Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Teen Titans : Raven

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
7 votants

 

Point(s) fort(s) :


Du Young Adult sonnant juste
Un féminisme subtil et d'actualité
Des personnages attachants
Un dessin doux et atmosphérique

Point(s) faible(s) :


Ne parlera pas à tous les publics
Des pouvoirs secondaires
On veut la suite...


 
En résumé
 

Raven jeune fille de 17 ans qui vient de survivre à un accident de la route, se retrouve amnésique. Devant aller à la Nouvelle-Orléans pour partir vivre avec sa tante, elle va être confrontée à différents phénomènes surnaturels. A cela se rajoute une difficile quête d’identité, Raven n’est pas au bout de ses surprises.

 
Infos techniques
 

Histoire : Kami Garcia
Dessin : Gabriel Picolo
Encrage : Emma Kubert
Couleur : David Calderon
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Ado corbeau

Teen Titans : Raven est publié chez Urban Link. Non, ce n’est pas une nouvelle maison d’édition mais une branche de Urban Comics. Liaison tout d’abord entre son label Urban Kids et ceux à destination d’un public plus adulte (DC, Vertigo et Indies), Urban Link se destine à un public Young Adult. Mais également liaison plus métaphorique entre les lecteurs de cette nouvelle génération qui définiront le monde de demain, par des œuvres peuplées des problématiques écologiques, sociales, spirituelles qui les interrogent, bousculent.

Les quatre premiers titres à sortir sous ce label sont Harley Quinn : Breaking Glass, Catwoman : Under the Moon, Black Canary : New Killer Star et enfin, le titre nous intéressant aujourd’hui, Teen Titans : Raven.

Raven, jeune fille de 17 ans, vient de survivre à un dramatique événement. Suite à un accident de la route, sa mère adoptive décède. Quant à elle, sa seule blessure est psychique, elle se retrouve amnésique. Devant rejoindre la Nouvelle-Orléans pour partir vivre avec sa tante et sa demi-sœur Max, Raven va être confrontée à différents phénomènes surnaturels. Ces derniers laissant présager qu’une menace plane au dessus d’elle et son entourage. Si l’on rajoute à cela les dangers de la jungle qu’est le lycée, les affres des premiers sentiments amoureux et une difficile quête d’identité, Raven n’est pas au bout de ses surprises…

Juste parcours dans un lycée ordinaire

En 176 pages, Kami Garcia et Gabriel Picolo offre à Raven, personnage phare de DC depuis de nombreuses années, de nouvelles origines. Plus modernes et  sensibles, elles sont destinées à toucher un nouveau public. Cette origin story relève avec panache ce défi d’actualisation. Raven y est toujours aussi attachante et représente à merveille le parcours que nous avons tous vécu : former notre personnalité, se trouver et se livrer, se protéger et avancer.

Kami Garcia est depuis longtemps une figure de proue de la littérature young adult. Vous la connaissez peut-être pour la saga best -seller Sublimes Créatures. Le titre bénéficie énormément de son expérience, baignant dans une atmosphère teen sonnant terriblement juste. Les personnages sont rapidement attachants, avec leurs fêlures, leurs désirs, leurs peurs. Toutes les interrogations qui accompagnent les adolescents sont ici parfaitement transcrites et abondent tout au long du récit.

Raven est, à raison, le personnage le plus développé dans ce récit initiatique où elle va apprendre à se trouver, croire en elle, s’aimer et aimer pour grandir et s’accepter. La vie lycéenne peut être dure, les émotions à fleur de peau, l’amour et la haine se côtoyant s’en cesse, il faut se battre. Nous sommes tous des outsiders semble nous murmurer à l’oreille une Kami Garcia nous touchant à chaque page par un récit sensible et actuel.  Mais les autres protagonistes ne sont pas en reste, le personnage de Max, création de Garcia, illumine et s’impose tout au long du titre, se destinant à revenir dans de futures publications.

Cette justesse des relations, ce quotidien lycéen, cette quête d’identité est le véritable cœur du récit. Derrière se joue bien entendu la recherche du passé de Raven, l’éveil de ses pouvoirs et du pourquoi de ceux-ci. Même si cette intrigue est bien le fil conducteur du comics, elle n’en sera pas la véritable force. Finalement, elle sert d’excuse pour parler du quotidien de lycéennes ordinaires.

Subtil féminisme, douce sorcellerie

Egalement, le titre se démarque par son féminisme subtil et efficace se retrouvant dans chaque page. Que cela soit une inscription discrète sur un T shirt ou des réflexions inondant le récit. Le titre repose uniquement sur des personnages féminins pour avancer, des personnages forts, de toutes orientations sexuelles, de toutes origines, dans une Nouvelle-Orléans aux charmes surnaturels. Cette région des Etats -Unis était le lieu parfait pour accueillir une trame surnaturelle, avec vaudou et sorcellerie, nous emportant entre douceur et inquiétude.

Cette douceur, Gabriel Picolo n’y est pas étranger. Le dessinateur brésilien à la patte si reconnaissable est en symbiose avec l’écriture de Garcia. Les traits sont précis, parfois moins, suivant les émotions imprégnant les pages. Sensitif et apaisant, le dessin de Picolo est foncièrement rafraîchissant et participe beaucoup à l’atmosphère du titre. En noir, blanc et gris, les couleurs arrivent lentement pour parsemer le récit. Leur utilisation est maligne car elles se révèlent lors de séquence clés, avec la peur ou le sentiment amoureux. Ainsi, elles subliment les situations et les émotions des personnages.

A travers Teen Titans : Raven, Urban livre une parfaite vitrine au label Link. Des récits young adult, parlant de la jeunesse et des doutes l’accompagnant,  il y en a beaucoup. Pourtant, celui-ci se démarque par sa sensibilité. C’est un récit initiatique aux personnages voulant trouver leurs places dans ce monde. Mais ils cherchent également à le comprendre, avec ses problématiques actuelles. Douceur est sa caractéristique principale, pour une atmosphère des plus rafraîchissantes, accompagnée de traits marqués, de volonté graphique aussi personnelle qu’unique. Le format accompagnant le label est également une nouveauté pour l’éditeur, plus petit, à la couverture souple pour un prix tout doux de 14,50€.

Raven est un récit complet, l’intrigue auto-contenue est bel et bien terminée à la fin du récit. Mais celui-ci laisse clairement supposer une suite, qu’il me tarde déjà de découvrir. Jusque là, il faudra se tourner vers les autres titres du label, qui s’ils se révèlent du même acabit, nous promettent de belles surprises en perspective !

Teen Titans : Raven est un récit aussi doux que juste. Récit initiatique d’une adolescente en quête d’identité autant que nouvelle origin story surnaturelle et d’actualité. Féministe et moderne, aux traits envoûtants, un titre à ne pas louper.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.


Vos commentaires :

Accueil Forums Teen Titans : Raven

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #33705
      Ginlange
      Modérateur

      Raven jeune fille de 17 ans qui vient de survivre à un accident de la route, se retrouve amnésique. Devant aller à la Nouvelle-Orléans pour partir vivre avec sa tante, elle va être confrontée à différents phénomènes surnaturels. A cela se rajoute une difficile quête d’identité, Raven n’est pas au bout de ses surprises.

      [Retrouvez l’article de ginlange à l’adresse Teen Titans : Raven]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.