Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Animal Man par Grant Morrison Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
6 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un tome qui contient tout le style Grant Morrison, en moins extrême.
Un personnage principal attachant.
Un discours animaliste encore trop d'actualité.
Du méta très bien utilisé.
Les idées de composition dans les planches.

Point(s) faible(s) :


La violence des premiers numéros freinera les plus sensibles.


 
En résumé
 

Manimal ! Animal Man est un héros que j’ai pu croiser de ci, de là mais sans jamais avoir lu de série éponyme. Je suis passé à côté du run New 52 pourtant acclamé car je voulais absolument lire le travail de Grant Morrison sur Animal Man en premier. Cette édition (la première en VF […]

 
Infos techniques
 

Scénario : Grant Morrison
Dessin : Chas Trugo, Tom Grummett
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

Manimal !

Animal Man est un héros que j’ai pu croiser de ci, de là mais sans jamais avoir lu de série éponyme. Je suis passé à côté du run New 52 pourtant acclamé car je voulais absolument lire le travail de Grant Morrison sur Animal Man en premier. Cette édition (la première en VF si on a bien fait nos recherches) arrive donc parfaitement bien pour moi. Merci à Urban Comics pour ça.

Très belle édition pour un récit fou

D’autant que la publication dans la collection Urban Cult offre un bel écrin au livre. Avec un superbe dos bleu arrondi et une quatrième de couverture très drôle, le ton est donné et on est face à un beau travail. De plus, ils ont sollicité une postface exclusive à l’édition française qui si elle n’est pas hyper intéressante pour les spécialistes de Grant Morrison lui rend parfaitement hommage en mettant en avant les points saillants de son œuvre et comment Animal Man s’y inscrit.

Car ce sera la première surprise à la fin de la lecture : c’est sa première série régulière chez DC Comics et elle contient déjà tout ce qui fait sa narration. On aura donc du méta, de l’engagement écologique mais surtout un amour infini pour les héros positifs, qui par leur simplicité font de grandes choses. Car Buddy est un type normal, marié, père de deux enfants, il a abandonné le rôle de super-héros depuis longtemps mais souhaite reprendre. Il va alors se lancer, en aidant le monde animal et en sensibilisant le lectorat face à des questions environnementales.

Ecolo, méta, cocktail parfait mais par pour tout le monde

Récit daté des années 1980, il est assez triste de constater que si peu a changé. Alors, on est conscients de certaines choses qui sont déjà ici mises en avant, la sensibilité animale, le fléau écologique de la chasse, etc. Les premiers épisodes sont par ailleurs assez choquants. Pas du niveau de Nou3 mais quand même brutal donc soyez prudent.e.s si vous êtes sensibles aux violences envers les animaux. On découvre surtout un personnage attachant, solaire, qui veut aider, fait des blagues parfois douteuses et est finalement un individu comme un autre. A l’exception de ses pouvoirs.

Des pouvoirs dont Grant Morrison se sert toujours de façon imaginative. Buddy rentre en contact avec des animaux de toutes les façons possibles et grâce à ça, le.a scénariste montre la richesse du monde animal. Et cela pendant les 14 chapitres du tome. Pendant ces 14 chapitres, l’écossais.e fait preuve d’une grande richesse dans sa narration, en incorporant du discours méta suite à Crisis on Infinite Earths. Quelque chose de plus léger que ce qu’iel peut proposer aujourd’hui et qui pourra donc peut-être convaincre ceux et celles qui sont allergiques à cet aspect de sa narration.

C’est bien beau

Du côté des dessins, on pourrait croire que l’on est face à quelque chose de classique. Mais de la même manière qu’un Doom Patrol, les dessinateurs Chas Truog et Tom Grummett se déchirent par des idées subtiles. Exemple : des cases assemblées en escalier pendant que Buddy tombe dans son escalier. Ou alors des effets de miroirs dans tous les sens quand il croise un ennemi qui les utilise à chaque fois. Et ne parlons pas de l’épisode façon Bip-Bip et Coyote, déjà brillant dans ce qu’il raconte mais si bien illustré qu’on comprends mal comment il n’est pas plus régulièrement cité parmi les meilleurs épisodes de comics. De nombreuses idées avec un trait très fin et détaillé, donc. Ça manque parfois de dynamisme, notamment dans l’action mais le reste est si intéressant à regarder, si précis, si réfléchi que l’on pardonne cela aisément.

Bref, ce tome 1 du Animal Man de Grant Morrison est une merveille. Narrativement inventif mais léger dans son discours méta, il nous présente un personnage attachant dans des histoires intelligentes et intéressantes.

 

Si vous avez eu un coup de coeur pour le comics, indiquez-le moi suite à la publication du calendrier de la semaine.

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 

Merci


 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Animal Man par Grant Morrison Tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #42052
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Manimal ! Animal Man est un héros que j’ai pu croiser de ci, de là mais sans jamais avoir lu de série éponyme. Je suis passé à côté du run New 52 pour
      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Animal Man par Grant Morrison Tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.