Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Harley Quinn & les Birds of Prey Comics Black Label

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Un récit dynamique et généreux en personnages.
Artistiquement solide dans le style de l'artiste.

Point(s) faible(s) :


Un récit peu inventif et sans réel fond.
Aucune évolution ou prise de risque du personnage.
Une version du personnage qui peut fortement déplaire.


 
En résumé
 

Avec Harley Quinn & Birds of Prey, Urban nous propose une continuité au très long run du couple Amanda Conner et Jimmy Palmiotti sur le personnage. Un récit qui saura ravir les fans de cette version délurée et cartoony du personnage. Pour les autres en revanche, passez votre chemin pour d’autres récits (Harleen, etc.).

 
Infos techniques
 

Scénario : Amanda Conner, Jimmy Palmiotti
Dessin : Amanda Conner
Encrage : Amanda Conner
Couleur : Alex Sinclair
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

Quand on arrive en ville…les gens changent de trottoir…

Le comics Harley Quinn & Birds of Prey est un récit du Black Label qui vient “remplacer” ce qui aurait du être la série prévue par Brian Azzarello. Suite à plusieurs difficultés, DC a donc confier ce concept de série à son duo de star qui a su amener Harley Quinn dans une ère nouvelle depuis les New 52, pour le pire ou le meilleur selon vos goûts !

Le comics Harley Quinn & Birds of Prey c’est comme le film mais en moins bien ?

Le but de ce comics est de surfer sur la vague du film éponyme, que j’ai plutôt bien aimé d’ailleurs. Mais vous savez ce que je n’aime pas ? Harley Quinn façon New 52 !

Comprenez par là un personnage transforme en un Deadpool totalement déjanté vivant des aventures invraisemblables à grands coups de personnages loufoques et blagues appuyés. Exit la finesse et l’intelligence du personnage et son intelligence. Toute sa complexité et sa richesse sont passées à la trappe au profit du fun, du fun et encore du fun. J’ai oublié de dire fun ? Mea culpa !

Le récit s’inscrit dans la droite lignée des récits précédents, mais se veut plutôt accessible, ce qui est un bon point. La différence notable se situe dans la “violence” autorisée par le Black Label. En gros c’est les New 52 mais avec un peu de sang et de langage fleuri comme un champ au début du printemps.

Digne du Black Label ?

On aura connu plus subversif je vous l’accorde. C’est d’ailleurs à se demander pourquoi ce titre figure au sein du Black Label.

Le récit propose une sorte de quêtes de vengeance et de rédemption pour Harley qui veut retrouver ses amis et se venger du Joker et des créanciers capitalistes ayant détruit sa vie. Un récit classique au possible qui compense par son rythme effréné afin de s’assurer de maintenir le lecteur en éveil.

Clairement si vous êtes fan d’Harley Quinn dans sa version comics moderne, il est clair que ce récit vous plaira. Néanmoins si cette version vous horripile alors ce n’est pas ce récit qui vous fera changer d’avis. Malheureusement. Si comme moi, vous recherchez quelque chose de plus profond et différent, je ne saurais que vous conseiller des récits comme Breaking Glass ou Harleen.

Artistiquement sans évolution !

Au niveau artistique, les dessins de Amanda Conner restent dans la pure tradition de ces précédents travaux. Un traits rond et fluide associé à une colorisation pétante. Le découpage lisible ne brille pas par son originalité et sa prise de risque. Le tout étant assez consensuel.

Encore une fois, si vous avez aimé jusque là, ben vous serez ravis… Les autres en revanche, n’espérez aucune (r)évolution.

Il est assez difficile de juger ce genre de titre, car je suis totalement passé à côté de la hype sur la relecture moderne d’Harley Quinn. Pour moi ce comics Harley Quinn & the Birds of Prey demeure creux, classique au possible et sans aucune prise de risque malgré la “liberté” offerte par ce label. Un titre à reserver aux fans de la Harley moderne, et uniquement.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Thésard dans sa dernière ligne droite. Passionné de récits d'aventures (policier, SF, Fantasy, S-H...) que ce soit en Film, séries, jeux videos, romans et bien sur l'ensemble du 9e art !


Vos commentaires :

Accueil Forums Harley Quinn & les Birds of Prey Comics Black Label

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40033

      Avec Harley Quinn & Birds of Prey, Urban nous propose une continuité au très long run du couple Amanda Conner et Jimmy Palmiotti sur le personnage. Un récit qui saura ravir les fans de cette version délurée et cartoony du personnage. Pour les autres en revanche, passez votre chemin pour d’autres récits (Harleen, etc.).

      [Retrouvez l’article de loic-kernoutlook-fr à l’adresse Harley Quinn & les Birds of Prey Comics Black Label]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.