Le 1er collectif comics de France

 


 
 

King Conan Colossal

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
9 votants

 

Point(s) fort(s) :


Les dessins de Giorello.
Les couleurs de Villarubia.
Des récits épiques.

Point(s) faible(s) :


Scénario classique pour les habitués du genre.


 
En résumé
 

Conan est un roi en fin de règne. Un scribe vient recueillir ses récits pour que le peuple connaisse les plus grands faits d’armes de son souverain. Le Roi raconte son passage dans la Citadelle Écarlate, le coup d’État ourdi par des nobles, l’autre coup d’État où il a momentanément perdu le pouvoir.

 
Infos techniques
 

Scénario : Timothy Truman
Dessin : Tomás Giorello et Paul Lee
Couleur : José Villarubia
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Qui sera le prochain à mourir ?

King Conan Colossal est aussi grand qu’un Grand Format Urban et comprend un nombre de pages conséquent. Le prix est lui aussi énorme puisqu’il est fixé à 90€. À un tel tarif, la qualité du contenu est primordiale. Cet omnibus vaut-il la peine de vendre un rein ?

C’est une bonne situation, ça, scribe ?

Tout d’abord, il faut noter qu’il s’agit de ma première lecture d’un titre Conan. Je n’ai pas compris toutes les références, néanmoins les différentes histoires sont tout à fait compréhensibles.

Timothy Truman adapte quatre récits de Robert E. Howard. Il les lie de façon intelligente. Conan est un vieux roi contraint de raconter ses exploits passés à un scribe. Le lecteur a droit à trois histoires où Conan est un roi quarantenaire, et un dernier arc avec un Conan aux cheveux gris. Truman utilise des schémas narratifs éculés, typiques de la Fantasy, et parfois un peu répétitifs. Cependant, chaque arc connaît une montée en puissance et des moments épiques.

La caractérisation du Cimmérien est très réussie. Le roi est très naïf et a le sang chaud aux débuts de son règne. Alors qu’il est beaucoup plus sage et pince-sans-rire sur sa fin de vie.

King Conan Colossal extrait

Le Roi est prêt à raconter une histoire.

Maestria visuelle

Le format agrandi permet de mieux profiter des dessins. Cela est totalement justifié tant la prestation graphique de Tomas Giorello est magistrale. Le dessinateur argentin donne de la prestance au vieux Conan et une animalité à sa version plus jeune. Les compositions de planches sont réussies. Les pleines pages sont somptueuses. Les couleurs de José Villarubia subliment le travail.

Je ne suis pas un grand partisan des bonus, car l’apport est souvent faible. Dans cet omnibus, ils apportent beaucoup. Plusieurs textes mettent en avant le travail de Truman alors que de nombreuses pages en noir et blanc montrent le talent de Giorello.

King Conan Colossal est un titre au scénario épique, et aux dessins superbes. Faites le choix d’économiser plutôt que de vendre un rein, mais achetez cet omnibus.

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Vous pouvez retrouver l’ensemble des comics chez notre partenaire Excalibur Comics, libraire en ligne indépendant !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 

Merci


 
Passionné de pop culture. J'ai plongé une première fois dans les comics grâce à Star Wars et son univers désormais appelé Légendes. Il y a quelques années, j'ai replongé en lisant du DC. Depuis je suis accro aux comics, quel que soit l'éditeur.


Vos commentaires :

Accueil Forums King Conan Colossal

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Nico, le il y a 1 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #46524
      Nico
      Participant

      Conan est un roi en fin de règne. Un scribe vient recueillir ses récits pour que le peuple connaisse les plus grands faits d’armes de son souverain. Le Roi raconte son passage dans la Citadelle Écarlate, le coup d’État ourdi par des nobles, l’autre coup d’État où il a momentanément perdu le pouvoir.

      [Retrouvez l’article de nico à l’adresse King Conan Colossal]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.