Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Harley Quinn Breaking Glass

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un récit au propos intelligent et actuel.
Des réinventions respectueuses.
Le jeu sur les couleurs.
Les dessins.

Point(s) faible(s) :


Le rythme au début.


 
En résumé
 

Cette première publication de Urban Link qu’est Harley Quinn Breaking Glass est de très bonne qualité. Le récit est intelligent, pertinent et offre une Harley à laquelle on peut s’attacher facilement, notamment pour le public cible. Mais pas que !

 
Infos techniques
 

Histoire : Mariko Tamaki
Dessin : Steve Pugh
Couleur : Steve Pugh
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 6 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Harley Quinn’s Drag Race

Avec Harley Quinn Breaking Glass, Urban Comics lance son nouveau label Urban Link. Ce dernier propose des récits orientés Young adult, un public adolescent entre 13 et 18 ans.

Ce récit est scénarisé par Mariko Tamaki dont j’ai déjà parlé dans un Question de Style et dessiné par Steve Pugh. Aimant énormément les deux artistes, j’attendais beaucoup de ce récit. Je n’ai pas été déçu du tout !

Une plongée dans l’univers des drag queens

Ce récit sur Harley Quinn se focalise en effet sur un groupe de drag queens. Harleen arrive à Gotham et va habiter chez Mama, une connaissance de la famille qui dirige un club. Dans le même temps, elle va aller au lycée où elle va rencontrer Ivy, jeune militante écologiste et féministe.

Très clairement, on a affaire à une réinvention des personnages. Et elle fonctionne vraiment bien. Harley est délurée, a son propre vocabulaire et surtout, elle cherche à choisir son destin. Ivy est aussi très agréable à suivre, son tempérament a été affirmé et la présenter comme une force positive fait beaucoup de bien au personnage. Mariko Tamaki a l’intelligence de ne pas la rendre caricaturale. Ses combats éthiques sont à l’ordre du jour et leur rendu dérangera surtout les allergiques aux luttes sociales et environnementales.

L’univers des drag queens est également retranscrit avec un grand respect et on s’attache facilement aux personnages. Pas de clichés ici, cet environnement est traité avec bienveillance. Mama va devoir faire face aux tentatives de rachat des méchants du récit : la famille Kane. C’est d’ailleurs ce qui va révéler Harleen et la transformer en Harley Quinn.

Une histoire d’émancipation

Comme souvent dans les récits Young Adult, c’est une histoire d’émancipation. Une histoire de choix de son destin et de sa vie, alors que le personnage est tiraillé. Ici, c’est exactement le cas puisque Harley va se retrouver prise entre deux combats. Tous deux ont le même objectif à première vue mais les manières d’y arriver sont différentes. L’une cherche à perpétuer la violence systémique, l’autre à trouver une alternative. Deux miroirs déformants, donc, un classique de l’autrice.

Mariko Tamaki prouve son talent de scénariste. Néanmoins, le récit souffre d’un rythme en dents de scie au début. Le scénario prend un peu trop son temps et se disperse avant de trouver sa direction. À partir de là, impossible de décrocher.

Bien entendu, les dessins de Steve Pugh aident à ne pas décrocher du récit. Son utilisation des couleurs est incroyablement intelligente et son trait doux, tout en finesse donne à cette histoire d’émancipation un intérêt supplémentaire.

Bref, cette première publication de Urban Link qu’est Harley Quinn Breaking Glass est de très bonne qualité. Le récit est intelligent, pertinent et offre une Harley à laquelle on peut s’attacher facilement, notamment pour le public cible. Mais pas que !

 

Ils ont kiffé :

 

Vous pouvez retrouver Harley Quinn : Breaking Glass chez notre partenaire Excalibur Comics !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums Harley Quinn Breaking Glass

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #33710
      Comics Grincheux
      Maître des clés

      Cette première publication de Urban Link qu’est Harley Quinn Breaking Glass est de très bonne qualité. Le récit est intelligent, pertinent et offre une Harley à laquelle on peut s’attacher facilement, notamment pour le public cible. Mais pas que !

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Harley Quinn Breaking Glass]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.