Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Invisible Kingdom Tome 3

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
9 votants

 

Point(s) fort(s) :


La richesse des thèmes.
Une intrigue qui se conclut magistralement et aisément.
Les planches dingues.

Point(s) faible(s) :


Rien, nada, walouh


 
En résumé
 

Ce qui est invisible pour les yeux ! Invisible Kingdom se termine avec ce tome 3. Un tome qui voit donc le voyage se terminer pour Vess et Grix après un cliffhanger plutôt intrigant. On reprend donc là où le tome précédent s’était achevé dans une nouvelle situation qui perturbe Vess au plus haut point. […]

 
Infos techniques
 

Scénario : G. Willow Wilson
Dessin : Christian Ward
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 6 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Ce qui est invisible pour les yeux !

Invisible Kingdom se termine avec ce tome 3. Un tome qui voit donc le voyage se terminer pour Vess et Grix après un cliffhanger plutôt intrigant.

On reprend donc là où le tome précédent s’était achevé dans une nouvelle situation qui perturbe Vess au plus haut point. Elle se retrouve face à un groupe religieux, proclamant prêcher une foi sans la corruption qui a touché la Renonciation. Une fois de plus, cela va permettre à G. Willow Wilson d’explorer ce que signifie réellement avoir la foi et les différentes manières dont elle peut s’exprimer.

Une histoire humaine, toujours

Ce qui reste dingue, c’est l’on est terriblement accroché jusqu’au bout du tome. Les thèmes pourraient sembler difficilement accessibles, mais en faisant le choix de rester constamment centrée sur les réactions de Vess et Grix, elle humanise énormément son histoire et nous accroche. Et c’est évident car la foi est avant tout quelque chose de très personnel. On croit toutes et tous en quelque chose, ce petit truc auquel on se raccroche pour avancer peu importe sa désignation.

Bien entendu, il y a aussi la fin de la traque enclenchée par Lux, le grand groupe qui a tout corrompu. Là encore, cela reste toujours attaché aux individus, en se concentrant sur celui qu’on nous avait présenté comme un pourri sans remords. Le portrait se fait ici plus subtil et cette conjonction entre la corruption et la foi reste toujours remarquable.

Ça l’est d’autant plus que l’ensemble des personnages casse les codes des personnages standards des récits galactiques. Grix est certes une fonceuse, mais c’est surtout une personne en plein doute et qui exprime sa détresse par son caractère percutant. Vess est un véritable régal. Résolument naïve, elle aura grandi au fil des trois tomes afin de devenir plus critique tout en restant profondément croyante. Elle incarne la lueur dans cette série et on se délecte de suivre son parcours alors qu’elle navigue dans les derniers doutes qui l’habite.

Et des planches qui arrachent encore plus !

Et encore une fois, l’osmose entre G. Willow Wilson et Christian Ward est saisissante. L’artiste claque des planches phénoménales, certainement les plus belles de sa carrière. Le travail sur les couleurs est riche et donne des ambiances saisissantes et somptueuses. Je me suis surpris.e à plusieurs reprises à avoir la mâchoire décrochée, m’arrêtant plusieurs instants sur ses compositions affolantes. Christian Ward se centre beaucoup sur les réactions, en faisant des focales importantes sur les visages et le corps des personnages. Grix y semble abattue, fatiguée par cette longue fuite, Vess se cache derrière son couvre-chef. Mais les planches sont irradiantes lorsqu’elles se retrouvent et sont ensemble. Leur histoire d’amour est merveilleuse, à la fois dans sa construction narrative et dans sa démonstration visuelle.

Nous est donc offerte une conclusion magistrale à une excellente série. La résolution ne semble pas facile tant l’intrigue a su rester simple, ne pas se perdre dans des circonvolutions inutiles. Et pourtant, la richesse des niveaux de lecture, des thèmes abordés, l’excellente caractérisation du duo principal en font un titre dense à analyser.

Bref, pour son dernier et 3 ème tome, Invisible Kingdom se conclut parfaitement, terminant chacune des arches narratives ouvertes. Mais c’est surtout le focal permanent sur les réactions des personnages qui retient l’attention et achève de faire rentrer la série parmi les plus grandes séries de comics. Tout simplement. Si vous ratez cette lecture, vous ratez l’une des plus belles histoires de ce médium et de la BD, plus largement !

 

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Invisible Kingdom Tome 3

Vous lisez 2 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #41050
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Ce qui est invisible pour les yeux ! Invisible Kingdom se termine avec ce tome 3. Un tome qui voit donc le voyage se terminer pour Vess et Grix après
      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Invisible Kingdom Tome 3]

    • #41051
      Alx94
      Participant

      J’ai lu les trois tomes VF d’une traite et malgré TOUTES les critiques dithyrambiques que j’ai lues (comme celle-ci) je n’ai pas réussi à accrocher. Je ne me suis pas attaché aux personnages (même Grix et Vess) et me suis ennuyé une bonne partie de ma lecture. De plus, je n’arrive pas non plus à apprécier les dessins et couleurs de Christian Ward… trop complexes pour moi peut-être mais je n’aime pas du tout sa façon de dessiner les visages par exemple. J’avais déjà eu ce sentiment à la lecture d’Ody-C. J’ai conscience de faire figure d’exception mais vraiment je n’ai pas adhéré. Je me suis même retrouvé déçu vu tout ce que j’avais lu sur cette série depuis la parution des 1ers volumes en VO. Quitte à lire de la “SF humaniste”, j’ai tellement préféré Descender ou Saga…

    • #41052
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Il n’y a aucun souci à ne pas aimer un titre que beaucoup aime.

      Déjà, parce que l’on toutes et tous différent.e.s et c’est ça fait la richesse de notre monde. Ensuite, parce que ton avis est argumenté.

      Je peux comprends que ce soit complexe de s’attacher aux deux héroïnes. Elles ont des tempéraments extrêmes et ce n’est peut-être pas toujours très fin. Je trouve que ça se compense dans la qualité des thèmes et du rythme effréné.

      Et idem pour Ward, il a un style très vaporeux et je peux comprendre que l’on trouve cela illisible.

      Merci pour ton retour en tout cas.

      Et oui, lisons Saga ! Meilleur comics !

Vous lisez 2 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.