note de Comics Grincheux :

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


Vos commentaires :

Accueil Forums Shazam Anthologie

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Spider-Matt, il y a 8 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #27004

    Spider-Matt
    Modérateur

    Que vous soyez expert du personnage ou que vous le découvriez, Shazam Anthologie est un ouvrage à ne pas manquer. Une véritable bible retraçant l’histoire de Shazam à travers différents récits s’étalant sur 80 ans et agrémentée de textes explicatifs très complets. Un hommage au plus puissant mortel du monde.

    [Retrouvez l’article de spider-matt à l’adresse Shazam Anthologie]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.