Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Deadpool La collection qui tue Tome 1 – Deadpool massacre Marvel

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
5 votants

 

Point(s) fort(s) :


Quelques idées dans les mises à mort
Les dessins sont jolis
Une édition top !

Point(s) faible(s) :


Vide et creux
Deadpool n'est pas drôle


 
En résumé
 

Ce premier tome contient deux récits : Massacre Marvel et Massacre les classiques. Misant sur le seul méta, ils sont navrants, la faute à un essai de réflexion et à une narration qui ne va pas au-delà du concept initial, ce qui est franchement dommage parce qu’il y avait de quoi faire beaucoup mieux.

 
Infos techniques
 

Scénario : Cullen Bunn
Dessin : Dalibor Talajic, Matteo Lolli
Encrage : Sean Parsons
Couleur : Lee Loughridge, Veronica Gandini
Editeur : ,
 
Editeur VO :
 
Publié 12 avril 2019 par

 
Dans le détail...
 
 

La collection qui te tue le cerveau !

Que l’on soit clair : le seul aspect méta de Deadpool n’est pas ce qui me passionne le plus. Ce que j’aime chez lui, c’est le travail sur le personnage, comme Gerry Duggan a pu le faire. Pourtant, le concept de Deadpool massacre Marvel et les classiques de la littérature a quelque chose de joyeusement régressif et je pensais trouver une lecture au moins distrayante.

Je vous annonce la couleur tout de suite, comme ça, c’est fait ?

C’est. Mauvais !

Voilà. Cullen Bunn, au-delà du concept commandé par Marvel et son responsable éditorial, Jordan D. White, n’a aucune idée de comment assembler tout ça. C’est très simple, Deadpool massacre et c’est tout. Cela n’ira pas plus loin et c’est dommage. Dans chaque chapitre, on passe d’un tableau à un autre comme autant de personnage sans qu’il n’y ait autre chose derrière. Pas de réflexion et surtout, pas d’effort dans la construction narrative.

On saute littéralement d’un personnage ou d’un groupe à un autre, sans liant, sans rien de construit derrière. Tout est en pilote automatique et même les vannes de Deadpool sont rarement drôles. Alors, il y a quand même quelques idées dans les mises à mort (notamment, Taskmaster), il y a un semblant de construction lors d’une discussion avec Charles Xavier mais c’est tout. Le final de Massacre Marvel est épuisant de cassage de quatrième mur facile, gratuit et idiot.

Mauvais bis

Pour la suite, Massacre les classiques, ce n’est pas mieux, on est encore sur du vide. Là encore, aucune espèce de réflexion et encore moins de construction narrative. Deadpool tue pour tuer les classiques de la littérature. Alors, oui, il y a une raison à ça mais honnêtement, c’est navrant. Faire du méta, c’est cool mais lorsqu’il n’y a aucune idée derrière, ça devient vite pénible. Mais ce n’est que mon avis et ceux qui attendent seulement du cassage de quatrième mur seront servis.

Heureusement, dans les deux titres, les dessins de Dalibor Talajic sont très beaux. Rien de fou mais c’est propre et il y a des idées de mise à mort drôles à leur mettre au crédit. Par contre, autant vous prévenir, c’est hyper violent ! Ce qui donne un côté méchamment jouissif que le scénario ne parvient jamais à faire.

Par contre, la qualité de l’édition est vraiment au top. Il y a en bonus, la genèse des deux projets et c’est toujours intéressant de plonger un peu dans les coulisses des créations. Les pages sont de bonne qualité, avec un bon rendu des couleurs et la reliure est très bonne.

Les deux récits sont compilés dans deux tomes différents chez Panini Comics.

Bref, ce tome 1 ne m’a vraiment pas convaincu. Souffrant d’une narration dans laquelle j’ai senti une certaine fainéantise, il pourra distraire ceux qui veulent une lecture pas prise de tête et violente.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Deadpool La collection qui tue Tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #27193
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Ce premier tome contient deux récits : Massacre Marvel et Massacre les classiques. Misant sur le seul méta, ils sont navrants, la faute à un essai de réflexion et à une narration qui ne va pas au-delà du concept initial, ce qui est franchement dommage parce qu’il y avait de quoi faire beaucoup mieux.

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Deadpool La collection qui tue Tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.