Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Kali

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
6 votants

 

Point(s) fort(s) :


Le rythme nerveux.
Le dessin.
Univers "alléchant".

Point(s) faible(s) :


Ca va trop vite, on en voudrait plus !


 
En résumé
 

Kali est cheffe d’un gang de motarde dans un univers post-apo. Trahie, poignardée, laissée pour morte par ses paires, elle se lance dans une quête de vengeance qui mettra à mal le pouvoir totalitaire qui a mis la main sur ces terres dévastées. Un one-shot proposé en VF par les éditions Hi Comics.

 
Infos techniques
 

Scénario : Daniel Freedman
Dessin : Robert Sammelin
Couleur : Robert Sammelin
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

C’est pas tout de suite le bonheur

Kali est un récit indépendant proposé en VF par Hi Comics. Dans un univers que l’on devine post-apocalyptique, Kali, une cheffe de gang est trahie par les siens. Sa soif de vengeance l’amènera au coeur du nouvel ordre en place. Un ordre bien sûr totalitaire.

Kali est proposé par les éditions Hi Comics au prix de 22,95€ pour 176 pages.

On pose le cerveau

Comme souvent je ne savais rien du titre lorsque qu’il me fut envoyé. Je le découvris en le lisant. Encore une fois, lorsque je lis le récit d’une traite, c’est plutôt bon signe. Ce fut le cas ici. À la fois parce que le titre m’aura plu. Mais aussi parce que l’on se trouve ici face à un titre qui n’est pas trop prise de tête. C’est à mon sens l’une des qualités de ce récit et aussi son plus gros défaut !

Furiosa x John Wick

Les influences de Kali sont plutôt bonne. Si l’ambiance ne peut que rappeler celle de Mad Max (ses grosses cylindrées et le désert post-apo), cela fonctionne parfaitement. Daniel Freedman nous offre un récit sans complexes mais pas sans complexité. Son personnage féminin transpire à la fois la violence et la sensualité. Bien que le récit aille à 100 à l’heure, son héroïne et sa personnalité en nuances de gris offrent une lecture plutôt intéressante. Cela passe cependant relativement au second plan tant l’histoire défile vitesse grand v devant nos yeux.

Life in the fastlane

Kali, je ne l’ai pas dit, est un one-shot. Forcément le format impose un récit dense ! Cela a pu me frustrer car l’auteur nous dévoile un univers plutôt plaisant. Notamment avec des factions qui semblent assez originales ! Mention spéciale aux poètes qui me semblent mériter un spin-off ! Cependant tout cela est survolé pour ne laisser place qu’à la bagarre et à la résolution de l’intrigue principale. Dommage ! Enfin, je me dis que c’est parce que c’est bon que j’en aurai voulu plus !

Un dessin à la brutalité suave

Kali est illustré par Robert Sammelin. Artiste qui m’était inconnu jusque là mais dont le trait m’a beaucoup plu. Son dessin m’a semblé incandescent. Je veux dire par là qu’il s’en dégage une chaleur emprunte de brutalité. Ses personnages sont sensuels, massifs, dangereux et baignent dans un désert qui semble tout à fait hostile. Ses scènes d’actions fluides et nerveuses rendent parfaitement hommage à la narration de Daniel Freedman. Une véritable synergie semble s’opérer entre eux, comme si le duo travaillait ensemble depuis longtemps.

Kali est un récit indépendant de très bonne facture. Son univers riche est un peu survolé pour faire la part belle à l’action. En ressort un récit nerveux, plaisant et magnifiquement illustré.

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Vous pouvez retrouver l’ensemble des comics chez notre partenaire Excalibur Comics, libraire en ligne indépendant !

Cet article a écrit écrit suite à l’envoi gracieux de l’ouvrage par l’éditeur.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 

Merci


 
Business-man de petite envergure, professionnel de santé, pratiquant d'arts martiaux, joueur de jeux de plateaux, lecteur de comics, fan de littérature US


Vos commentaires :

Accueil Forums King Conan Colossal

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Nico, le il y a 1 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #46524
      Nico
      Participant

      Conan est un roi en fin de règne. Un scribe vient recueillir ses récits pour que le peuple connaisse les plus grands faits d’armes de son souverain. Le Roi raconte son passage dans la Citadelle Écarlate, le coup d’État ourdi par des nobles, l’autre coup d’État où il a momentanément perdu le pouvoir.

      [Retrouvez l’article de nico à l’adresse King Conan Colossal]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.