Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Harley Quinn et les Sirènes de Gotham

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Récit accessible.
Des aventures plaisantes.
Girl pawa.
Gotham sans Batman.

Point(s) faible(s) :


Je cherche...


 
En résumé
 

Harley Quinn et les Sirènes de Gotham est une agréable lecture. Puisant parfaitement dans le mythe de Batman, Paul Dini parvient à écrire une bonne histoire sans en invoquer le chevalier noir. Il y approfondit des personnages d’habitude secondaires et les émancipe avec brio pour notre plus grand plaisir !

 
Infos techniques
 

Histoire : Paul Dini, Scott lobdel, Guillem March
Dessin : Guillem March, David Lopez, Andres Guinaldo
Encrage : Guillem March, Alvaro Lopez, Raul Fernandez
Couleur : José Villarrubia, Guillem March, Tomeu Morey, Ian Hannin
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Filles d’aujourd’hui, enfants de la forme, nous aimons rire et danser …

À l’occasion de la sortie en salle du film Birds of Prey (et blablabla Harley Quinn), Urban Comics nous ressort un titre datant de 2009 : Gotham Sirens, ou Harley Quinn et les Sirènes de Gotham en français. Une plongée dans le quotidien d’un groupe d’amies bien connues de Gotham : Catwoman, Harley Quinn et Poison Ivy.

Splendides, envoûtantes et dangereuses. Catwoman, Poison Ivy et Harley Quinn en ont assez de suivre les ordres. Déterminées, elles sont aujourd’hui prêtes à tout pour suivre leur propre voie. La question est de savoir si elles réussiront à travailler ensemble…

L’avis de Chti

Rendez-vous en terres (in)connues !

Précisons le tout de suite : le titre Harley Quinn et les Sirènes de Gotham est une basse manœuvre de la part d’Urban Comics pour mettre en avant celle qui est à l’affiche actuellement. Certes, Harley en est l’héroïne, mais elle partage surtout l’affiche avec ses deux copines Poison Ivy et Catwoman. L’initiative de leur trio est d’ailleurs au crédit de cette dernière et fait suite aux évènements que l’on retrouve dans les deux premiers tomes de Paul Dini présente Batman. Mais n’ayez aucune crainte : nulle obligation de lire ces aventures (pourtant bien sympathiques également), puisque le récit se suffit parfaitement. Les éléments nécessaires à connaître sont glissés dans le récit sans forcer. Donc nul besoin de les divulgâcher (ce qu’il est beau ce mot) ici !

On retrouve d’ailleurs sur ce titre Paul Dini au scénario. Un auteur que nombreux connaissent encore aujourd’hui pour son travail sur la série animée Batman des 90’s, ou encore le fabuleux Mad Love. C’est donc un habitué des rues de Gotham que nous avons ici, et naturellement, sa maîtrise de l’univers se ressent dans l’aisance qu’il a à nous porter dans les aventures du trio. Il arrive ainsi à s’appuyer sur les éléments de la mythologie de Batman sans jamais avoir besoin de l’invoquer dans son récit.

Un autre regard sur Gotham.

Le récit se concentre alors essentiellement sur le trio d’amies. Presque chaperonnées par Catwoman, elles tentent de reprendre le contrôle de leur vie, et de se refaire une place dans la société. Cela passe nécessairement par la nécessité d’affronter leur passé de criminelles et lutter contre les préjugés et raccourcis trop rapides à leur encontre. Dès lors, On prend plaisir à les suivre et à s’attacher à elles. Ce n’est pas tant une histoire de rédemption, mais une émancipation, à leur manière personnelle et face à leurs propres démons. Paul Dini livre avec brio un récit au parfait équilibre entre le groupe et les individualités. Il parvient à approfondir chaque protagoniste et les faire avancer à titre personnel autant que dans une dynamique conjointe. Le tour de force sera de toujours s’appuyer sur l’histoire de l’une pour cimenter d’avantage le groupe.

Au-delà des filles, Harley Quinn et les Sirènes de Gotham nous présentera d’autres personnages de l’univers Gothamien, avec notamment Edward Nigma et le Joker. S’ils sont des personnages secondaires, ils n’en restent pas moins d’importance dans le récit et ne servent pas simplement de faire-valoir. Et l’auteur fait preuve de son talent pour leur apporter autant de vie, de caractérisation et de justesse d’écriture que pour ses héroïnes.

Un chapitre est également écrit par Scott Lobdell qui nous offre une courte pause dans le récit, en mettant l’accent sur l’Homme Mystère. Il étoffe le personnage repenti avec une histoire sur fond d’enquête/compétition avec Batman. Guillem March sera lui aussi au scénario en plus du dessin le temps d’un chapitre centré sur Poison Ivy. Court mais habilement construit, on y suivra une enquête trompeuse de Selina et Harley pour innocenter leur amie.

Une patte graphique cohérente

Au cours des douze numéros qui composent l’ouvrage, les dessins se suivent parfaitement. Guillem March assure la quasi totalité des dessins avec un coup de crayon détaillé. Que ce soit les personnages ou les décors, on reconnaît à qui l’on a à faire et où se situe l’action. On retrouve également David Lopez et Andres Guinaldo dans un chapitre “pause” chacun, et leurs traits ne jurent pas face au reste. C’est très plaisant, et cette continuité permet de ne pas sortir de sa lecture et de dévorer le récit.

Gotham Sirens est un magnifique ouvrage permettant de voir Gotham autrement. En donnant plus de volume à ses personnages de manière individuelle, Paul Dini donne parvient à créer un groupe dynamique et cohérent. On prend plaisait à suivre Catwmon, Harley et Poison Ivy dans leur émancipation.

 

Retrouvez Harley Quinn et les Sirènes de Gotham chez Excalibur Comics !

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Ombre planant au dessus de Lescomics City, traquant sans répit les fautes dans les ruelles de nos articles. Et de temps en temps, il prose sa patte également.


Vos commentaires :

Accueil Forums Harley Quinn et les Sirènes de Gotham

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  ChtiDkois, il y a 1 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #32664

    ChtiDkois
    Participant

    Harley Quinn et les Sirènes de Gotham est une agréable lecture. Puisant parfaitement dans le mythe de Batman, Paul Dini parvient à écrire une bonne histoire sans en invoquer le chevalier noir. Il y approfondit des personnages d’habitude secondaires et les émancipe avec brio pour notre plus grand plaisir !

    [Retrouvez l’article de chtidkois à l’adresse Harley Quinn et les Sirènes de Gotham]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.