Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Spider-Man De père en fils par JJ Abrams

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
5 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un début surprenant.
Ben Parker, un adolescent sympathique à suivre et attachant.
Les dessins de Sara Pichelli...

Point(s) faible(s) :


Souvent écrasés par la colorisation
Un récit fade et sans saveur.
Un plot-twist qui fera grincer des dents au début.
La fin.


 
En résumé
 

Spider-Man De père en fils écrits par Abrams père et fils et dessiné par Sara Pichelli n’est pas très intéressant. Ni mauvais, ni bon, c’est un comics quelconque, au scénario vu et revu, avec des éléments que j’aimerai ne plus voir en 2021. On peut toutefois compter sur les très beaux dessins.

 
Infos techniques
 

Scénario : J.J. Abrams, Henry Abrams
Dessin : Sara Pichelli
Couleur : Dave Stewart
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 5 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Super Spider-Man Awakens

C’était un évènement aux Etats-Unis il y a plusieurs mois de cela : J.J. Abrams et son fils, Henry Abrams allait écrire une mini-série Spider-Man. Pour les accompagner, rien moins que Sara Pichelli aux dessins et Dave Stewart à la colorisation. Une équipe qui allait certainement permettre de vendre des paquets de numéros 1 ! Mais au global, que vaut ce Spider-Man De père en fils par les Abrams ?

Surprenant mais père en fils décevant !

Le début est surprenant. Même si Panini Comics balance l’une des premières surprises sur la quatrième de couverture, ça commence de manière choquante. Un peu trop pour être honnête. On est paumé au milieu d’une bataille avec un nouveau méchant : Cadaverous ! On ne sait pas qui il est mais il commet un acte extrême.

Acte qui fera grincer des dents. Non seulement car il utilise un des tropes les plus éculés de la fiction. Mais aussi parce qu’il est le début d’une intrigue relativement plate et sans grand intérêt. On aurait pu penser à un récit familial comme Renouveler ses vœux ! Pourtant, ne vous y tromper pas, on ne suivra pas Peter et MJ mais leur fiston : Ben. Adolescent, il va découvrir le secret de son père, qui s’est éloigné de lui. Partant de là, le récit devient un récit d’apprentissage classique, où un enfant tente de retrouver un lien avec ses parents.

Pas très intéressant mais très beau !

Il faut toutefois noter que Ben est agréable à suivre. Plutôt crédible dans ses réactions, il n’est pas insupportable et on s’attache facilement à lui. Malheureusement, tout le reste est d’un classicisme consternant. Écrit comme le plus facile des blockbusters, De père en fils coche toutes les cases que l’on pourrait attendre d’un tel récit. Et ce n’est pas la fin qui me fera dire le contraire. La narration est hyper classique, trop et suscitant peu d’émotions et d’engagement. Ce qui n’est pas aidé par le méchant. C’est simple : il est nul !

Son plan est basique, ses motivations aussi et archi-connu, sa personnalité rappelle plein d’autres ennemis plus intéressants. Seul son look surnage et on peut donc dire merci à Sara Pichelli. Son style change, se fait moins précis et plus vaporeux, rappelant Dustin Nguyen par certains aspects. Elle est toujours aussi dynamiques et crédibles pour le rendu des émotions et la gestuelle. Malheureusement, les dessins sont un peu écrasés par la colorisation de Dave Stewart qui prend parfois trop le pas, notamment dans les rouges.

Bref, ce Spider-Man De père en fils écrits par Abrams père et fils et dessiné par Sara Pichelli n’est pas très intéressant. Ni mauvais, ni bon, c’est un comics quelconque, au scénario vu et revu, avec des éléments que j’aimerai ne plus voir en 2021. On peut toutefois compter sur les très beaux dessins de Sara Pichelli.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Spider-Man De père en fils par JJ Abrams

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #37474
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Spider-Man De père en fils écrits par Abrams père et fils et dessiné par Sara Pichelli n’est pas très intéressant. Ni mauvais, ni bon, c’est un comics quelconque, au scénario vu et revu, avec des éléments que j’aimerai ne plus voir en 2021. On peut toutefois compter sur les très beaux dessins.

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Spider-Man De père en fils par JJ Abrams]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.