Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Savage

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Une lecture rapide et prenante
C’est très très joli

Point(s) faible(s) :


Manque d’originalité
Récit court sonnant comme une longue introduction


 
En résumé
 

Savage est une origin story trop classique, qui si elle est prenante, divertissante et graphiquement splendide, a un goût d’inachevé. La faute à son manque d’originalité, et un récit sonnant comme une longue introduction bien trop sage. Mais au vu du cliffhanger final, c’est une affaire à suivre…

 
Infos techniques
 

Histoire : B. Clay Moore
Dessin : Clayton Henry, Lewis Larosa
Couleur : Brian Reber
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

L’avis de Ginlange : 

B

liss comics nous sort le 9 novembre le récit complet Savage, publié outre-Atlantique chez Valiant entre Novembre 2016 et Février 2017, 4 issues nous présentant de nouveaux personnages pour un récit totalement déconnecté de l’univers Valiant, du moins pour l’instant…

De nos jours, Kevin est un célèbre footballeur sur le déclin qui se trouve dans son avion privé, avec sa femme et son fils, pour aller redorer sa réputation sur le terrain. Malheureusement un orage va éclater. Miraculeusement, la petite famille réussit à survivre au crash et se retrouve sur une île que l’on suppose déserte et tout à fait normale… En fait non, elle est dangereuse et coincée à l’ère disons… Préhistorique.

Le point fort du récit est sans nul doute sa narration sans faille, la lecture est fluide, les pages volant à un rythme effréné. Alternant régulièrement entre passé et présent, Savage est un plaisir de lecture, prenant et divertissant. Les pages contant le passé sont signées Clayton Henry tandis que le présent est dessiné par Lewis Larosa. Le contraste entre l’arrivée sur l’île, la découverte des lieux et les dramatiques événements qui vont en découler contrastent d’autant mieux avec la perte d’humanité et la sauvagerie du présent. Henry signant comme à son habitude des pages d’une grande fraîcheur, lumineuses et précises, alors que Larosa va par un trait dur et ultra réaliste, rendre le récit plus sombre et dangereux. Graphiquement, le titre impressionne donc, avec deux artistes très à l’aise, mention spéciale aux planches de Lewis Larosa qui visiblement s’éclate à dessiner cette terre sauvage et ses dinosaures qui le sont tout autant.

Mais ce court récit sonne véritablement comme une longue introduction. L’univers nous est bien présenté, les personnages également, malheureusement 4 chapitres laissent peu de place à l’installation de véritables intrigues. Après un cliffhanger final, Savage ressemble à ce titre plus à une origin-story nous présentant un personnage qui va surement prendre place dans l’univers Valiant. Je suis donc resté sur ma faim après une lecture prenante mais rapide, divertissante mais avec un goût d’inachevé. Sentiment accentué par le manque d’originalité du récit. Les aventures en terre hostile de cette famille et de KJ en particulier sont divertissantes mais jamais surprenantes. Les avancées de l’intrigue étant attendues et empreintes d’un sentiment de déjà-vu. Il me faudra donc attendre la suite de ce récit pour juger du potentiel du titre et de ce nouveau personnage, sauvage mais un brin trop sage.

Savage est une origin-story trop classique, qui si elle est prenante, divertissante et graphiquement splendide, a un goût d’inachevé. Affaire à suivre…

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Savage

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Ginlange, il y a 1 semaine et 5 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #22915

    Ginlange
    Modérateur

    Savage est une origin story trop classique, qui si elle est prenante, divertissante et graphiquement splendide, a un goût d’inachevé. La faute à son manque d’originalité, et un récit sonnant comme une longue introduction bien trop sage. Mais au vu du cliffhanger final, c’est une affaire à suivre…

    [Retrouvez l’article de ginlange à l’adresse [Review] Savage]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.