Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Justice League Snyder Cut – Notre avis

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
42 votants

 

Point(s) Fort(s)


Une version soignée et posé.
Une même trame principale bien mieux exploitée.
Une très bonne exploitation de tous les personnages (principaux/secondaires).
Des scènes finales mémorables qui donnent envie de plus.

Point(s) Faibles(s)


Ne pas avoir pu voir cette Snyder Cut sur "Grand Écran".


 
En résumé...
 

Déterminé à s’assurer que l’ultime sacrifice de Superman n’ai pas été fait en vain, Bruce Wayne décide de faire équipe avec la guerrière Amazone Diana Prince. Leur but est de parvenir à former une équipe de méta-humains en capacité de protéger le monde face à une menace s’approchant de la Terre. La tâche s’avèrera plus difficile et chacune des recrues devra faire face aux démons de leur passé pour former une alliance sans précédent. Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et Flash devront s’unir pour tenter de sauver la planète des terribles plans de Steppenwolf et de son chef suprême, Darkseid.

 
Infos Techniques
 

Realisation : Zack Snyder
Scénario : Chris Terrio, Will Beall & Zack Snyder
Musique : Junkie XL
Studio : Warner Bros. Entertainment, DC Films, Access/Dune Entertainment, Atlas Entertainment et The Sone Quarry
Principaux acteurs : Ben Affleck, Gal Gadot, Jason Momoa, Ray Fisher, Ezra Miller, Henry Cavill, Jeremy Irons, Amy Adams, Connie Nielsen, J.K. Simmons, Ciaran Hinds, Amber Heard, Willem Dafoe...
Univers Partagé :
 
Inspiré D'un Comics De :
 
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

“Snyder Squad” vs “Josstice League”

Mais aussi un débrief’ complet en podcast :


N

ovembre 2017, la Justice League pas Zack Snyder Cut remontée par la Warner Bros et Joss Whedon sortait dans l’indifférence générale. Quelques mois plus tôt, le réalisateur avait dû partir de la fin de tournage et de la post-production. En cause : la perte de sa fille Autumn. S’en est suivi un montage désastreux d’un film qui était attendu au tournant par les fans de la “Distinguée Concurrence” et de son univers cinématographique. Ne nous flagellons pas davantage sur le ratage de cette version ciné. Penchons-nous plus sur cette nouvelle mouture née de l’amour des fans envers son premier réalisateur et sa vision de l’univers super-héroïque DC au cinéma.

C’est en effet sur Internet qu’est né le fameux #ReleaseTheSnyderCut en direction des studios de la Warner depuis 3 ans. Partagé et Retweeté jusqu’à plus soif ce hashtag a fini par une très bonne nouvelle en mai 2020. Alors que le Monde Entier est confiné à cause de la pandémie mondiale : Zack Snyder réalisera SA version de la Justice League. Restait à savoir si elle sortirait au cinéma, sur une plateforme streaming ou autre. La pandémie étant toujours présente, les cinémas fermés, la “Snyder Cut” sortira finalement sur HBO Max et sur toutes les plateformes VOD à la location et à l’achat le 18 mars 2021. Pour savoir ce que donne cette Snyder Cut de Justice League, voici mon avis après visionnage intensif de 4h !

Darkseid is

Cette version montée de 4H est clairement un très bon rattrapage de ma grosse déception de la fin d’année 2017. Malgré la durée effective du long-métrage, on ne voit pas le temps passer. Snyder a pu se permettre de remonter le film, tourner des scènes supplémentaires, retravailler des effets et des couleurs. Il pose davantage la trame en divisant son film en 6 parties. Il en soigne l’esthétisme et se permet donc de glorifier des personnages bien trop réduit dans la version “Whedon”.

Je pense notamment aux personnages de Flash (Ezra Miller) et Cyborg (Ray Fisher) bien mieux mis en avant et exploités ici. Ils y sont très attachants. Ils étaient précédemment inexistants, voir agaçants. Ici, leur blason est redoré et ils prennent pleinement leur place au sein de la “Ligue”. Les autres personnages comme Batman, Wonder Woman, Aquaman & Superman voient aussi leur temps de présence s’accroitre avec des scènes inter connectés entre eux et leurs alliés respectifs (Alfred, Mera, Vulko, Lois etc.).

Davantage d’exploration et de façonnage permettant des scènes bien meilleures et travaillées comme la fameuse scène de bataille antique, la bataille finale et l’introduction ici du vrai bon gros méchant du film : sa seigneurie Darkseid d’Apokolyps. Le big boss créée par Jack Kirby en 1970 en impose à l’écran et on en voudrait davantage.Par ailleurs, la version retravaillée de son lieutenant Steppenwolf en impose également.

“Restore the Snyderverse”

On regrettera juste de n’avoir pu apprécier ce film en le visionnant sur grand écran dans nos salles obscures. A ce jour, on ne sait pas encore si ce “cut” a rencontré le succès escompté mais les premiers retours sont très favorables. L’apport du réalisateur sur son bébé fait qu’on désire à l’arrivée du générique de fin en voir davantage. Et surtout aux vues des deux dernières scènes. En effet, elles nous montrent qu’il y a tant à exploiter de la main du passionné et sacré cinéaste Zack Snyder.

