Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Strangers in Paradise – Intégrale 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Des personnages toujours aussi excellents
Des dessins sublimes

Point(s) faible(s) :


Peut sembler redondant par moment


 
En résumé
 

Toujours aussi intense, Strangers in Paradise nous plonge au cœur d’une écriture toujours aussi profonde. Impossible de rester impassible !

 
Infos techniques
 

Histoire : Terry Moore
Dessin : Terry Moore
Editeur :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Triangle équilatéral

Après des temps difficiles et la mort de Darcy Parker, il est temps pour nos trois héros et surtout pour Katchoo de remettre la première pour avancer. Mais est-ce vraiment terminé avec les Parker Girls ?

L’avis de Dram00n

Je vais être direct. A la fin de la première intégrale, je n’avais qu’une seule envie, c’était de lire la suite. Malgré la crainte de tourner en rond après la mort de Darcy Parker, je n’ai pas du tout été déçu, c’est même le contraire. Ce second tome est d’une intensité émotionnelle qui ne m’a pas laissé de marbre.

On se replace dans le contexte, David, Francine et Katchoo mènent une vie paisible tous les trois et évidemment, les questions sur les sentiments sont forcément de retour et il n’est pas facile pour chacun d’accepter sa place dans ce triangle amoureux. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’avais initialement peur avant d’attaquer ce second pavé (plus de 800 pages tout de même). Après un premier tome qui nous introduisait à ce trio, ma crainte était d’avoir trop de « Je t’aime, moi non plus » et au final, comme dans le premier volume, de nous attarder seulement sur le cas Katchoo. Mais comme nous le demande si bien Terry Moore dans sa mise en abîme au cours du tome, il faut continuer de lire pour profiter pleinement de l’histoire et sa profondeur.

Contrairement au premier volume de Strangers in Paradise où l’histoire tourne autour de Katchoo et de son passé, on n’est pas en laisse quant à la situation des deux autres protagonistes. Tout au long de la lecture, l’éclaircissement se fait sur les passés de Francine et de David et chacun aura droit à son heure de gloire, à tel point que les informations coulent à flots et que Moore nous laisse remettre certaines pièces dans le puzzle. C’est dans l’utilisation de ses personnages que se trouve tout le talent de Moore et dans leur développement qu’il nous l’expose devant nos yeux.

Si je dois retenir une qualité de ce second volume, c’est évidemment l’écriture de Moore. Cette lecture a été pour moi 800 pages de montagnes russes émotionnelles. Parfois à rire devant certaines situations burlesques et absurdes, je me suis également souvent retrouvé aux bords des larmes. Strangers in Paradise représente aujourd’hui une des œuvres des plus puissantes que j’ai pu lire. C’est avec le cœur serré et les yeux humides que j’ai dû tourner certaines pages et c’est avec l’envie d’en lire toujours plus qu’il m’a été difficile de lâcher ce comics. Comme pour le tome précédent, la maîtrise de Moore sur les personnages féminins fait tout de suite mouche et l’auteur sait comment mettre en avant des thèmes difficiles comme le viol, le harcèlement et la violence avec beaucoup de légèreté, sans jamais tomber dans l’excès ni dans la pitié. On se retrouve à faire face à un discours si calme dans la narration qu’on ne se sent pas agressé par la gravité de la situation et Moore nous laisse évidemment le temps de nous remettre de nos émotions. Intense et puissante, l’écriture de Moore m’a laissé sans voix par moments.

Il n’y a pas vraiment d’évolution dans le style graphique de Moore. Ce dernier fait toujours preuve d’autant de finesse dans ses traits pour les personnages féminins et s’amuse toujours à les mettre autant en valeur. Comme dans le premier volume, le récit n’est pas bourré de personnages masculins et ces derniers ne se démarquent que très rarement par leur style graphique. Enfin, j’ai été ébloui par certains décors justes sublimes et par l’extravagance graphique de certaines situations.

Même si le premier volume était déjà un grand OUI à mes yeux, ce second volume est encore plus grand. Plus intense et plus puissant dans l’écriture, Moore a fait ressortir en moi le panel d’émotions que je peux ressentir. Même si le style graphique n’a pas évolué, il reste de très bonne facture et comme après la lecture de la première intégrale, il me tarde de lire la suite et de retrouver ces personnages auxquels je me suis tant attaché.

 
Passionné de cinéma, séries, sport, biathlon et de comics. Idolâtre Brian K. Vaughan et passionné de comics, je pense être exigeant sur tout mais au final je suis très bon public. Ou l'inverse...