Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Manifest Destiny Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Le mélange entre l'historique et le surnaturel réussi
Un hommage aux explorateurs
Les dessins


 
En résumé
 

En 1804, le président Jefferson, décide d’envoyer une expédition vers l’Ouest. Mais l’exploration scientifique va très vite tourner au cauchemar

 
Infos techniques
 

Histoire : Chris Dingess
Dessin : Matthew Roberts
Editeur :
 
Publié 16 juin 2017 par

 
Dans le détail...
 
 

En route vers la conquête de l’Ouest

En 1804, le président des Etats-Unis, Jefferson, décide d’envoyer une expédition vers l’Ouest. La troupe, commandée par le capitaine Lewis et le lieutenant Clark a pour mission de traverser le territoire d’Est en Ouest afin d’explorer des contrées encore sauvages et inconnues. Enthousiaste, le capitaine Lewis décrit avec minutie les paysages et les espèces qu’il découvre tandis que le lieutenant tente de maintenir la discipline sur le bateau. Alors qu’ils débarquent au milieu d’une végétation luxuriante, les ennuis commencent et l’expédition va vite être confrontée à des entités dont elle ne soupçonnait même pas l’existence.

L’avis de Sonia Smith :

Le titre de Manifest Destiny fait référence à l’idéologie née dans les années 1840 selon laquelle les Etats-Unis auraient eu pour mission quasiment divine de répandre la civilisation et la démocratie sur tout le continent américain. C’est donc tout naturellement que Chris Dingess place son intrigue à la croisée du XVIIIe siècle – époque à laquelle naît la démocratie américaine – et du XIXe siècle qui est l’époque du développement scientifique. L’histoire est racontée sous la forme d’un journal de bord tenu par le capitaine Lewis qui évoque ceux que tenaient les explorateurs. L’auteur rend très bien cette atmosphère d’émulation dans laquelle se trouvaient les membres des expéditions de ce type, dans un monde où il restait encore de nombreux territoires inexplorés. J’ai, pour ma part, immédiatement accroché à ce type de narration qui permet de vivre l’histoire de l’intérieur.

L’ambiance qui règne sur le bateau est aussi d’un grand réalisme : la discipline militaire peine à s’imposer au cœur d’un équipage formé par des personnalités hétéroclites où se côtoient les soldats obéissants et les repris de justice auxquels on accorde une seconde chance. On ressent également la curiosité et l’angoisse qui étreignent ce type d’expédition confrontée à un univers inconnu et souvent hostile. Le récit monte crescendo en intensité lorsque des membres de la mission se trouvent nez à nez avec une créature presque mythologique et particulièrement agressive.

Comme on peut s’y attendre, tout va de mal en pis et cette créature n’est que le premier des ennemis que les explorateurs vont rencontrer. Chris Dingess fait montre d’une inventivité salutaire et oppose les militaires à des hommes plantes extrêmement effrayants qui ne sont pas sans rappeler des sortes de zombies verdoyants et sans pitié. Le scénariste sait ménager son suspense en introduisant peu à peu de nouveaux éléments et des protagonistes dont on ne sait pas vraiment s’il faut s’en méfier ou non. J’ai aimé cette montée en tension permanente, cette sensation de danger incessante qui perdure jusqu’à la dernière page de ce volume que j’ai refermé en ayant immédiatement envie de me jeter sur le suivant !

Sur le plan graphique, la performance de Matthew Roberts est à saluer, en particulier son sens des détails qui s’exprime aussi bien lorsqu’il doit dessiner les uniformes ou les armes des membres de l’expédition que lorsqu’il met en scène les animaux fantastiques ou les zombies tueurs. Roberts fait vraiment ressentir à son lecteur la moiteur de la forêt luxuriante et hostile. Le talent de Matthew Roberts a vraiment contribué à mon immersion dans le récit. La colorisation très contrastée d’Owen Gieni joue habilement sur les clair-obscurs et ajoute à l’ambiance inquiétante de cette aventure.

Manifest Destiny est, davantage qu’un western, un hommage aux explorateurs des temps passés qui parcouraient la planète en quête de connaissances et de découvertes. Mais cet ouvrage n’est pas un simple récit historique puisque Chris Dingess y ajoute une forte dose de surnaturel. Les dangers s’accumulent au fur et à mesure que l’expédition progresse et on se trouve plongé dans une aventure angoissante dont on ne sait encore où elle va nous amener. Manifest Destiny est un titre qui plaira aux amateurs de récits fantastiques et aux amoureux de l’Etrange.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Toutes les images présentes sur ce site sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Elles sont utilisées au titre du droit de citations prévu par l’Art.L.122-5 3° du Code de la propriété intellectuelle.

Pour toute réclamation, contactez nous
Lien direct : https://www.lescomics.fr/reclamation-droit-dauteur/

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Archiviste de métier et passionnée par les comics depuis qu’elle mit la main sur Spécial Strange n°19 en 1980, Sonia Smith a dévoré toutes les publications LUG et Semic qui lui tombaient sous la main. Après une pause à la fin des années 1990, elle retourne à ses premières amours et ouvre son blog Comics have the Power


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Manifest Destiny Tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #25633
      Sonia Smith
      Participant

      En 1804, le président Jefferson, décide d’envoyer une expédition vers l’Ouest. Mais l’exploration scientifique va très vite tourner au cauchemar

      [Retrouvez l’article de sonia-smith à l’adresse [Review] Manifest Destiny Tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.