Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Apocalyptigirl

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une vraie personnalité graphique
On y voit des messages si on veut

Point(s) faible(s) :


Vraiment pas simple à résumer


 
En résumé
 

Aria est seule avec son chat, une survivante dans un monde en ruine où la nature reprend ses droits. Cette histoire de science-fiction menée tambour-battant profite d’un graphisme ultra-dynamique, de choix de designs audacieux et d’une touche de poésie. Faut il ajouter que j’ai adoré ?

 
Infos techniques
 

Histoire : Andrew Maclean
Dessin : Andrew Maclean
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Apocalyptigirl nous propose de suivre une jeune fille et son chat au cours de ses pérégrinations dans un monde dévasté. Pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? Oubliez ces questions. Laissez-vous porter et profitez de cet album en gardant les yeux grand ouverts.

L’avis de Matt :

I

l faut tout de suite arrêter de chercher le rationnel avec Apocalyptigirl. Les tenants, les aboutissants et tout ce genre de choses ne vous seront révélés que partiellement et assez tard dans l’histoire, à un moment où, finalement, ils n’ont plus vraiment d’intérêt.
Entre temps, vous aurez parcouru un coin du monde qui porte les stigmates de batailles intenses avec une survivante et son chat. Le style d’Andrew Maclean est fait de partis pris et de trouvailles dans tous les aspects de son dessin. Des lignes marquant le déplacement aux designs des personnages, tout sert un dynamisme assez fascinant.
J’y ai trouvé un petit quelque chose qui m’a renvoyé au Battling Boy de Paul Pope.

L’héroïne est donc une survivante en mission. Elle a l’air de devoir réparer une machine quand elle ne se cache pas dans son refuge, dans un tunnel abandonné, ou essaie d’échapper à des peuplades autochtones. Si la narration est linéaire, les informations parviennent au lecteur dans le désordre (un peu comme cette chronique) mais prendront sens au fil de la lecture (un peu comme cette chronique).

Au commencement, Aria chantonne un chanson en traversant de vastes étendues urbaines dans lesquelles la nature reprend ses droits. Elle fredonne un air d’opéra, tente de réparer une machine et assiste à un coucher de soleil. Une chouette carte postale bucolique une peu girly. Arrive alors le premier combat et on change résolument d’ambiance. Apocalyptigirl s’impose comme un exercice de style graphique et c’est cette atmosphère et ce dessin qui rendent le titre si attachant.
Le titre est très court et pas simple à résumer sans spoilers. Il est aussi très attachant, teinté de poésie et d’humanisme sans être mielleux. En bref, c’est vachement bien. Bourré d’idées, pas très cher, court à lire, il n’a pas cette aspect pompeux qu’on peut parfois trouver dans le post-apo’. C’est du plaisir pur, immédiat et .

On enchaine révélations, poésie et scènes d’action à toute vitesse. La nature de la mission d’Aria permettra d’aboutir à une séquence de fin pleine d’humanisme et de bon sens :

presque SPOILER – cliquer ici pour le lire

quand on regarde les choses de haut, on les appréhende mal. Il faut garder les pieds sur terre pour savoir les comprendre et les aimer.

Apocalyptigirl est donc très aussi, au moins aussi captivant que pénible à résumer.

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


Les mots clé de cet article
Andrew Maclean Apocalyptigirl Drak Horse Paperback

 
Matt est animateur et producteur en radio et en télé depuis 2006. Autodidacte, il lance plusieurs programmes dont C'est Quoi Ton Job ? ou L'Upperground, récompensés par des prix nationaux. Avec La Sélection Comics, il parle de BD américaine au plus d'1.3 million d'auditeurs de Sud Radio, Vibration, Voltage et beaucoup d'autres. Il est le fondateur de LesComics.fr.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Apocalyptigirl

Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  HammerSmith, il y a 2 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #20236

    Matt
    Admin bbPress

    Aria est seule avec son chat, une survivante dans un monde en ruine où la nature reprend ses droits. Cette histoire de science-fiction menée tambour-battant profite d’un graphisme ultra-dynamique, de choix de design audacieux et d’une touche de poésie. Faut il ajouter que j’ai adoré ?

    [Retrouvez l’article de matt à l’adresse [Review] Apocalyptigirl]

  • #20279

    Rouflaquettes
    Participant

    Je n’étais pas du tout attiré par ce titre à l’origine mais plus je lis de reviews, plus je suis intrigué. Je pourrai finir par craquer…

  • #20285

    HammerSmith
    Participant

    Raaaah, oui, moi ça ma fait penser à Akira pour le design de la moto, et Miyazaki pour les robots et la nature… Du même monsieur qui a fait aussi Headlopper.

     

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.