Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Shaolin Cowboy par Darrow : Une oeuvre culte et unique.

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
8 votants

 

Point(s) fort(s) :


Son dessin virtuose et foisonnant, qui impressionne par sa richesse et sa précision.
Son humour noir et décalé, qui joue avec les codes du genre et multiplie les références culturelles.
Son originalité et sa créativité, qui font de cette série une œuvre culte et inclassable.


 
En résumé
 

Shaolin Cowboy, c’est l’histoire d’un moine bouddhiste adepte des arts martiaux. Il parcourt un monde post-apocalyptique peuplé de zombies, de mutants, de ninjas et de créatures en tout genre. Armé d’un bâton à double tronçonneuse, il affronte ses ennemis avec une violence et une inventivité sans limites.

 
Infos techniques
 

Scénario : Geof Darrow
Dessin : Geof Darrow
Couleur : Dave Stewart
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 2 juin 2023 par

 
Dans le détail...
 
 

Avec l’arrivée imminente du tome 4 de Shaolin Cowboy chez Futuropolis, intitulé en VO “Cruel To be Kin”, il me semble de bon ton de vous faire une rétrospective de l’œuvre grandiloquente de Geof Darrow, le maniaque du détail.

Shaolin Cowboy, c’est l’histoire d’un moine bouddhiste adepte des arts martiaux. Il parcourt un monde post-apocalyptique peuplé de zombies, de mutants, de ninjas et de créatures en tout genre. Armé d’un bâton à double tronçonneuse (entre autres!), il affronte ses ennemis avec une violence et une inventivité sans limites.

Mais Shaolin Cowboy, c’est aussi et surtout un festival graphique. C’est aussi une débauche de détails et de références qui font de chaque planche une œuvre d’art. Geof Darrow nous offre également un spectacle visuel époustouflant, où chaque case regorge de détails à découvrir. Il nous plonge dans un univers délirant et absurde. L’humour noir et le second degré sont omniprésents.

Shaolin Cowboy est une série qui ne ressemble à aucune autre. Elle défie en effet les codes du genre et nous fait voyager dans l’imaginaire foisonnant d’un auteur hors norme.

Dans cet article, je vais vous présenter les trois premiers tomes de la série, qui ont été publiés chez Futuropolis en France. Je vais vous parler de leur contenu, de leur style et de leur intérêt. Je vais aussi vous donner mon avis personnel sur cette série, qui est pour moi l’une des plus originales et des plus impressionnantes du monde du comics.

Shaolin cowboy par Darrow

Geoff Darrow : le génie du détail

Qui se cache derrière Shaolin Cowboy, cette série délirante et démesurée ? C’est Geof Darrow, un dessinateur américain né en 1955 à Cedar Rapids dans l’Iowa. Après des études aux beaux-arts de Chicago, il travaille dans l’animation et rencontre Moebius sur le tournage du film Tron en 1982. Celui-ci lui propose alors de collaborer avec lui sur plusieurs projets, dont La Cité Feu. Ensuite, il fait la connaissance de Frank Miller, avec qui il réalise deux séries cultes : Hard Boiled en 1990 et Big Guy and Rusty the Boy Robot en 1995. Ces deux œuvres lui valent en définitive deux prix Eisner du meilleur dessinateur/encreur et du meilleur auteur. Il participe en outre à l’adaptation en dessin animé de Big Guy and Rusty the Boy Robot en 1999.

Parallèlement, il travaille avec les sœurs Wachowski sur le film Matrix en 1998. Il conçoit le design des machines et réalise une partie du storyboard. Il envisage même de réaliser un dessin animé sur l’univers de Matrix. Enfin, il se lance dans son projet personnel : Shaolin Cowboy. Il crée, écrit et dessine cette série qui mêle western, kung-fu et fantastique. Il s’inspire de ses influences variées, allant du cinéma de Sergio Leone à celui de John Woo, en passant par la bande dessinée européenne et le manga. Shaolin Cowboy est publié de façon irrégulière par Burlyman Entertainment entre 2004 et 2007. C’est ensuite Dark Horse Comics qui publie le titre à partir de 2013. C’est Futuropolis qui publie le titre en France.

Shaolin cowboy par Darrow

Shaolin Cowboy par Darrow : des récits décalés et débridés

La série se compose de plusieurs arcs narratifs, qui n’ont pas forcément de lien entre eux. Chaque arc propose un scénario délirant, où le héros doit faire face à des situations improbables et des ennemis farfelus.

