Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] James Bond Tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Les ingrédients d'un bon James Bond

Point(s) faible(s) :


Les dessins parfois minimalistes


 
En résumé
 

Une guerre fait rage entre le MI5, chargé de la sécurité intérieure, et le MI6 qui gère les opérations extérieures. Et entre les deux, on retrouve 007.

 
Infos techniques
 

Histoire : Warren Ellis
Dessin : Jason Masters
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 18 juillet 2017 par

 
Dans le détail...
 
 

Au service de Sa Majesté

Une guerre sournoise fait rage entre les différents services secrets britanniques. Le MI5, chargé de la sécurité intérieure, est en conflit avec le MI6 qui gère les opérations extérieures. Cette guerre intestine complique passablement le travail des agents 00. James Bond est envoyé à Los Angeles pour exfiltrer un agent du corps diplomatique en poste au consulat de Turquie.
Cette mission, simple en apparence, s’avère bien plus complexe que prévu et a des ramifications inattendues.

L’avis de Sonia Smith :

Après un premier volume introductif servant à poser les personnages tout en développant une intrigue liée au trafic de drogue et à des expériences douteuses, Warren Ellis entre dans le vif du sujet avec ce deuxième opus. En effet, James Bond et le MI6 lui-même sont confrontés à une menace sérieuse qui vise à la disparition de cette institution.

Qui peut bien en vouloir à l’agence de renseignements britannique ?
C’est l’enjeu de ce volume qui oppose à James Bond une organisation que les amateurs de la version cinématographique tout comme les lecteurs des romans de Ian Fleming connaissent bien : le SPECTRE.
L’apparition de cette entité m’a personnellement satisfaite car je l’attendais depuis le premier tome. Le scénariste offre ici un récit très vif, qui va à cent à l’heure et qui ferait sans nulle doute un bon scénario de film mais il dénonce également les travers d’une administration en proie aux rivalités internes, aux rancœurs et qui fabrique bien souvent ses propres démons.

James Bond reste l’agent contestataire que Warren Ellis nous a présenté dans le volume précédent, il entretient des rapports parfois tendus avec ses collègues et supérieurs mais il reste loyal, malin et particulièrement combatif. L’intrigue d’Ellis est très bien menée. L”auteur met fort bien en valeur son héros et les personnages secondaires qui gravitent autour. Ils ne se contentent pas de faire de la figuration.
Dans ce récit, James Bond n’est pas un loup solitaire. Il agit en équipe ce qui donne une teinte quelque peu différentes à ce que nous sommes habitués à voir de ce héros.

Jason Masters est à nouveau à la manœuvre pour illustrer ce titre et conserve sa patte faite de décors minimalistes qui laissent place à l’action. Les dialogues sont peu nombreux et les coups pleuvent sur des pages entières parsemées de jet de cervelle et de coups de feu meurtriers. La gent féminine et les voitures surpuissantes sont bien au rendez-vous cette fois-ci pour le plus grand bonheur des fans de 007.

Après un premier volume réussi qui montrait un James Bond beaucoup plus sombre et cynique que celui que le grand public connaît, Warren Ellis plonge son lecteur dans l’action et dans des références qui lui sont familières. Organisation secrète, femmes belles et fortes, poursuites en voitures et luttes sanglantes, tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce titre un cocktail explosif et réussi.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Archiviste de métier et passionnée par les comics depuis qu’elle mit la main sur Spécial Strange n°19 en 1980, Sonia Smith a dévoré toutes les publications LUG et Semic qui lui tombaient sous la main. Après une pause à la fin des années 1990, elle retourne à ses premières amours et ouvre son blog Comics have the Power


Vos commentaires :

0 Comments



Soit le premier à commenter


Tu dois t'identifier pour poster un commentaire