Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Joker vs the Mask

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une réédition VF attendue.
2 cross-over, fun pour l'un, corrosif pour l'autre.
Compilation jubilatoire.

Point(s) faible(s) :


Pas forcément pour tout public...surtout en 2nde partie.


 
En résumé
 

Lors d’une expédition punitive au musée de Gotham, le Joker et Harley Quinn tombent en possession d’une curieuse relique : un masque vieux de plus de 2 000 ans, investi des pouvoirs du dieu démoniaque Loki. Après avoir éprouvé ses nouvelles capacités sur un Chevalier Noir complètement dépassé, le Joker s’apprête à donner à Gotham son plus beau spectacle comique… ou à lui faire définitivement passer l’envie de rire…

 
Infos techniques
 

Scénario : Henry Gilroy, John Arcudi et Alan Grant.
Dessin : Ramon F. Bachs et Doug Mahnke.
Encrage : Howard M. Shum & Keith Williams.
Couleur : Dave McCaig et Francesco Pozi.
Editeur :
 
Editeur VO : ,
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

“Why so Smokiiiiin’ ?!!!!”

C

ross-over réédité cette année entre trois personnages aussi délurés et trash les uns que les autres. En effet le Mask des comics a toujours été bien plus border-line que son alter-égo vu dans l’adaptation cinématographique de 1994 avec Jim Carrey & Cameron Diaz. Quoi de mieux donc que de confronter ce personnage trash des éditions Dark Horse Comics , créé entre autres par John Arucdi et Doug Mahnke, à deux autres personnages tout aussi fous et délurés chez DC Comics. C’est donc avec le Joker puis Lobo que The Mask se confrontent entre les années 1997 & 2000.

Joker vs. the Mask

Bonne excuse scénaristique pour le Joker de trouver les masque du Dieu de la Malice nordique, Loki , dans un musée pour mettre plus encore plus le chaos dans Gotham City qu’à l’accoutumée. Malgré ce fait, le récit reste assez lissé afin de plus coller au personnage du Mask repris dans le film de Chuck Russell en 1994 et avec la série animée Batman de 1992. Il n’en reste pas moins une très bonne idée de la part de Henry Gilroy, auteur ayant beaucoup œuvré sur les comics désormais “Legends” de Star Wars. Des clins d’œil aux deux univers donnent une grosse pêche générale et mettent en avant le fusionnement idéal de deux personnages iconiques et diablement adorés par les fans de comics.

Graphiquement, le trait très cartoony de Ramon F. Bachs colle parfaitement à l’ambiance de ce récit et à l’esprit de la série animée DC/Warner Bros Studios d’antan de Bruce Timm & Paul Dini ainsi qu’à celle du film qui a fait exploser Jim Carrey . Il faut dire que l’illustrateur ibérique a de l’expérience avec la BD américaine. Il œuvré autant chez DC que Marvel ou chez des indépendants comme Dark Horse. De par son expérience, il a pu pleinement se lâcher sur ce récit cross-over humoristique.

Lobo vs. The Mask

La seconde partie se veut bien plus trash, gore et irrévérencieuse que la première. Elle met en avant la rencontre entre Lobo, le dernier des Czarniens, et la personnification du Dieu Loki. Un cross-over qui se veut bien plus sombre, violent et rempli d’hémoglobine . John Arcudi et Alan Grant se lâchent fortement dans l’écriture avec ces deux personnages. On retrouve bien le “Mask” des comics Dark Horse ( réédité chez chez Delirium). Un personnage bien plus horrible & chaotique  que celui de son adaptation du 7eme art. Ajouté un Lobo tout aussi violent et sanguinaire et on a le cocktail parfait de la BD délurée, sauvage et politiquement incorrect qui soit.

Du côté des planches, on retrouve Doug Mahnke. L’artiste U.S connait par cœur le personnage du Mask. Il l’a dessiné pour Dark Horse et c’est un habitué de l’univers DC Comics (Green Lantern, Superman, Justice League…). Son trait et son style font mouche surtout dans les scènes les plus violentes et sanguinolentes qui soient où personne n’est épargné.

Vous l’aurez compris pour ce recueil de compilation : c’est 2 parties avec  2 salles et 2 ambiances. Une première partie qui s’apparente à la série animée “Batman” de 1992 ainsi qu’au film “The Mask” de 1994, et une seconde partie bien plus proche du “Mask” de son comic-book d’origine. Certes, ce n’est pas forcément de l’inoubliable dans le monde des comics. Mais ces cross-over ont été conçus pour ce qu’ils sont, des récits assumés & déjantés chacun à leur niveau. Ils ne faudra pas forcément le mettre sous le yeux de jeunes lecteurs, surtout pour sa seconde partie (Lobo/Mask).

Belle proposition de la part d’Urban Comics que de proposer une réédition complète avec deux cross-overs du Mask de Dark Horse Comics avec des bad-guys de l’univers DC. Un recueil qui se distingue par les propositions de ses 2 parties : un Joker vs The Mask fun et déluré pour tout public et un Lobo vs The Mask, trash, violent et politiquement incorrect, pour public averti. Une belle pièce pour les fans des personnages mis en avant ou pour tout fan de rencontres improbables dans les cross-over du 9ème art.

 

Retrouvez Joker vs The Mask chez Excalibur Comics !

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Trentenaire originaire du Grand Ouest. Fan de ciné, de comics, de SF, d'Heroic Fantasy. Bercé par les années 80, forgé par le années 90, mes goûts pour la pop culture de ces deux décennies précises s'y retrouvent. Les années 80 m'ont fait découvrir les comics via les éditions Lug et l'univers Star Wars.


Vos commentaires :

Accueil Forums Joker vs the Mask

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40759
      Kit Fisto
      Modérateur

      Lors d’une expédition punitive au musée de Gotham, le Joker et Harley Quinn tombent en possession d’une curieuse relique : un masque vieux de plus de 2 000 ans, investi des pouvoirs du dieu démoniaque Loki. Après avoir éprouvé ses nouvelles capacités sur un Chevalier Noir complètement dépassé, le Joker s’apprête à donner à Gotham son plus beau spectacle comique… ou à lui faire définitivement passer l’envie de rire…

      [Retrouvez l’article de kit-fisto à l’adresse Joker vs the Mask]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.