Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Strange Adventures

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
14 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un bon polar
Mr. Terrific !

Point(s) faible(s) :


Récit parfois prétentieux
Colorisation des visages


 
En résumé
 

Strange Adventures est un bon titre, dans la plus pure lignée de ce que sait faire Tom King. Avec une gestion des intrigues alléchante et un traitement “policier” agréable, dans un style inutilement prétentieux par moments. Le dessin légèrement retro sait se mettre en retrait pour profiter du récit, même si la colorisation n’est pas toujours des plus adaptées.

 
Infos techniques
 

Scénario : Tom King
Dessin : Mitch Gerards, Evan Doc Shaner
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Adam dure

Strange Adventures nous propose de suivre Adam Strange. Strange est un scientifique qui fût un jour frappé par un rayon mystérieux qui le téléporta à des milliards d’années lumières sur la planète Rann. Il y fonda une famille et défendit son monde d’adoption contre une invasion alien. Adam Strange est désormais le héros d’une guerre qui coûta la vie à sa fille. De retour sur Terre pour vendre sa biographie passionnante, il est accusé par un de ses lecteurs de crimes de guerres. Quand son détracteur est retrouvé assassiné par un tir de pistolaser, tout semble accuser Strange. La ligue de Justice ouvre une enquête et mandate Mr. Terrific pour démêler l’affaire.

Un pur polar

J’avais lu quelques titres de Tom King, notamment en indé. Quand Urban m’a gracieusement envoyé l’ouvrage, je ne savais pas qui en était l’auteur ni qui était Adam Strange. Au bout de quelques pages, j’ai tout de suite reconnu le style narratif. Les dialogues entre Strange et son épouse, la manière de découper les scènes, le caractère fortement introspectif du récit sont tout à fait reconnaissables. La manière de traiter l’intrigue, digne des grands polar hollywoodiens fonctionne parfaitement. On en oublie complètement les capes, les extraterrestres et les blasters. Seuls restent l’enquête, la recherches des incohérences et la compréhension de ce sac de nœud.

Dans Strange Adventures, Tom King reprend des éléments narratifs très à la mode depuis une décennie. A savoir un mélange entre les différentes temporalités sans transitions ni indications. Je pense à True Detective, Westworld entre autres. Pour faire simple, quand il y a des flashbacks, vous ne le savez pas ! Alors parfois l’on arrive rapidement à comprendre “quand” on se situe, parfois non. Je ne suis pas très fan de ce procédé qui complexifie très artificiellement le récit et dénote pour moi d’un manque de savoir-faire pour entretenir le mystère et donner de l’effet aux révélations. Pour le coup, l’intrigue est assez riche et complexe sans en rajouter. Dommage. Il y a bien une astuce mais je ne l’ai remarqué que tardivement.

Enfin, je rajoute que même si j’ai beaucoup apprécié la présence de Mr. Terrific, j’ai trouvé que son traitement frisait parfois le ridicule. Le voir “s’entraîner” avec ses drones volants, à balancer des citations plus mal-à-propos les unes que les autres, m’aura fait lever les yeux au ciel un certain nombre de fois.

Un dessin entre deux mondes lui aussi

Mitch Gerards possède un style qui colle assez particulier dans le monde des comics. Son trait très fin n’est pas sans se rapprocher des lignes utilisées dans la BD Franco-Belge. Cela donne au titre un je-ne-sais-quoi d’agréablement vintage, gentiment désuet. Mais cela rend cependant l’action un petit peu moins tape-à-l’oeil et minore le côté showtime des scènes d’action de Strange Adventures. On admettra cependant volontiers que le cœur du récit ne repose pas sur cet l’aspect.

Toutefois, j’ai peut-être plus de réserves sur la colorisation des parties assurées par Gerads. Particulièrement les jeux de lumières sur les visages. Leur aspect rougeaud, sur les joues et les pointes de nez, donne un air aviné aux protagonistes. Associés à des dents blanches sourire Ultrabrite cela donne leur ajoute un côté carrément flippant. Evan “Doc” Shaner assure le dessin des flashbacks. Ce qui sera pour le lecteur un moyen de se “repérer” dans les (trop ?) nombreuses ellipses narratives. Son style plus policé permet d’assurer une transition en douceur avec le dessin de Gerads. Tant et si bien que l’on pourrait même ne pas se rendre compte du changement d’artiste. Sa colorisation a -elle- le mérite d’être plus tranchée et de rendre les visages des protagonistes plus normaux.

Bref, Strange Adventures est un bon titre, dans la plus pure lignée de ce que sait faire Tom King. On y retrouve à la fois ce qui fait son succès, avec une gestion des intrigues alléchante et un traitement “policier” agréable, dans un style inutilement prétentieux par moments. Le dessin légèrement retro sait se mettre en retrait pour profiter du récit, même si la colorisation n’est pas toujours des plus adaptées.

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Business-man de petite envergure, professionnel de santé, pratiquant d'arts martiaux, joueur de jeux de plateaux, lecteur de comics, fan de littérature US


Vos commentaires :

Accueil Forums Radiant Black Tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #41871
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Irradiant ! Radiant Black débarque avec ce tome 1 après pas mal de bruit du côté des Etats-Unis. Un buzz assez positif avec ce qui semble parti pour ê
      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Radiant Black Tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.