Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Green Lantern Rebirth Tome 3

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


Les dessins de Rafa Sandoval
Guy Gardner !

Point(s) faible(s) :


Les dessins de V Ken Marion
L'aspect "baudruche" des menaces


 
En résumé
 

Green Lantern Rebirth reprend ses vieilles recettes et n’exploite pas ce qui pourrait faire de lui un titre original. La série est plutôt agréable à lire et souvent bien dessinée mais on s’ennuie ferme dans tout ça, hormis les passages consacrés à Guy Gardner.

 
Infos techniques
 

Histoire : Robert Venditti
Dessin : Ethan Van Sciver, Rafa Sandoval, V Ken Marion
Encrage : Jordi Tarragona, Paul Neary, Dexter Vines
Couleur : Jason Wright, Tomeu Morey, Alex Sollazzo
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Green Lantern dans sa zone de confort…

Green Lantern Rebirth poursuit sur sa lancée, toujours porté par les idées novatrices de Robert Venditti.

SPOILER – cliquer ici pour le lire

En effet, les Green Lantern sont désormais alliés avec les Yellow Lantern depuis la fin du premier tome de la série.

Cette fois, l’auteur explore les difficultés de cette cohabitation avec le style expéditif de Guy Gardner puis convoque une menace issue du futur et réintroduit la notion de soap-opera propre aux séries Green Lantern.

L’avis de Matt :

J

e suis souvent assez dur avec les séries Green Lantern. J’adore le concept du personnage avec son anneau capable de générer des constructions à l’infini. Graphiquement, dans une bande dessinée, c’est une idée de génie et cela donne aux dessinateurs l’opportunité de vraiment s’éclater. J’aime tout particulièrement l’interaction entre un Green Lantern et ses alliés de la Justice League.
Pourtant, j’ai du mal avec le Green Lantern Corps et l’aspect space-opera du personnage. Dans l’espace, on enchaîne les menaces plus grandes, plus impressionnantes, capable de détruire le futur, une galaxie, un univers… Pourtant, le héros va s’en sortir en 3 pages parce que la fin de l’épisode arrive. C’est vraiment une montagne qui accouche d’une souris. Je n’aime pas cette écriture car je la trouve souvent prévisible. On dirait une baudruche qui gonfle et gonfle et gonfle puis explose toute seule.

C’est à mon avis encore le cas ici.

C’est d’autant plus dommage que Venditti introduit des idées sympas dont il ne fait rien. Il fait collaborer deux Lantern Corps mais les confronte à des menaces sans originalité. Seul Guy Gardner tire son épingle du jeu car il est écrit de manière excessive ce qui le rend vraiment badass, un peu débile et attachant. Ce volume va en revanche vous bourrer le crâne et vous répéter en boucle que Hal Jordan est imprévisible et laisse parler les muscles, que John Stewart est tout en retenue et que Kyle Rayner est un créatif.
Dommage que Kyle soit écrit comme un gros beauf pour le coup. Il drague comme un mec un peu lourd et bourré en boite de nuit.

Les dessins sauvent toujours la série, Rafa Sandoval sortant des pleines pages avec cadrages malins et poses héroïques. Pourtant, les pages dessinées par V Ken Marion ne supportent pas la comparaison. Il y a une vraie baisse de qualité sur la partie graphique dans la deuxième moitié du tome.
Pire, le cliffhanger de fin ne m’a pas du tout accroché. Je n’ai pas envie de voir partir la série dans une histoire d’amour pataude ou des relations entre personnages prisonniers de leur futur. Donnez-moi de l’action, de l’héroïsme, des planètes inconnues, de l’aventure…

Il manque une notion d’exotisme à cette série Green Lantern. En l’état, je ne fais que lire une série militaire de plus avec son chef, sa tête brûlée, son bagarreur… Les quelques bonnes idées sont peu ou mal exploitées. Je me sens mieux dans la série Green Lanterns publiée en kiosque par Urban Comics dans laquelle le duo de Lanterns fonctionne bien mieux.

Sans être une mauvaise série, Green Lantern Rebirth manque d’un petit quelque chose pour tirer son épingle du jeu. Ce tome est sympa mais me laisse sur ma faim.
Je ne pense pas continuer à acheter ce titre.

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Matt est animateur et producteur en radio et en télé depuis 2006. Autodidacte, il lance plusieurs programmes dont C'est Quoi Ton Job ? ou L'Upperground, récompensés par des prix nationaux. Avec La Sélection Comics, il parle de BD américaine au plus d'1.3 million d'auditeurs de Sud Radio, Vibration, Voltage et beaucoup d'autres. Il est le fondateur de LesComics.fr.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Green Lantern Rebirth Tome 3

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Matt, il y a 2 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #20786

    Matt
    Admin bbPress

    Green Lantern Rebirth reprend ses vieilles recettes et n’exploite pas ce qui pourrait faire de lui un titre original. La série plutôt agréable à lire et souvent bien dessinée mais on s’ennuie ferme dans tout ça, hormis les passages consacrés à Guy Gadner.

    [Retrouvez l’article de matt à l’adresse [Review] Green Lantern Rebirth Tome 3]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.