Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Magic the gathering (MTG) : Chandra Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


Illustrations agréables
Colorisation efficace

Point(s) faible(s) :


Pas de rappel du contexte
Scénario classique et peu intéressant
Caractérisation des personnages faiblarde


 
En résumé
 

Une adaptation du célèbre jeu de cartes qui souffre d’un scénario fade et attendu. Le manque de contextualisation de l’univers de Magic laissera le néophyte totalement froid . Les fans, eux, auront du mal à trouver leur compte dans un titre assez banal.

 
Infos techniques
 

Histoire : Vita Ayala
Dessin : Harvey Tolibao
Couleur : Joanna Lafuente
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 5 mois par

 
Dans le détail...
 
 

It’s (not) a kind of Magic

Magic The Gathering (MTG) : Chandra tome 1 est un comics adaptant de l’univers du célébrissime jeu de cartes à collectionner Magic. C’est HiComics qui en signe l’édition française, signant un joli coup. Chandra est une Planeswalker : elle peut se mouvoir entre les différentes dimensions du monde propre à Magic. Défendant les plus faibles de l’oppression grâce à ses immenses pouvoir pyrokinésiques, elle se retrouve confrontée à sa némésis : Tibalt, un Planeswalker démoniaque.

L’avis de Prime Sinister :

C’est sans a priori que je me lançai dans la lecture de cette adaptation comics de MTG avec Chandra. Mes contacts avec le jeu de cartes remontent à plus de 20 ans. A l’époque de la sortie du cycle Fortress pour les connaisseurs. Toutefois, je garde un bon souvenir de son univers, malgré un manichéisme très prononcé. Les méchants y étaient (dans mes souvenirs) très vilains et laids alors que les gentils apparaissaient plein de bonté et magnifiques.

Magic le jeu bénéficie par ailleurs d’illustrations de très très grande qualité, et je me souviens avoir passé des heures à m’émerveiller devant les graphismes des cartes en lisant le magazine spécialisé Lotus Noir. Je peux même l’avouer sans honte, j’étais nul à Magic, parce que je préférais choisir les cartes que je jouais en fonction de leur illustration plus que de leur pouvoir.

Un scénario vide et confus

La lecture de ce comics Chandra fût une tannée. Bien que le recueil ne compte qu’un peu moins de 100 pages, je dus m’y reprendre à 5 fois pour le finir. Celui-ci ne finissant de me tomber des mains.

Première raison, le contexte qui me laisse perplexe et hermétique. Ce premier volume semble prendre place après la guerre des Sentinelles. Aucune explication quant aux tenants et aboutissants de ce conflit n’est dévoilé. J’eus la forte impression de me retrouver parachuté dans l’histoire. Et les intrications avec l’intrigue de ce recueil m’eurent semblé assez fortes pour que cela gâche mon expérience de lecture.

Deuxième raison, l’histoire en elle-même n’offre pas grand chose d’intéressant. La caractérisation de Chandra est basique. Une jeune fille dotée de puissants pouvoirs décide de les utiliser pour faire le bien. Pourtant, cela crée de fortes inquiétudes parmi ses proches. Tante May, es-tu là ? Et le coup de l’antagoniste qui a des pouvoirs tout aussi puissants mais qui lui décide de faire le mal, c’est vu, revu et encore vu

Quant c’est bien fait, cela peut s’avérer agréable, je ne m’attends pas à ce que chaque titre que je lis renouvelle le genre, bien sûr. Mais là, non. Les dialogues sonnent faux, les personnages sont creux, sans travail psychologique, les situations attendues. Le recueil se résume au final à une course poursuite inter-dimensionnelle entre-coupée de bastons.

Comme pour le jeu, les illustrations sont belles

C’est au final du côté des illustrations que je trouve de quoi sauver le titre. Le trait d’Harvey Tolibao rendent hommage au dynamisme et à la sensation d’action effrénée de l’histoire. On retrouve dans son style un petit je-ne-sais-quoi de Juàn José Ryp. Cette ressemblance est sûrement renforcée par le travail de colorisation de Joanna Lafuente dont la palette vive aux rouges crasseux permet de soutenir le côté violent des bataille et le caractère pervers de Tibalt. Vraiment dommage que le travail d’écriture ne soit pas là pour donner de la vie au titre et que seuls les graphismes remplissent cet office.

Bref, cette adaptation en comics de MTG : Chandra souffre d’un scénario fade et attendu. Le manque de contextualisation de l’univers de Magic laissera le néophyte totalement froid et j’ai du mal à croire que les fans de la licence trouveront leur compte dans un titre assez banal. Banal, pour rester modéré.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Business-man de petite envergure, professionnel de santé, pratiquant d'arts martiaux, joueur de jeux de plateaux, lecteur de comics, fan de littérature US


Vos commentaires :

Accueil Forums Magic the gathering (MTG) : Chandra Tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #33690
      PrimeSinister
      Modérateur

      Une adaptation du célèbre jeu de cartes qui souffre d’un scénario fade et attendu. Le manque de contextualisation de l’univers de Magic laissera le néophyte totalement froid . Les fans, eux, auront du mal à trouver leur compte dans un titre assez banal.

      [Retrouvez l’article de primesinister à l’adresse Magic the gathering (MTG) : Chandra Tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.