Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Batman Infinite tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
17 votants

 

Point(s) fort(s) :


Des dessins à tomber par terre !
Un récit punchy et dynamque qui fait le café !
Des idées et des concepts qui valent le détour...

Point(s) faible(s) :


...mais qui sont totalement sous exploités !
Un batman ruiné qui ne change pas de d'habitude.
L'action au détriment de la construction.


 
En résumé
 

Batman Infinite est dans la droite lignée de Joker War ! Et plus précisément du deuxième tome. A savoir un récit bourré d’action qui est là pour en mettre plein les yeux. L’auteur propose un lore riche et intelligent mais qu’il n’exploite malheuruesement préférant offrir un récit d’action sublimement mis en image.

 
Infos techniques
 

Scénario : James Tynion IV
Dessin : Jorge Jimenez
Encrage : Jorge Jimenez
Couleur : Tomeu Morey
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 6 mois par

 
Dans le détail...
 
 

L’art du relaunch…sans relauncher !

Ce Batman Infinite Tome 1 est la seule fausse relance de l’ère Infinite qui se dessine chez DC comics. Par cela j’entends qu’il s’agit de la suite de la fausse trilogie Joker War publiée par Urban Comics : préquelEventepilogue (qui laisse des séquelles…haha). C’est d’ailleurs surement la raison pour laquelle cette Joker War a traîné en longueur, DC ne voulant pas lancer l’arc suivant de Batman avant  son plan de relance.

Batman Infinite, quand c’est dans les vieux pots…

Avec Batman Infinite, James Tynion continue la route qu’il a commencé à bâtir après sa Joker War. Ici, on nous propose une Gotham plus technologique que jamais, avec une ambiance très Cyberpunk par moments, renfoncée par la colorisation. Une idée étonnante qui change d’une Gotham sombre et lugubre qui fait du bien.

L’auteur en profite pour remodifier l’entourage du chevalier noir avec les personnages d’Harley Quinn et Ghost Maker, pour introduire une nouvelle dynamique qui va de pair avec le choix d’un Bruce Wayne ruiné et donc sans ressource.

Et c’est sur ce dernier point que l’on peut s’avérer très déçu. En effet, on ne ressent absolument pas cet aspect dans le récit. C’était l’occasion de jouer une carte plus terre à terre, par le biais d’enquête et d’infiltration mais non. En définitive, tout est encore une fois misé sur l’action et le grand spectacle.

De nouveaux clans, comme celui de Miracle Molly qui offre aux gens la possibilité de rebooter son cerveau pour oublier ses traumas et repartir dans une nouvelle dynamique. Intéressant, mais encore une fois peu exploité.

De même; l’intrigue prend racide dans Future State avec un épouvantail en menace de fond qui va permettre à l’élaboration du plan Magistrat et des PeaceKeeper (sorte de superflic censé lutter contre le crime et remplacé les héros costumé). Ainsi, malgré le clacissisme de l’idée on aurait pu imaginer une nouvelle dynamique pour Gotham, mais non. Encore une fois tout cela est vite sacrifié sur l’autel du spectaculaire.

Une relance au gout de gâchis ?

Alors oui, si vous lisez ces lignes vous devez vous dire que cette relance rate totalement le coche. Et il y a du vrai. Mais tout n’est pas si noir.

Le principal défaut de ce récit réside dans sa “non exploitation” de tous ces concepts qu’il met en avant. Le problème étant que ces concepts sont vraiment intelligents et auraient pu apporter beaucoup !

Mais le choix est fait pour offrir un gros divertissement blockbuster sans aller plus loin. Et finalement ça fonctionne. En effet on ne s’ennuie pas du tout à la lecture. C’est bourrin et fun. Et si c’est ce que vous cherchez alors tant mieux ! Mais si vous souhaitiez quelque chose qui aille plus loin, alors vous risquez d’être un peu déçu !

Artistiquement Infinite ?

Clairement le constat aurait ête plus salé sans la présence de Jorge Jimenez au dessin. Même si il ne peut pas tout sauver, c’est un réel plaisir de se régaler de son trait ultra dynamique avec une richesse dans les détails et le découpage !

L’artiste est en forme et il fait sans aucun doute parti des artistes les plus doués de sa génération. Un artiste star que l’on aime suivre et qu’on a hâte de voir evoluer encore et encore au fil des projets !

Batman Infinite Tome 1 vient offrir au fan de la chauve souris un récit d’action survolté qui saura vous transporté avec ses dessins incroyables. Un récit de qualité mais qui manque le coche pour rester véritablement dans les mémoires !

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


 
Thésard dans sa dernière ligne droite. Passionné de récits d'aventures (policier, SF, Fantasy, S-H...) que ce soit en Film, séries, jeux videos, romans et bien sur l'ensemble du 9e art !


Vos commentaires :

Accueil Forums Batman Infinite tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #41344

      Batman Infinite est dans la droite lignée de Joker War ! Et plus précisément du deuxième tome. A savoir un récit bourré d’action qui est là pour en mettre plein les yeux. L’auteur propose un lore riche et intelligent mais qu’il n’exploite malheuruesement préférant offrir un récit d’action sublimement mis en image.

      [Retrouvez l’article de loic-kernoutlook-fr à l’adresse Batman Infinite tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.