Le 1er collectif comics de France

 


 
 

L’autre Terre Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
6 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une confrontation d'univers bien maîtrisée.
Deux versions d'un héros toutes autant captivantes.
Deux univers parfaitement distincts dans les dessins et couleurs.
Une édition généreuse

Point(s) faible(s) :


Un récit parfois rapide.


 
En résumé
 

L’autre Terre est la rencontre parfaite de deux univers, symbole du changement dans les comics, entre les tons légers d’un âge passé et la violence de l’âge moderne. À partir d’un scénario plutôt classique, la mise en miroir des deux univers permet d’offrir de la profondeur au récit et différentes axes de lecture.

 
Infos techniques
 

Histoire : Tom Peyer
Dessin : Jamal IGle
Encrage : Juan Castro
Couleur : Andy Troy
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Miroir, mon beau miroir…

Delcourt nous propose avec L’Autre Terre Tome 1 la première série d’un nouvel éditeur aux US : AHOY Comics. L’éditeur français sortira également deux autres titres dans l’année (Captain Ginger et Second Coming). Découvrons ensemble ce nouveau venu, et voyons si ses promesses de qualité sont au rendez-vous avec ce premier tome.

L’Homme-Libellule et son partenaire Le Dard ont une vie d’aventures hautes en couleurs. En effet, ils aident la police et arrêtent les méchants sans trop de problèmes. Sur une autre Terre, DragonFly, un autre super-héros, pourchasse les criminels déviants les plus violents et les forces de l’ordre corrompues. Soudainement, ces deux héros intervertissent leurs places et passent dans un univers qu’ils ne maîtrisent pas…

Le choc des Âges

Dans l’Autre Terre, Tom Peyer joue donc avec le principe de réalités alternatives/multivers en nous présentant deux versions d’un super-héros, l’Homme-Libellule/DragonFly. Chacun va se retrouver dans l’univers de l’autre suite à la poursuite d’un même adversaire. Dès les premières pages, l’auteur parvient à installer ses deux univers avec leur héros et l’intrigue principale sans que cela soit confus. On est rapidement pris dans une histoire bien maîtrisée. En effet, on comprend vite que l’enjeu n’est pas tant de remettre chaque version à sa place, mais de les confronter à un reflet négatif de leur monde.

On peut voir dans ses deux versions de la Terre des échos des âges d’argent et âge moderne des comics. On se retrouve ainsi avec des héros déboussolés, devant appréhender un monde qui est loin de fonctionner comme le leur. C’est un peu comme mettre le Batman ’66 dans l’univers du Dark Knight de Miller et inversement. Au delà de leur découverte de “nouvelles règles”, c’est aussi le lecteur qui est interrogé, dans sa perception des choses, ses attentes, mais aussi sa moralité.

Un dernier mot sur les dialogues qui mettent parfaitement dans l’ambiance de chacune des deux Terres !

Des dessins complets

Les planches de Jamal Igle sont belles et suffisamment travaillées pour faire de chaque version de la Terre un monde à part entière. Que ce soit dans les décors ou dans les personnages, il nous immerge pleinement dans ces deux univers. Et pourtant, ses dessins ne peuvent être détachées d’une colorisation parfaitement maîtrisée. Ainsi, Andy Troy offre une palette de couleurs bien spécifique à chaque Terre, répondant parfaitement aux deux tonalités. Les dessins et leurs couleurs nous font alors voyager pleinement dans les deux mondes, renforçant l’immersion par les dialogues évoqués plus haut.

De la générosité

En plus d’un scénario plaisant, ce premier tome est également généreux puisqu’il tient en six numéros/chapitres, format devenu plutôt rare aujourd’hui. On a en effet aujourd’hui des arcs tournant souvent à cinq numéros, voire quatre lors du démarrage d’une série. Delcourt est encore plus généreux en nous offrant en plus deux courts récits ainsi que plusieurs bonus. On va alors retrouver les désormais traditionnelles couvertures, mais également des travaux de recherche sur le comics. On retrouve donc des notes sur la création du comics, le design des personnages, ainsi que quelques croquis de page.

L’autre Terre est la rencontre parfaite de deux univers, symbole du changement dans les comics, entre les tons légers d’un âge passé et la violence de l’âge moderne. La confrontation des deux héros à l’univers de l’autre est l’occasion de nous confronter nous mêmes à la façon dont notre regard a pu évoluer, et nous amène à prendre du recul. À partir d’un scénario plutôt classique, la mise en miroir des deux univers permet d’offrir de la profondeur au récit et différentes axes de lecture.

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Ombre planant au dessus de Lescomics City, traquant sans répit les fautes dans les ruelles de nos articles. Et de temps en temps, il prose sa patte également.


Vos commentaires :

Accueil Forums L’autre Terre Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  ChtiDkois, il y a 1 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #32195

    ChtiDkois
    Participant

    L’autre Terre est la rencontre parfaite de deux univers, symbole du changement dans les comics, entre les tons légers d’un âge passé et la violence de l’âge moderne. À partir d’un scénario plutôt classique, la mise en miroir des deux univers permet d’offrir de la profondeur au récit et différentes axes de lecture.

    [Retrouvez l’article de chtidkois à l’adresse L’autre Terre Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.