Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Radiant Black Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
9 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un univers qui donne envie de continuer.
Des rebondissements en pagaille.
Des personnages moins lisses qu'il n'y parait.

Point(s) faible(s) :


Les dessins, parfois trop lisses.
Un premier chapitre très classique


 
En résumé
 

Irradiant ! Radiant Black débarque avec ce tome 1 après pas mal de bruit du côté des Etats-Unis. Un buzz assez positif avec ce qui semble parti pour être un nouvel univers de super-héros indépendant. A la barre, on retrouve Kyle Higgins qui semble désormais avoir trouvé son terrain d’aventures préféré avec les personnages proches […]

 
Infos techniques
 

Scénario : Kyle Higgins, Christina Chen
Dessin : Marcelo Costa, Eduardo Ferrigato, Derek Lafuente
Couleur : Marcelo Costa, Miquel Muerto
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 19 mai 2022 par

 
Dans le détail...
 
 

Irradiant !

Radiant Black débarque avec ce tome 1 après pas mal de bruit du côté des Etats-Unis. Un buzz assez positif avec ce qui semble parti pour être un nouvel univers de super-héros indépendant. A la barre, on retrouve Kyle Higgins qui semble désormais avoir trouvé son terrain d’aventures préféré avec les personnages proches du sentai.

Ancré dans du social

Des Power Rangers à Ultraman, il semble clairement passionné par ce type de super-héros mais aussi par bien d’autres éléments. Son run de Nightwing montrait qu’il aimait les héros positifs, naïfs mais un brin torturés. C’est la formule qu’il emploie en nous présentant Nathan Burnett, trentenaire fauché, sans emploi, obligé de retourner vivre chez son père qui ne cesse de le juger sur la manière de mener sa vie. Un quotidien pourri ou morose selon ce que l’on préfère. Kyle Higgins nous installe dans un contexte très actuel, où de nombreux jeunes trentenaires ont perdu leur emploi et doivent retourner vivre chez leurs parents.

Un bon point permettant d’installer la série dans un environnement tangible et crédible. Et Nathan ne sera pas seul dans cette affaire, d’autres personnages interviendront, montrant des individus travaillés et un scénariste qui n’hésite pas à verser dans le social. Il reste très léger, plus souvent factuel, décrivant des situations dramatiques plutôt que de commenter.

Un grand pouvoir implique de grandes qualités !

Mais du coup, le Radiant Black, c’est quoi ? Eh bien, un pouvoir qui se manifeste face à Nathan et lui offre un costume et des pouvoirs lui permettant d’accéder à une nouvelle vie. Un véritable super-héros, stoppant les criminels du quotidien avant qu’une autre menace ne débarque. La force du récit, c’est de nous prendre par surprise. Là où on pense avoir tout deviné, Kyle Higgins va nous surprendre, multipliant les twists et déjouant nos attentes et nos idées préconçues. Là où on pense suivre un personnage lambda, proche de Peter Parker, on se retrouve face à un univers plus large qui va totalement exploser à la fin du tome 1. Le final nous prend par surprise et on a très, très hâte de découvrir la suite.

Du côté des dessins, c’est moins spectaculaire. Le trait de Marcelo Costa est assez lisse, proche d’une nouvelle école comics très proche du manga, avec un trait anguleux et des personnages très expressifs et peu de détails. Et la colorisation qu’il réalise lui-même est dans le même ton, elle manque clairement de relief. Pourtant, certains passages sont vraiment éclatants et grâce aux effets spéciaux frappent la rétine de façon durable.

Lorsqu’il est remplacé dans des interludes, le trait est plus agréable, moins lisse. Eduardo Ferrigato propose un trait plus épais, moins lisse et un peu plus intéressant à regarder. Mais c’est surtout Derek Lafuente qui épate. Là, son style est proche du manga, rond et très expressif mais il y a une finesse dans le trait qui est très agréable à contempler. Surtout qu’il est bien aidé par la colorisation tout en douceur de Miquel Muerto. On a donc des dessins en demi-teinte et c’est un peu dommage.

Ce tome 1 de Radiant Black est très chouette à lire. Nous prenant à revers sans cesse, il propose un univers que l’on a hâte de continuer à explorer dans la suite. Il est cependant un peu desservi par des dessins passe-partout, un peu lisses.

 

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Radiant Black Tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #41871
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Irradiant ! Radiant Black débarque avec ce tome 1 après pas mal de bruit du côté des Etats-Unis. Un buzz assez positif avec ce qui semble parti pour ê
      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Radiant Black Tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.