Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Clark Kent : Superman Tome 0

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Superman
Les personnages secondaires
Rogol Zaar

Point(s) faible(s) :


Superman pas franchement en danger


 
En résumé
 

Superman affronte Rogol Zaar, un nouveau vilain revendiquant être à l’origine de la destruction de Krypton ! Un méchant redoutable qui causera du fil à retordre à notre héros. En parallèle, le Daily Planet est secoué par la démission de Lois Lane qui semble avoir disparu et Métropolis est frappée par une série d’incendies. Un bon début de run de Bendis.

 
Infos techniques
 

Histoire : Brian Michael Bendis
Dessin : Jason Fabok, Ivan Reis, José Luis Garcia-Lopez, Doc Shaner, Steve Rude, Ryan Sook, Kevin Maguire, Adam Hugues, Jim Lee
Couleur : Alex Sinclair, Adam Hugues
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

L’Homme de Bendis !

L’avis de Captain Talbot :

Nous y voilà: l’arrivée tant attendue de Brian Michael Bendis sur Superman. Auteur tant décrié et dont j’ai lu autant de bon que de moins bon. J’attendais donc ce titre avec un mélange d’impatience et d’appréhension.

On attaque l’histoire dans un Daily Planet en pleine ébullition et en plein stress suite à la démission de Lois Lane de son poste. Cependant Clark Kent semble inquiet et évite le sujet, ce n’est qu’à la fin du tome que l’on apprendra le pourquoi du comment. Perry White est inquiet pour l’avenir du Daily Planet et challenge Clark pour qu’il fasse de meilleurs articles.
En parallèle de ça, des incendies inexpliqués frappent Metropolis, Superman est sur le coup mais n’arrive pas à trouver son origine.
Enfin un méchant fait sont apparition, Rogol Zaar voulant détruire les kryptoniens et revendiquant être celui qui est à l’origine de la destruction de Krypton.

Alors verdict ?

Plein d’intrigues sont présentes dans le titre, les problèmes du Daily Planet, la disparition de Lois Lane, les incendies inexpliqués et le méchant. Ça fait beaucoup mais c’est bien orchestré par Bendis. La narration est fluide, on sent Superman et son alter ego préoccupé par le sort de Lois et Jon, dont on apprendra le sort que vers la fin du titre, et on le voit réellement en difficulté face à Rogol Zaar. En difficulté mais pas inquiet, peut être le seul reproche que j’aurais à faire. On sait que Superman va s’en sortir on ne sait juste pas comment. Pour le moment le Superman de Bendis s’inscrit dans la continuité de Rebirth sur le côté famille et réflexion du héros, des aspects qui ont participé au succès de Superman Rebirth.

L’auteur introduit aussi de nouveaux personnages secondaires. Goode Robinson, une journaliste qui semble avoir des idées derrière la tête et semble vouloir prendre le pouvoir au Daily Planet. Melody Moore, la nouvelle commandante adjointe des pompiers de Metropolis. Deux personnages charismatiques et dont j’espère que le rôle va être de plus en plus important. Dans les personnages secondaires qui font plaisir, Bendis nous joue la carte de Supergirl qui intervient dans le combat contre Rogol. Bref 3 personnages secondaires qui sont plutôt très bien utilisés par les auteurs. Ils se font aussi plaisir en remettant un slip rouge à notre super-héros et vous comprendrez pourquoi à la lecture de ce tome.

Au niveau des dessins, pas moins de 9 dessinateurs différents se succèdent et même si c’est pour “fêter” l’arrivée de Bendis et qu’ils sont tous talentueux dans leur genre, c’est un peu dommage car le titre perd un peu de son unité. Cependant, on se console en voyant des illustrateurs tel que Adam Hugues qui nous éclate la rétine à chaque apparition.

L’arrivée tant redoutée de Bendis se conclue par un coup de cœur. Le passage de témoin est réussi et les personnages introduits font mouche.

La note de Captain Talbot :

 

 

L’avis de Comics Grincheux :

Vous le sentez venir l’avis à rebours de ce que Ben a écrit ?

Très bien, alors, c’est parti !

 

La première précision indispensable, c’est que j’ai lu une première fois ce tome 0 lorsqu’il a été publié en VO, avec un numéro par semaine. Chaque semaine, j’étais partagé. Il y avait des choses que j’appréciais et d’autres que je trouvais franchement pénibles. Pour l’occasion, je l’ai relu en relié, histoire de consolider mon avis.

Là où Brian M. Bendis assure totalement, c’est sur son portrait de Superman et son alter-ego, Clark Kent ainsi que de l’ensemble des personnages. Il capte pleinement leur essence, leur humanité et leur envie d’aider leur prochain. Néanmoins, j’ai plus de mal avec la multiplication des intrigues. L’auteur pose clairement les bases de son futur run qui sera partagé entre deux séries. Beaucoup de pistes sont donc lancées et, évidemment, aucune n’est résolue. Ce n’est pas grave. Ce qui l’est plus, c’est que tout sent le teaser et ce n’est pas fait de manière fluide, à mon avis. J’ajoute les deux pages de chaque numéro où une scène nous est montrée sous tous les angles, sans aucune avancée avant le dernier chapitre. Il y a des problèmes narratifs assez classiques de l’auteur, notamment, la temporisation à grand renfort de dialogues n’avançant que très peu. Cela est mieux lorsqu’on le lit en relié, pourtant, ça a le don de me gêner car ça tend à prouver la relative petitesse de l’intrigue concoctée par l’auteur. Ainsi, l’intrigue sur Rogol Zaar est étirée, d’autant qu’elle n’est pas très intéressante. Le personnage n’a aucun charisme et Brian M. Bendis semble l’avoir mis là pour justifier sa présence sur le titre de manière provocatrice.

Pour autant, le dernier chapitre du recueil est sa plus grande réussite. Ce dernier chapitre contient tout ce que j’aime chez l’auteur. Les dialogues sont superbement écrits, les relations entre les personnages sont excellentes et on ressent l’esprit des tomes Rebirth revenir.

Du côté des dessins, il y a un artiste par numéro. On retrouve donc une grande hétérogénéité dans les styles mais jamais rien de mauvais. Chacun des artistes parvient à rendre justice au script parfois diversifié de l’auteur.

Ce début de run de Brian M. Bendis ne m’a que moyennement convaincu. Fourre-tout et rempli jusqu’à ras-la-gueule d’intrigues pour les futures séries de l’auteur, il utilise l’artifice scénaristique du gros-vilain pas beau sans charisme pour justifier son arrivée sur le personnage. Dommage parce qu’il y a d’excellentes choses à lire noyée dans un mélange pas très harmonieux ni même agréable.

La note de Comics Grincheux :

 

Ils ont kiffé :

 

Vous pouvez retrouver Clark Kent Tome 0 chez Excalibur Comics

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

Accueil Forums Clark Kent : Superman Tome 0

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Captain Talbot, il y a 1 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #27498

    Captain Talbot
    Admin bbPress

    Superman affronte Rogol Zaar, un nouveau vilain revendiquant être à l’origine de la destruction de Krypton ! Un méchant redoutable qui causera du fil à retordre à notre héros. En parallèle, le Daily Planet est secoué par la démission de Lois Lane qui semble avoir disparu et Métropolis est frappée par une série d’incendies. Un bon début de run de Bendis.

    [Retrouvez l’article de benoit à l’adresse Clark Kent : Superman Tome 0]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.