Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Suicide Squad Renégats par Tom Taylor

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
13 votants

 

Point(s) fort(s) :


De nouveaux personnages attachants, en forme de manifeste à la diversité.
Un scénario très bien rythmé.
Les dialogues, excellents.

Point(s) faible(s) :


Mais un scénario parfois inutilement tortueux.
L'annual, sympathique mais ne servant à rien.


 
En résumé
 

Suicide Squad Renégats est une très bonne série d’action. Ponctué de moments d’action ultra-stylisés, le comics n’oublie pas de développer des personnages attachants. Heureusement car vouloir créer autant de nouveaux personnages était une prise de risques.

 
Infos techniques
 

Scénario : Tom Taylor, Joshua Williamson
Dessin : Bruno Redondo, Daniel Sampere, Stephen Segovia, Brandon Peterson, Carlo Pagulayan
Encrage : Juan Albarran, Brandon Peterson, Jason Paz
Couleur : Adriano Lucas, Hi-Fi
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 3 décembre 2020 par

 
Dans le détail...
 
 

Révolution diversifiée !

Avec Suicide Squad Renégats, Tom Taylor nous embarque dans une nouvelle série qui chamboule totalement l’équipe ! Accompagné de son acolyte de Injustice, Bruno Redondo, ils créent de nouveaux personnages : les Révoltés (ou Revolutionnaries en VO) qui vont accompagner la Suicide Squad.

Nouvelle Suicide Squad ultra-efficace !

Le roster se compose ainsi de personnages connus comme Harley, Deadshot ou Shark mais aussi des moins connus comme Zebraman. Et les Révoltés complètent le casting. Autant le dire, cette nouvelle équipe fonctionne très bien. Tom Taylor parvient très rapidement à construire leur personnalité et à les rendre attachants. Ce qui m’a séduit, c’est qu’ils sont très différents du tout-venant. Un des personnages, Aerie est non-binaire et le traducteur respecte cela en utilisant « iel ». Un excellent point pour la traduction, donc. Également, Osita, la leader est une ex-militaire très musclée. Des profils de ce type, le titre en regorge. Comme souvent dans son travail, Tom Taylor aime mettre en avant la diversité et cela fait plaisir.

Des renégats cinglés

Et donc, il va se servir de ces deux équipes et les mettre ensemble pour tisser un récit d’action très efficace. La Suicide Squad a connu un changement de direction. Exit Amanda Waller, donc et bienvenu à Lok, un horrible militaire, encore plus tyrannique que Waller. Avec Suicide Squad Renégats, Tom Taylor bouleverse donc les habitudes du lectorat de l’équipe. Et ce n’est pas tout car le scénario regorge de moments de tensions. L’équipe mérite son nom et il va y avoir des morts, des retournements de situation, etc. Et, au milieu de ça, les auteurs parviennent à construire des personnalités attachantes. Pire, j’ai réussi à m’attacher à Deadshot, chose que je pensais impossible. Le travail d’écriture est excellent grâce à des dialogues qui sonnent toujours juste. On évite aussi un sentiment de trop-plein car chaque personnage parvient à avoir un grand moment.

Je reprocherai juste à Tom Taylor d’être parfois inutilement tortueux, cherchant parfois trop à nous épater plutôt qu’à construire des numéros sobres. L’intrigue est également assez classique, utilisant des ficelles que l’on voit souvent à l’avance et qui perdent un peu en impact à la relecture. Finalement, il faudra compter sur la deuxième et dernière partie pour avoir suffisamment de recul sur une intrigue clairement construite sur onze numéros.

Un travail visuel stylisé !

Du côté des dessins, Bruno Redondo assure et nous régale. Ses compositions rendent hommage à tout un pan du cinéma série B. Tout est fluide et parfaitement clair. Le dessinateur parvenant à faire de la violence de manière très intelligente et stylisée, afin d’éviter du gore à outrance. Daniel Sampere le supplée et, même si l’ensemble est moins stylisé, cela n’en demeure pas moins efficace. La colorisation de Adriano Lucas est aussi à saluer puisqu’elle offre également beaucoup de cachet et de style. En effet, c’est le maître-mot de la série. On sent que les auteurs se sont éclatés à construire des planches qui ont de l’impact et de la patate. Ils parviennent à singer les meilleurs films d’action et à nous impliquer.

À noter que Urban Comics a ajouté un annual de la série Flash Rebirth avec cette mouture de la Suicide Squad. Sans être extraordinaire, le numéro est récréatif, même si les personnages y deviennent plus unidimensionnels, Captain Boomerang étant ici la star.

Bref, Suicide Squad Renégats par Tom Taylor, Bruno Redondo et Daniel Sampere est une très bonne série d’action. Ponctué de moments d’action ultra-stylisés, le comics n’oublie pas de développer des personnages attachants. Heureusement car vouloir créer autant de nouveaux personnages était une prise de risques. Mais le pari est largement réussi, même si le scénario pourra paraître classique ou trop tortueux.

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Suicide Squad Renégats par Tom Taylor

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #36360
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Révolution diversifiée ! Avec Suicide Squad Renégats, Tom Taylor nous embarque dans une nouvelle série qui chamboule totalement l’équipe ! Accompagné
      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Suicide Squad Renégats par Tom Taylor]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.