Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Animal Man Tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
23 votants

 

Point(s) fort(s) :


Les convictions d'Animal Man
Le scénario réfléchi
Le discours méta

Point(s) faible(s) :


Le dessin "old school"


 
En résumé
 

Buddy Baker, alias Animal Man, est parvenu à lier s carrière de super-héros à sa vie de famille, mais il n’arrive pas à s’enlever de l’esprit que des forces plus puissantes sont à l’oeuvre dans l’univers.

 
Infos techniques
 

Scénario : Grant Morrison
Dessin : Chas Truog, Tom Grummett et Paris Cullins
Encrage : Doug Hazlewood, Steve Montano et Mark Farmer
Couleur : Tatjana Wood
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Bienvenue dans le métaverse

Dans le premier tome, Grant Morrison a redéfini Buddy Baker. Iel transforme son personnage principal en défenseur de la cause écologique et animale, et le confronte à un discours méta. Pour le tome 2 d’Animal Man, l’écossais·e n’hésite pas à aller plus loin.

Animal Man malmené

Tout d’abord, lo scénariste continue de montrer les actions de Buddy Baker pour défendre les animaux. Un chapitre est consacré aux massacres traditionnels de dauphins en Islande. Le récit est très violent et ne m’a pas laissé indemne.

Par la suite, Grant Morrison fait souffrir son personnage en le confrontant à la perte, des envies suicidaires, la dépression et la vengeance. C’est plutôt rare de voir un super-héros toucher le fond.

Casser les codes du comics

Pour la dernière partie du tome, Grant Morrison plonge son histoire dans le méta. Animal Man avait découvert, un peu plus tôt, la vérité sur sa condition de personnage de comics lors d’un trip sous acide. Cette fois, lo scénariste utilise le Psycho-Pirate pour jouer sur la réécriture de l’univers DC suite à Crisis on Infinite Earths. Morrison va parfois très loin. Cependant, iel porte un discours intelligent sur le monde des comics.

Malgré les différents tons que prend l’histoire, le tout est cohérent. Le lecteur sent que l’écossais·e a pensé son récit sur le long terme.

Les dessins sont très « old school », et cela ne plaira pas à tout le monde. Chas Truog, le dessinateur principal, fait un excellent travail. Il rentre totalement dans le délire méta de son scénariste. Truog joue avec les codes du comics ; cela rend la lecture assez jouissive.

Le tome 2 d’Animal Man est un grand moment de lecture. Le scénario est intelligent, à l’instar du discours sur le médium. Il faut par contre adhérer au discours méta de Grant Morrison pour apprécier ce volume.

 

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
Animal Man avis critique DC Comics Grant Morrison review

 
Passionné de pop culture. J'ai plongé une première fois dans les comics grâce à Star Wars et son univers désormais appelé Légendes. Il y a quelques années, j'ai replongé en lisant du DC. Depuis je suis accro aux comics, quel que soit l'éditeur.


Vos commentaires :

Accueil Forums Animal Man Tome 2

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Nico, le il y a 1 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #43319
      Nico
      Participant

      Buddy Baker, alias Animal Man, est parvenu à lier s carrière de super-héros à sa vie de famille, mais il n’arrive pas à s’enlever de l’esprit que des forces plus puissantes sont à l’oeuvre dans l’univers.

      [Retrouvez l’article de nico à l’adresse Animal Man Tome 2]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.