Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] KidZ Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Le trait dynamique de Joret
L'ambiance Amblin
La justesse des personnages

Point(s) faible(s) :


Le rythme du récit pouvant rebuter


 
En résumé
 

KidZ prend donc dans ce premier tome le temps de poser son ambiance, ses personnages. Un rythme doux permettant de saisir ces instants de vie que Ducoudray veut mettre en évidence, terminant sur un twist des plus intriguant, nous faisant attendre avec impatience la suite de cette rafraîchissante aventure…

 
Infos techniques
 

Histoire : Aurélien Ducoudray
Dessin : Jocelyn Joret
Editeur :
 
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Stranger Things, sauce zombie, c’est parti !

D

ucoudray, scénariste se risquant avec bonheur dans les sentiers des différents genres, créant des récits aux tons uniques. Mais s’il y a bien un caractère qui ressort souvent de ses œuvres, c’est le très juste portrait de l’adolescence, de groupes d’enfants se découvrant et grandissant ensemble. KidZ est là pour nous le confirmer une nouvelle fois.

Notre lecture commence quelques mois après qu’une épidémie ait transformée la plus grande partie de la Terre en zombie affamés et quelques peu débiles. Ici, pas de tarés s’amusant avec une batte entourée de barbelés (du moins, pas encore) mais un groupe d’enfants bien décidés à survivre dans ce monde en ruine, et si possible en s’amusant. Des les premières pages le ton est donné, le récit sera enlevé et la menace zombie, ne sera pas la principale préoccupation de la bande : deux filles viennent d’arriver à leur campement…

Ducoudray écrit encore une fois avec grande justesse le portrait d’un groupe d’enfants apprenant à vivre ensemble, se découvrant et essayant de grandir ensemble. Les dialogues sonnent toujours juste et l’humour est de mise. Même si le monde s’écroule, et la mort rôde à chaque coin de rue, le rire rassemble bien plus que les larmes. Le ton est donc propice à l’aventure et à l’esprit de camaraderie plus qu’au drame, même si Ducoudray se permet quelques passages aussi durs que poignants concernant le passé de nos personnages. Des personnages aussi attachants les uns que les autres, que l’on aime à découvrir au fil des pages. L’irruption de Polly et Sue permettant de mieux cerner chaque personnage, se révélant à l’arrivée des deux jeunes filles. Pour l’instant, on remarquera qu’aucun adulte ne fait irruption dans l’histoire, ne faisant qu’accentuer le caractère intimiste et initiatique du parcours de cette troupe de jeunes individus.

Jocelyn Joret, ancien character designer dans l’industrie du jeu vidéo revenu depuis peu dans le milieu de la bande dessinée, illustre leurs aventures pour notre plus grand plaisir. Un trait qui m’a rapidement séduit par son dynamisme à toute épreuve. Tout en courbes et avec simplicité, capturant à merveille les émotions et l’action, le travail de Joret colle à merveille à l’écriture et au ton du récit. Un récit hautement référencé, où l’on sent l’inspiration d’outre-Atlantique du récit, autant dans la forme que dans le fond. Se passant dans une banlieue ensoleillée typiquement américaine, l’atmosphère des productions des années 80 inonde le récit, des Goonies à Stand By Me, du Amblin et du Stephen King de cases en cases. Jouant des codes de la bande dessinée franco belge (on pense très fort à Seuls) autant que des comics que nous aimons tant, KidZ confirme le choix des éditions Glénat de mettre en valeur ces récits, tel Il faut flinguer Ramirez l’année passée.

KidZ prend donc dans ce premier tome le temps de poser son ambiance, ses personnages et son ambition. Un rythme doux permettant de saisir ces instants de vie que Ducoudray veut mettre en évidence, terminant sur un twist des plus intriguant, nous faisant attendre avec impatience la suite de cette attachante et rafraîchissante aventure…
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] KidZ Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Ginlange, il y a 4 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #25873

    Ginlange
    Modérateur

    KidZ prend donc dans ce premier tome le temps de poser son ambiance, ses personnages. Un rythme doux permettant de saisir ces instants de vie que Ducoudray veut mettre en évidence, terminant sur un twist des plus intriguant, nous faisant attendre avec impatience la suite de cette rafraîchissante aventure…

    [Retrouvez l’article de ginlange à l’adresse [Review] KidZ Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.