Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Les tortues ninja tome 12

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Le parfait mélange entre action et émotion.
La justesse des personnages.
Toujours aussi surprenant et addictif.

Point(s) faible(s) :


À quand la suite ?


 
En résumé
 

Après l’attaque surprise de Kitsune dans le tome précédent, le clan Foot se remet tant bien que mal sur les rails. Mais la menace des fantômes des rues grandit. Tandis que l’orage gronde, que les tensions au sein de la famille sont prêtes à éclater, chaque camp se prépare au combat.

 
Infos techniques
 

Scénario : Tom Waltz
Dessin : Dave Wachter, Mateus Santolouco
Couleur : Ronda Pattison
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Toujours Mega Ninja Top !

C

’était avec fébrilité et impatience non dissimulée que j’attendais la sortie des Tortues Ninja tome 12, les aventures de nos chevaliers d’écailles favoris. Depuis que HiComics a commencé à republier leur nouvelle série d’IDW, jamais un tome ne m’a déçu. Mieux encore, depuis quelques tomes  la série a passé un pallier grâce à un profond bouleversement du statu quo, chaque tome plus surprenant et qualitatif que le précédent. Et c’est avec plaisir que j’ai découvert que ce sans faute continue, avec ce superbe tome 12…

Après l’attaque surprise de Kitsune dans le tome précédent, le clan Foot se remet tant bien que mal sur les rails. Mais la menace des fantômes des rues grandit. Tandis que l’orage gronde, que les tensions au sein de la famille sont prêtes à éclater, chaque camp se prépare au combat.

Un affrontement sous tension

Après un onzième tome surprenant à plus d’un titre, je ne m’attendais pas à être de nouveau surpris à chaque chapitre. Et pourtant, Tom Waltz réussi une nouvelle fois l’exploit de n’être jamais là où on l’attend. Une grande partie de l’album se porte sur l’affrontement entre le clan Foot et leur nouvel opposant, les fantômes des rues. Durant quatre des cinq chapitres composant le recueil, la tension va monter lentement, et l’explosion sera aussi abrupte qu’imprévisible. De nombreuses « guerres » entre les clans et gangs de New York ont eu lieu depuis le début de la série, mais à chaque fois, Waltz arrive à renouveler les codes de celles-ci, la mise en scène, tenants et aboutissants. Jamais la série ne semble se répéter, l’action est prenante et a toujours des conséquences.

Les twists sont donc nombreux, et la guerre, totale. En toile de fond, le scénariste appuie encore plus fort sur l’un des points sensibles des derniers tomes, les dissonances au sein de la famille depuis que Splinter a pris le contrôle du clan Foot. Maintenant chef du clan et devant faire régner la paix dans une ville où les conflits sont constants et la violence omniprésente, Splinter doit prendre des décisions difficiles et son positionnement de plus en plus radical va mettre la famille à mal. Confiance, éthique, ligne de conduite, une réflexion intéressante et traité avec subtilité et brio, encore une fois. Dave Wachter s’occupe à merveille d’illustrer ces quatre chapitres avec un trait apportant réalisme et gravité au titre. Parfois maladroit, son dessin a pourtant réellement su me séduire, convenant parfaitement au ton de l’arc en question.

L’intime en valeur

Mais derrière ces considérations et cette action, Waltz n’oublie jamais de laisser vivre nos personnages favoris, autant les principaux que les seconds couteaux. Mêler à merveille l’action avec l’intime, voilà la principale réussite de TMNT. La relation naissante entre des personnages, la déception d’un couple se déliant ou l’amour retrouvé d’un autre couple se redécouvrant,… Les personnages vivent et leurs relations ne semblent jamais acquises, l’écriture de chacun d’entre eux sonnant terriblement juste.

À ce titre, le chapitre clôturant ce douzième tome en est un parfait exemple. Chapitre spécial Noël (bravo pour la publication tombant à pic HiComics, du grand art) où une grande partie du casting de la série sera réunie, est un véritable tour de force. Mateus Santolouco revenant pour l’occasion, son trait est un enchantement pour les yeux, le sourire ne m’a pas quitté tout le long du chapitre. Drôle, juste, surprenant, un chapitre où les personnages se trouvent et retrouvent et n’ont jamais paru aussi attachant. Une perle. Tout cela dans un écrin à la hauteur de notre amour pour la série, avec une couverture de Watcher qui ne peut laisser indifférent, une qualité de papier impeccable, et une galerie de couvertures bien fournie. Que demander de plus ? A part la publication des micro-séries je ne vois pas !

Un nouveau tour de force pour Les Tortues Ninja dans un tome 12 toujours aussi imprévisible et d’une justesse folle, où l’action et l’émotion vont toujours de pair. Page turner ultime, je veux la suite. Maintenant.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.


Vos commentaires :

Accueil Forums Les tortues ninja tome 12

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #36546
      Ginlange
      Modérateur

      Après l’attaque surprise de Kitsune dans le tome précédent, le clan Foot se remet tant bien que mal sur les rails. Mais la menace des fantômes des rues grandit. Tandis que l’orage gronde, que les tensions au sein de la famille sont prêtes à éclater, chaque camp se prépare au combat.

      [Retrouvez l’article de ginlange à l’adresse Les tortues ninja tome 12]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.