Sa vision du DCEU a autant de fans que de détracteurs. Personnellement, je suis le bonhomme depuis son “Army of the Dead” en 2004 . J’ai toujours bien aimé ses long-métrages, et je suis vraiment partant pour que la Warner lui laisse le champ libre pour davantage de Man of Steel, de Dark Knight et de Justice League…

Allez, c’est où qu’on signe ?

A mon avis, cette Justice League Snyder Cut tant voulue depuis plus de 3 ans est une réussite. Il s’agit d’une bien meilleure exploitation de l’univers DC et de ses personnages dans une trame similaire à la version ciné mais bien plus complète. Une version à la fois bien mieux gérée, réalisée et mise en image. Zack Snyder y montre sur ces quatre heures tout son amour du cinéma à grand spectacle et des super-héros DC Comics. “Hallejuha!”

 

“Zack et les ralentis géants”

L’avis de MC Twhip :

Popopopopop ! 4 heures et deux minutes plus tard, la Snyder cut est pliée. Et quel pliage ! Toutefois, je ne vais pas aller jusqu’à dire que le film est complètement différent. Sur la version 2017, tout n’était pas à jeter et pour les plus attentifs on voyait bien le côté Snyderien en opposition avec la joie de vivre de Joss Whedon. Exit la face Disney chez Warner, Zack Snyder revient avec sa patte dépressive, filtrée et des ralentis à gogo, qui aurait pu façonner un DCU plus noir que la cape de Batman dans une ruelle de Gotham. Bref, qu’est-ce qui fait que cette version vaut le coup ?

Mythologie Dissie

Un des gros points positifs est l’ampleur et la consistance que prennent pas mal de personnages. Les haineux diront que sur 4 heures se serait malheureux et ils auront raison. Cyborg regagne le passé et le background attendu et devient quelque part le cœur de l’histoire qu’il devait être. Sa connexion avec les boîtes mères est travaillée, ses relations familiales tiennent également la route et rendent le perso (qui ne m’a vraiment jamais intéressé) humain, du moins la partie qu’il lui reste. Barry Allen aka Flash, court un peu plus (passage avec Iris West excellent) que dans la première mouture voir même un peu mieux. Son côté candide est moins présent mais comme pour Cyborg le côté déprimax de la Snyder touch est bien là.

Autre personnage qui n’apparaissait pas et qui amène un peu d’enjeux, le grand méchant Darkseid. Il n’aura pas attendu une multitude de scènes post-génériques pour apparaître et vouloir détruire la Terre. Maintenant l’avoir exploité de la sorte pour, peut-être, ne plus jamais le voir. La tristesse est au max. On descend encore plus profond dans la tristitude avec la musique que Snyder a apportée. Les chants (Islandais?) dédié à Arthur Curry ne vont pas vous foutre une patate de ouf, mais colle au côté divin et au mythe du roi de l’Atlantide. Tout du long, la musique colle à la morosité ambiante. Mais elle est moins folle que sur Watchmen pour moi.

“Restore the Snyderverse Part.2”

Un peu de négatif mais très peu. On commence par le format 4:3 voulu par le réalisateur. Je trouve que pour l’action, on retourne loin dans le passé, après, sur 4 heures, on s’habitue. Dommage.
On vient d’apprendre que ce film devait introduire (ou Ré-introduire ?) les Green Lanterns. Warner en aurait décidé autrement, encore une belle connerie. On a droit à un peu plus de policiers de l’espace, mais c’est un autre personnage qui prendra le relais dans deux belles scènes dont une à la fin de l’épilogue.

Parlons justement de cet épilogue. Une seule question : pourquoi ? Pour quelle raison amener cette fin si rien n’est prévu derrière ? Pourquoi de nouveau Lex et Slade Wilson ? Pourquoi un nouveau rêve de Bruce ? Warner remettra-t-il des billes sur Zack et son DCU viable ? Allez, un film Green Lantern et un Justice league part.2 dans la foulée du succès de ce film, tout ça par Snyder bien évidemment et le fan que je suis sera comblé.

Zack Snyder termine sa thérapie (ce film est dédié à sa fille) en rendant sa copie et sa vision iconique et dark de l’univers DC. Ce film en 2017 et en 16:9 aurait peut-être changé la donne. Mon avis sur ce cut de Snyder pour sa Justice League le montre, ça a été un gros kiffe pour moi. Maintenant, j’espère que le DCU n’est vraiment pas mort. En espérant qu’une suite soit envisageable, non pas pour aller titiller la distinguée concurrence, mais simplement pour nous offrir l’iconographie que DC mérite.

Justice League Grandiloquent Cut

L’avis de Comics Grincheux :

Bon, soyons clairs quelques instants. J’aime beaucoup le cinéma de Zack Snyder. Son sens de l’image, du cadrage et du détail en font pour moi un artisan unique en son genre. Ce que j’aime moins chez lui, c’est sa vision du super-héros et du monde, de manière générale. Trop frontale, trop premier degré, trop cynique, son cinéma me dérange souvent de ce point de vue là. Toutefois, j’étais curieux de voir la Snyder Cut de Justice League et mon avis sera bien plus clément que sur la version de l’autre tâcheron en chef.

