Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Batman – Imposter

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
14 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une histoire prenante.
Un "batverse" réaliste & moderne.
La touche Sorrentino au rendez-vous! .

Point(s) faible(s) :


Un final abrupte & prévisible.


 
En résumé
 

Cela fait trois ans que Bruce Wayne a endossé le costume de Batman afin de faire de Gotham une ville plus sûre et moins corrompue. À force de sacrifices et de persévérance, il a presque atteint son but. Mais quand un imposteur adopte son déguisement afin d’assassiner d’anciens criminels, c’est toute la police de Gotham qui se met à ses trousses, notamment l’inspectrice Blair Wong, déterminée à découvrir la véritable identité du justicier !

 
Infos techniques
 

Scénario : Mattson Tomlin
Dessin : Andrea Sorrentino
Encrage : Andrea Sorrentino
Couleur : Jordie Bellaire
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Deux Batman pour le prix d’un!

L

‘éditeur Urban Comics sort cette semaine dans sa collection DC Black Label un nouveau titre Batman. Il s’agit cette fois-ci de Batman – Imposter écrit par Mattson Tomlin et dessiné par Andrea Sorrentino. On ne présente plus Sorrentino pour les assidus de BD américaines. Mais c’est pour ma part la première fois que j’entends parler de l’auteur américain Mattson Tomlin. Ce Batman Imposter semble critique pour lui et c’est un défit qui paraît risqué pour DC Comics.

Un auteur prometteur.

Jeune créateur, auteur, scénariste et réalisateur américain, Mattson Tomlin a scénarisé des films comme Project Power, Little Fish, a réalisé lui-même Mother/Android qui doit sortir prochainement et il est le showrunner d’une série animée Terminator de Skydance prévue pour Netflix. Précision, et pas la moindre d’ailleurs, il est l’un des co-scénaristes avec Matt Reeves et Peter Craig du film “The Batman” qui sort début mars et voit Robert Pattinson dans le rôle d’une énième version cinématographique du Chevalier Noir de Gotham. Ce n’était donc si risqué. Et si on peut donner un point commun entre ces deux œuvres, c’est le côté réaliste, noir et moderne qu’a insufflé Tomlin au Caped Crusader que ce soit dans ce comic-book et dans les premières images de “The Batman” qu’on a pu voir durant les teasers/trailers.

Déjà-vu ?

A l’instar de Brian Azzarello et Lee Bermejo dans les comics, ou de Christopher Nolan dans sa trilogie “Dark Knight” (2005/2012), Mattson Tomlin amène un vent frais au personnage tout en reprenant, il est vrai, des concepts déjà abordés durant les 8 décennies d’existence du personnage. Tout comme ses prédécesseurs auteurs et metteurs en scène, Tomlin amène le Batman dans un univers qui pourrait être parfaitement le nôtre. Personne n’y est tout blanc ou tout noir, tout y est gris et terne. Personne n’y est parfait, et son héros le premier. Ici, Bruce Wayne est esseulé. Plus d’Alfred ni de Jim Gordon dans les parages pour l’appuyer.

Dans cet univers, le milliardaire justicier doit se débrouiller seul et faire face à un tueur de criminels méthodique qui se fait passer pour lui. Avec la GCPD qui le traque et sa psy qui menace de le dénoncer, Wayne est donc fortement dans la panade !

Certes ce n’est pas forcément novateur dans le propos. Mais la manière de l’écrire et de le porter par son auteur amène tout de même un trait inédit à chose, surtout quand cette idée est mise en image par un grand nom comme Andrea Sorrentino.

Valeur sûre graphique.

Pour mettre en images l’histoire de Tomlin Andrea Sorrentino n’a pas son pareil pour mettre en image un récit ! Que ce soit chez DC, Marvel ou pour des éditeurs indépendants, on reconnait sa touche, son graphisme et sa manière d’appuyer l’histoire. Son découpage et son trait sont toujours soignés et précis. C’est toujours un vrai plus de l’avoir sur un récit. Il le prouve une nouvelle fois sur ce titre Batman.

L’apport de la colorisation de Jordie Bellaire et la couverture plus qu’attractive de Lee Bermejo sont des points positifs en plus à apporter à ce titre DC Comics!

Vous l’aurez compris avec la critique de Batman Imposter n’est pas forcément novateur quand on pense aux 80ans d’existence et d’aventures du personnage de Batman. Toutefois son auteur Mattson Tomlin, amène une nouvelle touche de modernité, de réalisme et de noirceur au Chevalier Noir. Tel qu’il l’a sans doute fait en aidant Matt Reeves au scénario de “The Batman”. A l’instar de ce nouveau film, des récits passés de Azzarello & Bermejo et de la trilogie ciné de Nolan, “Batman – Imposter” plonge l’homme chauve-souris dans un univers qui pourrait se rapprocher du nôtre. La partie graphique de Andrea Sorrentino et la couverture de Lee Bermejo sont à ajouter aux points positifs de ce recueil.

 

Ils ont kiffé :

Retrouvez Batman – Imposter chez Excalibur Comics !

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Trentenaire originaire du Grand Ouest. Fan de ciné, de comics, de SF, d'Heroic Fantasy. Bercé par les années 80, forgé par le années 90, mes goûts pour la pop culture de ces deux décennies précises s'y retrouvent. Les années 80 m'ont fait découvrir les comics via les éditions Lug et l'univers Star Wars.


Vos commentaires :

Accueil Forums Batman – Imposter

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Kit Fisto, le il y a 4 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #41375
      Kit Fisto
      Modérateur

      Cela fait trois ans que Bruce Wayne a endossé le costume de Batman afin de faire de Gotham une ville plus sûre et moins corrompue. À force de sacrifices et de persévérance, il a presque atteint son but. Mais quand un imposteur adopte son déguisement afin d’assassiner d’anciens criminels, c’est toute la police de Gotham qui se met à ses trousses, notamment l’inspectrice Blair Wong, déterminée à découvrir la véritable identité du justicier !

      [Retrouvez l’article de kit-fisto à l’adresse Batman – Imposter]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.