Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Urgence Niveau 3

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Intense, bouleversant
Jamais misérabiliste
Le réalisme des dessins
Une lecture nécessaire


 
En résumé
 

Urgence Niveau 3 est une lecture intense qui vous plonge dans l’enfer des situations humanitaires dramatiques. Doté d’une écriture sensible et très factuelle, le comics frappe fort à travers trois récits puissants qui marqueront l’esprit du lecteur pour ne pas oublier l’existence de telles situations.

 
Infos techniques
 

Histoire : Joshua Dysart, Jonathan Dumont
Dessin : Alberto Ponticelli, Pat Masioni
Couleur : Pat Masioni
Editeur :
 
Publié il y a 4 jours par

 
Dans le détail...
 
 

C’est la crise…

Parler de Urgence Niveau 3 et surtout en faire une chronique n’est pas chose aisée. Bliss Comics, après Love is Love, l’année dernière, frappe encore un (grand) coup en proposant un comics politique pour éveiller les consciences et sensibiliser à une cause importante. Avant toute chose, il faut saluer l’initiative d’un petit éditeur qui ose. Valiant n’est pas l’univers de comics le plus populaire mais il est plus facile à vendre que Urgence Niveau 3.

Mais quelques explications pour le contexte. Le nom du comics fait référence à un code utilisé par l’O.N.U. pour signifier que le seuil maximum de catastrophes humanitaires a été atteint dans une ou plusieurs zones géographiques. Aujourd’hui encore, de nombreux pays sont intégrés dans cette catégorie et le comics propose d’aller explorer trois d’entre eux, en tentant de brosser un portrait complet des urgences que ces pays connaissent.

La première grande qualité de l’ouvrage, c’est qu’il n’oublie pas d’être une œuvre de fiction. Certes, il se base sur des interviews réalisées sur place mais pour autant, le comics n’oublie pas de raconter une histoire. On suit ainsi surtout une employée du Programme Alimentaire Mondial ainsi qu’un de ses collègues. On y voit à la fois leur perte de repères face à une telle situation mais aussi leur arrivisme occidental. Ils sont soit persuadés de pouvoir résoudre tous les problèmes, soit arrogants au point d’en devenir mesquins face aux personnes qu’ils sont censés aider. Sur ce point, le récit n’épargne personne et propose des portraits nuancés. Surtout, il ne plonge jamais dans le misérabilisme, ce qui est un très bon point dans lequel n’importe quel auteur aurait pu plonger facilement. Mais Joshua Dysart n’est pas n’importe qui et son travail sur Harbinger et Imperium l’a déjà montré. Il est au fait de certaines problématiques humanitaires et son travail sur le personnage de Toyo Harada suffit à le prouver. Ainsi, il parvient à créer un comics d’une grande qualité, par la précision et le réalisme des portraits qu’il propose mais aussi par la sensibilité qui s’en dégage. Les dialogues sonnent vrais et le dessin de Alberto Ponticelli et Pat Masioni, lui aussi très réaliste contribue à renforcer une impression de proximité parfois dérangeante. On se sent proche de ces situations pourtant éloignées géographiquement. Malgré ça, il y a quand même quelques défauts, notamment lors du premier chapitre, à la narration un peu étrange, avec des sautes brusques entre l’employée du Programme et une famille irakienne. J’aurais préféré un focus plus précis sur la famille pour ensuite basculer sur l’agent.

Mais l’autre grande force du récit, c’est qu’il est extrêmement factuel. C’est ce qui, à mon sens, écarte l’aspect misérabiliste. Mais c’est aussi grâce à la participation de Jonathan Dumont, le chef du département numérique du WFP. Ce sont les faits qui vont intéresser l’auteur et qui l’aident à mettre en place son récit. Evidemment, ces faits lui permettent de détailler une argumentation âpre et brutale à encaisser : l’impuissance que nous avons face à de telles situations. Une phrase du comics résonne encore dans ma tête, lorsqu’un des personnages explique que l’important pour lui est que des individus dans le monde sachent ce qu’ils endurent pour qu’on ne les oublie pas. Je pense là encore qu’il y a une vraie importance à ce niveau et le comics fait bien de le rappeler. Si en tant qu’individus, nous ne pouvons pas toujours agir financièrement ou directement, on peut le faire en en parlant.

Evidemment, peut-être que c’est mon interprétation personnelle et que je veux y voir une façon de soulager nos consciences. Après tout, le comics ne cherche pas à apporter des réponses ou des solutions. Il dresse des portraits d’hommes et de femmes déchirés par la guerre et par les crises humanitaires où ce sont souvent les mêmes profils de victimes et les mêmes causes qui reviennent. Mais l’œuvre a agi sur moi comme un uppercut. Au vu du volume du comics, je pensais le lire rapidement. A plusieurs reprises, il m’a fallu arrêter la lecture pour reprendre mon souffle et intégrer les informations. Du fait de mon parcours personnel, je suis au fait d’un certain nombre d’événements internationaux mais lire une description aussi factuelle de la souffrance est brutale et il faut se préparer à l’encaisser.

Urgence Niveau 3 n’est donc pas une lecture détente, vous allez en prendre dans la tête et pour pleinement apprécier l’expérience, il faudra peut-être oser remettre en cause certaines préconceptions et réflexes occidentaux. Le dernier chapitre, au Tchad, est ainsi une parfaite description du comportement que nous pouvons avoir en tant que blancs et il est certainement le plus frappant des trois mais aussi celui qui pourra le moins plaire. Son héros a un comportement pénible, hautain, méprisant et cela sans s’en rendre compte. Comme on pourrait l’avoir nous aussi…

Bref, Urgence Niveau 3 est une lecture complexe, aussi délicate que difficile à chroniquer pour la simple raison que si des défauts sont présents, ils ne doivent pas occulter l’importance du comics. C’est un coup éditorial réussi, une lecture qui veut faire prendre conscience d’une réalité que l’on passe trop facilement sous silence et le réussit très bien.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Urgence Niveau 3

Ce sujet a 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 1 jour et 5 heures.

  • Auteur
    Messages
  • #21593

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Urgence Niveau 3 est une lecture intense qui vous plonge dans l’enfer des situations humanitaires dramatiques. Doté d’une écriture sensible et très factuelle, le comics frappe fort à travers trois récits puissants qui marqueront l’esprit du lecteur pour ne pas oublier l’existence de telles situations.

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse [Review] Urgence Niveau 3]

  • #21667

    jonathan dumont
    Participant

    <span style=”caret-color: #000000; color: #000000; -webkit-text-size-adjust: auto; font-family: UICTFontTextStyleBody; font-size: 23px;”>Thank You!</span>

    <span style=”caret-color: #000000; color: #000000; -webkit-text-size-adjust: auto; font-family: UICTFontTextStyleBody; font-size: 23px;”>That’s exactly what I was trying to do with Ethan’s character! It’s very cool that you got that!!</span>

  • #21668

    jonathan dumont
    Participant

    Thank You£ Thats exactly wha I was trying to do with Ethan’s character…so cool that you got that!

  • #21676

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Oh, thank you so much for the comment.

    It was really an intense reading but it was totally worth it and I’m really glad it came out in France. Congratulations to you and all the staff involved for this.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.