Le 1er arc, intitulé “Start Trek“, met en scène le combat entre Shaolin Cowboy et un crustacé géant qui veut se venger de la mort de sa famille; en effet, il semblerait que notre héros ait mangé sa famille lors d’un buffet à volonté. Dans le second volume, “Buffet à volonté“, le Shaolin Cowboy doit faire face à une horde de zombies dans un combat épique qui s’étale sur un plan séquence de près de 140 pages. Enfin, dans le dernier publié par Futuropolis, “Le Jambon, Le Bouddha et Le Tourteau“, Le Shaolin Cowboy se dirige vers la ville de Palinbush. Il ne doute alors à aucun moment qu’il va devoir faire face à de vieux ennemis (dont un cochon géant ninja et une nazi possédée par un tourteau!).

Chaque récit est prétexte à des scènes d’action spectaculaires, où la violence est poussée à l’extrême et l’humour omniprésent. Les dialogues sont rares et souvent absurdes, laissant la place au dessin pour exprimer le mouvement et l’émotion. Les récits ne cherchent pas à être cohérents ou crédibles, mais à offrir un divertissement décalé et débridé. On est constamment pris en défaut par l’originalité du titre. L’histoire est complètement folle, rappelant les délires non-sensiques de Edika. Et on rit souvent à gorge déployée devant la folie des situations et les quelques punchlines.

Shaolin cowboy par Darrow

Shaolin Cowboy par Darrow : un dessin virtuose et foisonnant

Quelle est la particularité du dessin de Geof Darrow ? C’est sa capacité à créer des planches d’une richesse et d’une précision incroyables. Chaque case est un véritable tableau, où le moindre détail est soigné et réaliste. Que ce soit les personnages, les décors, les objets ou les animaux, tout est dessiné avec un souci du réalisme et de la proportion. Le dessin de Darrow est un mélange d’influences européennes, notamment Moebius et Bilal, et de influences japonaises, notamment Otomo et Tezuka.

Mais le dessin de Darrow n’est pas seulement réaliste, il est aussi dynamique et inventif. Il utilise des cadrages audacieux, des perspectives vertigineuses et des effets de mouvement saisissants. L’artiste met aussi en scène des scènes d’action spectaculaires, où les combats s’étalent sur des dizaines de pages. Il crée des créatures fantastiques, comme des zombies, des ninjas ou des démons géants. Il joue avec les codes du genre et multiplie les références culturelles.

Le dessin de Darrow est un spectacle visuel unique, qui impressionne par sa maîtrise technique et sa créativité débordante. C’est un dessin qui se savoure comme une œuvre d’art, qui invite à la contemplation et à la découverte.

Shaolin cowboy par Darrow

Shaolin Cowboy : une œuvre culte et inclassable

Shaolin Cowboy est une série qui ne ressemble à aucune autre, qui défie les conventions et qui offre un divertissement décalé et débridé. C’est une série qui impressionne par son dessin virtuose et foisonnant, qui crée un univers délirant et absurde. C’est également une série qui se savoure comme un hommage sincère et un défi artistique.

Shaolin Cowboy est le fruit du génie de Geof Darrow, un auteur hors norme qui maîtrise à la perfection la narration séquentielle et graphique. C’est un auteur qui mêle ses influences variées, allant du cinéma de Sergio Leone à celui de John Woo, en passant par la bande dessinée européenne et le manga. C’est un auteur qui nous fait voyager dans son imaginaire foisonnant, où l’humour noir et le second degré sont omniprésents.

Shaolin Cowboy est une œuvre culte, qui mérite d’être découverte et appréciée par tous les amateurs de comics. C’est une œuvre qui vous marquera par sa singularité et sa beauté.

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Enfant des années 80 biberonné à Strange, je suis un éternel ado dans un corps de vieux con. Fan irréductible de Frank Miller et Alan Moore, je prends aussi du plaisir dans toutes sortes de genres.


Vos commentaires :

Accueil Forums Shaolin Cowboy par Darrow : Une oeuvre culte et unique.

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Zouzeman, le il y a 1 année.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #44523
      Zouzeman
      Participant

      Shaolin Cowboy, c’est l’histoire d’un moine bouddhiste adepte des arts martiaux. Il parcourt un monde post-apocalyptique peuplé de zombies, de mutants, de ninjas et de créatures en tout genre. Armé d’un bâton à double tronçonneuse, il affronte ses ennemis avec une violence et une inventivité sans limites.

      [Retrouvez l’article de zouzeman à l’adresse Shaolin Cowboy par Darrow : Une oeuvre culte et unique.]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.