“On est des kékés !”

Bon, commençons par les défauts, comme ça, vous pourrez m’insulter. Je n’aime pas la vision du super-héros de Zack Snyder, je l’ai dit. Ici, cela se cristallise comme dans Batman V Superman. Les personnages incarnent des divinités, ultra-puissantes. Soit. Mais qu’elles sont connes ces divinités ! L’un des gros défauts du film et, il va de pair avec le rythme, c’est que les personnages attendent beaucoup. Ils passent leur vie à attendre. Et donc, ils subissent tous les évènement du film. Bille en tête, Batman est toujours aussi crétin et son homologue des comics doit se frapper contre un mur. Le détective disparaît pour laisser place à un crétin premier degré lourdingue. Mais les autres ne sont pas mal lotis. Entre Ezra Miller qui parle trop, Diana qui bourrine trop et Aquaman qui saoule tout le monde, ça devient vite pénible de votre cette Crétin League parler. Remarquez que les méchants ne sont pas en reste.

De plus, Zack Snyder est tellement occupé à les filmer sous toutes les coutures pour les iconiser en permanence qu’il en oublie de leur donner un tempo. Alors, évidemment, quand ça s’agite, ça va vite. Mais ils sont souvent statiques, pris dans les ralentis et l’esthétisation outrancière de Zack Snyder.

L’outrance est d’ailleurs mon autre problème avec le film. Comme souvent chez le réalisateur, les choses vont parfois loin. Trop pour moi. Je ne spoilerai pas mais une scène à la fin m’a fait hurler. Elle incarne le point de rupture entre le réalisateur et moi. Ce n’est pas ma Justice League. Trop violente, trop agressive, elle représente une Amérique et une société que je rejette en bloc.

Un film qui a du corps.

Mais alors, est-ce que j’ai bien aimé ? J’ai passé un bon moment et j’ai globalement bien aimé. Pour plusieurs raisons mais la plus importante : le film a du corps, de l’unité et du cœur. Je n’ai beau pas aimé la vision des choses de Snyder, je le sens sincère dans sa démarche et il sait donner du caractère aux personnages. Cyborg, même s’il me paraît trop robotique retrouve de la superbe. Flash est touchant dans sa volonté de bien faire tout le temps. Son Batman et sa démarche de rédemption est aussi une belle réussite. Wonder Woman ? Non, faut pas déconner, elle est nulle à iech ! Superman ? Non plus.

Également, ce qui avait survécu de Zack Snyder dans la version précédente montrait un potentiel dans l’action. C’est le cas. Même s’il esthétise trop, Zack Snyder sait mettre en scène des batailles épiques et homériques à chaque instant. Il use et abuse trop des ralentis, même pour un aficionado comme moi mais il parvient souvent à capter une grosse énergie. La bataille dans les égouts était le seul moment préservé du montage précédent. Elle est ici sublimée. Et on a de quoi faire en termes d’action. L’équilibre entre moments sur les personnages et action est plutôt bien géré même si la longueur se fait parfois sentir. Certains moments auraient pu être coupés.

Bref, cette Snyder Cut permet de réhabiliter Justice League et mon avis se porte enfin sur le film que je voulais voir en 2017. Alors, ai-je envie de voir la suite ? Franchement, non. Je crois qu’il est temps que tout le monde passe à autre chose. Cela a été une catharsis face à un projet maudit. Cela pourrait d’ailleurs trop aisément donner le beau rôle à une Warner qui a trop facilement salopé le travail de Zack Snyder. Ici, une erreur a été réparée mais elle ne doit pas pour autant faire oublier ce qui s’est produit. Cette Snyder Cut de Justice League donne néanmoins à voir un film bourré de défauts mais qui sait se faire généreux et sincère quand il le faut.

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Trentenaire originaire du Grand Ouest. Fan de ciné, de comics, de SF, d'Heroic Fantasy. Bercé par les années 80, forgé par le années 90, mes goûts pour la pop culture de ces deux décennies précises s'y retrouvent. Les années 80 m'ont fait découvrir les comics via les éditions Lug et l'univers Star Wars.


Vos commentaires :

Accueil Forums Justice League Snyder Cut – Notre avis

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Kit Fisto, le il y a 3 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #37958
      Kit Fisto
      Modérateur

      Déterminé à s’assurer que l’ultime sacrifice de Superman n’ai pas été fait en vain, Bruce Wayne décide de faire équipe avec la guerrière Amazone Diana Prince. Leur but est de parvenir à former une équipe de méta-humains en capacité de protéger le monde face à une menace s’approchant de la Terre. La tâche s’avèrera plus difficile et chacune des recrues devra faire face aux démons de leur passé pour former une alliance sans précédent. Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et Flash devront s’unir pour tenter de sauver la planète des terribles plans de Steppenwolf et de son chef suprême, Darkseid.

      [Retrouvez l’article de kit-fisto à l’adresse Justice League Snyder Cut – Notre avis]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.